Les Âmes Croisées

Jeu de RPG pour ceux qui ont toujours voulu faire partie du monde Des Âmes Croisées de Pierre Bottero
 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Othil, Guérisseur

Aller en bas 
AuteurMessage
Lana

avatar

Messages : 500
Date d'inscription : 02/09/2011
Age : 22
Localisation : sur la planète Zorg

Personnage
Nom de famille: Norwen
Age: 15
Fonction: Cendre

MessageSujet: Othil, Guérisseur   Mar 6 Sep - 14:20

Partie rpg (obligatoire)
Avatar :
Nom de personnage : Othil Falcorn
Age : 24
Fonction (ne gardez que les mentions utiles) : Guérisseur
Description physique (au moins 7 lignes) :
Contrairement à la majorité de la population, j'ai la peau métisse. Cela m'a valu bien des regards désobligeants et désagréables mais j'ai fini par m'y habituer. Mes cheveux forment des dreads vu que je ne les coiffe jamais et que je ne les ai jamais coupés. J'y enfile parfois des perles multicolores, mais uniquement lors d'occasions spéciales. Sinon, je me contente de les lier avec un lien de cuir. Je m'habille simplement, dans des tons passes partout, pour éviter de me faire remarquer plus que nécessaire. Mes yeux sont très sombres, presque noirs. J'ai une longue silhouette élancée. Musclé sans tomber dans le gros dur, je dégage une agréable impression d'être sur de moi. 
Caractère (au moins 5 lignes) :
Je suis avenant, agréable et presque toujours souriant. Je me soucie plus de mon prochain que de moi-même, ce qui me vaut parfois de sauter des repas ou de faire des nuits blanches. Je ne suis pas timide, sauf en de rares occasions vraiment embarrassantes. Je suis très généreux et n'hésite pas à donner de ma personne. 
Mais toute cette détermination et cette assurance cachent, mal parfois, une profonde blessure. Je sais que je suis différent, même si personne ne me l'a affirmé. Je ressens cela jusqu'au plus profond de mes veines. Et parfois, lorsque la nuit est parfaitement dégagée, un vague souvenir furtif de berceuse concernant une certaine Roue me revient à l'esprit, et je chuchote aux étoiles de me montrer ce que c'est.

Histoire (au moins 10 lignes) :

Une femme, guérisseuse, et son mari, historien, galopent côte à côte. Les flans de leurs chevaux se frôlent presque alors que les cheveux de la femmes volent au vent et que sa Robe est plaquée contre un ventre déjà bien rebondit sur lequel l'homme lance un regard affectueux. Mais les chevaux s'épuisent et leur maîtres leurs font reprendre le pas. Ils discutent, offrent leurs secrets aux herbes hautes, rigolent aussi. 
Mais soudainement, le visage de la femme se crispe. Son mari descend rapidement de cheval et a à peine le temps de la cueillir alors qu'elle se laisse tomber. 
- Il arrive. chuchote-t-elle dans un dernier effort de volonté. 
Mais c'est trop tôt. Bien trop tôt.
Un instant ou une éternité plus tard, un veuf pleure la perte de sa femme et de son fils. Les mains pleine du sang mêlé des deux, les larmes coulent sur ses joues, silencieuses. Tout à sa douleur, il ne voit pas la silhouette qui s'approche de son cheval, dépose quelque chose dans la sacoche de celui-ci et repart en se retournant de multiples fois, comme si elle regrettai son geste. 
Une éternité ou un instant plus tard, l'homme se relève. Il ferme délicatement les paupières de la femme qu'il aimait et se dirige vers son cheval, titubant. C'est alors que son ouïe reprend ses droits sur sa douleur et lui fait entendre des gémissements. Il se précipite vers son cheval et y découvre un petit enfant de quelques jours, qui tient un papier dans sa main et qui semble avoir faim. Alors une idée folle germe dans l'esprit de l'homme. Il attrape l'enfant comme s'il était de porcelaine, le déshabille et le barbouille de sang. Puis il prend une couverture, en emballe le nourrisson. 
Il serre son fils adoptif contre son poitrine en galopant bride relâchée vers la ville qui se dessine à l'horizon. 
***
- Ton père est mort mon petit. Il a rejoint ta mère là où elle était déjà. Ils sont restés séparés bien longtemps et tu devrais être content qu'ils se soient retrouvés. Alors fais-moi plaisir et sèche tes larmes d'accord ?
Un garçon d'une dizaine d'années s'essuie le visage avec le bout de sa manche, d'un geste rageur et désespéré. Il a terriblement besoin d'amour. 
J'ai terriblement besoin d'amour. Mon papa est mort, je voudrais me réfugier dans les bras de quelqu'un et pleurer jusqu'à ce que mon corps soit aussi desséché que les feuilles mortes en hiver. Mais le précepteur qui a désormais ma garde ne t'en que vers un but : Faire de moi un homme. 
Alors je ravale mes larmes et ma frustration avec. Car ce n'est pas tant la mort d'un homme qui n'était jamais présent, plutôt que la disparition des explications mortes avec lui que je pleure. Un bout de papier dans la main, je tourne le dos à cet homme et je m'en vais. 
Assis en tailleur sur mon lit, je déplie enfin le bout de papier que Père m'a donné avant de rendre un dernier souffle. Et j'y découvre avec stupéfaction une suite de petits dessins tous plus vides de sens les uns que les autres. Un enfant, une famille triste, un cadeau. Un père et son enfant joyeux, l'enfant à nouveau avec la première famille. 
Une Etoiles et une Roue.
***
Douleur. Liée à une terrible prise de conscience. Je suis différent. Plus différent que n'importe qui. Et pourtant, malgré le mal qui ronge, la vie continue. Pas forcement rectiligne, il me fait accepter les courbes qu'elle m'offre. Mais je n'y parviens pas. C'est trop dur à avaler. 
***
- Je me nomme Othil Falcorn. Je sollicite le droit et l'honneur de revêtir la Robe de Guérisseur.
- Pourquoi ce choix ?
- Parce que la santé des douze cité repose sur ceux qui la soigne. Parce que je souhaite me donner pour son peuple.
- Nous t'accueillons, Othil Falcorn. Ta robe te sera remise ce soir.
***
J'ai 24 ans. Je suis Guérisseur. Et j'ai la vie devant moi pour comprendre et accepter ma différence. 
Avez vous lu le règlement ? :
Avez vous un parrain (quelqu'un qui vous a fait découvrir le forum) :
Quelque chose à rajouter ? :
Avez-vous déjà lu le livre ? :

Partie hors jeu (non obligatoire)

Nom :
Age :
Profession (collégien, lycéen...) :
Loisirs, passe temps, goûts... :
Revenir en haut Aller en bas
 
Othil, Guérisseur
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Wedin Mainbleue [Guérisseur, artiste & cie]
» Keln, guérisseur itinérant
» Un guérisseur hors du commun ! {Amarante}
» De guérisseur à guérisseur
» Première Épreuve # 1, guérisseur de l'Ombre.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Âmes Croisées :: Bibliothèque :: Registre :: Personnage prédéfinis-
Sauter vers: