Les Âmes Croisées

Jeu de RPG pour ceux qui ont toujours voulu faire partie du monde Des Âmes Croisées de Pierre Bottero
 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un premier pas vers les cieux [priorité Shakio]

Aller en bas 
AuteurMessage
Walor

avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 28/09/2011

Personnage
Nom de famille: Teach
Age: 20 ans
Fonction: Géographe

MessageSujet: Un premier pas vers les cieux [priorité Shakio]   Jeu 29 Sep - 19:38

Bien que Perle par essence, Walor ne connaissait pas bien ses pairs. Lui, ce qu'il préférait, c'est aller tenter l'aventure avec les cendres, bien plus agréables et captivant.

Mais pour une fois, il avait besoin des services d'un perle. Oui, et cela ne l'enchantait guère, il lui fallait l'aide d'un ingénieur pour mettre à bien son projet. La première étape fut donc de trouver cet ingénieur, et dans les domaines du renseignement, rien n'équivaut à la verve d'une secrétaire au palais. Pas de bol, celle-ci était du genre acariâtre. Vieille, ses cheveux gris enchâssés en un chignon sec et sévère, elle aboya plus qu'elle ne parla à Walor.

" Oui, qu'est ce que c'est ?
- Hum, et bien ... Bonjour tout d'abord ! " balbutia le géologue " Je voudrais avoir, comment dire, le nom d'une personne qui ...
- C'est pourquoi ?
- Et bien voyez vous, je voudrais construire une machine qui ...
- C'est un ingénieur qu'il vous faut. Loris Shakio devrait faire l'affaire. Et maintenant ... du balais ! " le coupa la vieille.

Un peu penaud, mais pas le moins du monde découragé par cette entrée en matière pour le moins glacial, Walor chercha donc ce Shakio.
Je ne sais pas si vous avez déjà remarqué, mais dès qu'on demande à quelqu'un s'il connait une personne qui vous est inconnu, ce quelqu'un fera exprès de ne pas savoir de qui vous parlait !
Résultat, Walor chercha pendant deux heures si quelqu'un pouvait le renseigner sur l'ingénieur, et finalement une bonne âme le prit en pitié. C'est avec une assurance toute retrouvée qu'il se dirigea vers les laboratoires d’expérimentation.
Ceux-ci étaient situés à coté des cuisines. Prenant sur lui, Walor évita d'y faire un détour pour grignoter un petit quelque chose et préféra entrer dans le bâtiment des labos.
A l'accueil, il demanda Shakio. On le regarda bizarrement, puis un petit bonhomme, les cheveux blancs en bataille, le regard un peu fou, lui indiqua un labo. Le 4B. Ce petit quatre, ce sale traître, ne veut pas dire que c'est le quatrième labo, mais qu'il est situé quatre étages plus bas.

C'est long quatre étages. C'est très long. Surtout quand les escaliers sont taillés pour les tailles normales. Quand Walor arriva en bas, il était en sueur, ses petites jambes n'ayant pas tenues le choc.
Après avoir repris son souffle, Walor examina l'étage. Sombre avec plein de fissures par lesquelles dégoulinait un drôle de liquide, Walor se demanda où est ce qu'il s'était encore fourré. Une petite pensée d'affolement gambadait joyeusement à la lisière du cerveau du géologue.
Puis la petite pensée, joueuse, et qui n'avait visiblement que ça à faire, décida de se faire un nid bien douillé. Elle accélérera le rythme des battements de coeur de Walor, car celui-ci venait de voir la porte B.
Éclairée par une torche dansante, une croix peinte en rouge semblait ricaner. Prenant son courage à deux mains, le géologue toqua à la porte. N'entendant pas de réponse, il ouvrit.

Avec toute la bonne humeur qu'il était capable de produire, et sans même regarder qui était à l'intérieur, il déclara :

" Bonjour, et désolé de vous déranger. Êtes-vous le dénommé Shalkio ? "

[HRP : un RP avec Shakio, mais si vous pensez pouvoir mettre votre grain de sel, vous êtes le bienvenu Very Happy HRP ]
Revenir en haut Aller en bas
Sylem

avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 06/12/2011

Personnage
Nom de famille: Soback
Age: 21 ans
Fonction: Ingénieur

MessageSujet: Re: Un premier pas vers les cieux [priorité Shakio]   Mar 6 Déc - 19:56

[Je reprend le flambeau puisque Shakio est, je crois, inactif.]

Je m'étais levé tôt ce matin avec l'envie de faire une ballade dans la ville Perle, plus exactement à la recherche d'une nouvelle idée de création. Voilà bien longtemps que je n'avais plus rien fait, et l'absence de la majorité de mes congénères n'aidait en rien. J'avais besoin de stimuler mon esprit créatif avec d'autres personnes, c'était comme ça.
Toujours est-il que l'inspiration viendrait peut-être au détour d'une rue, d'un visage de passant ou d'une maison. C'est pourquoi j'étais là, dehors, main glissées sous les pans de mon manteau. Je regardais chaque détail, cherchant le déclic brusque et exceptionnel qui, parfois, me prenait. Mais il n'y avait rien. Pas un seul éclat, pas une étincelle dans toute cette ville.
Désespéré, je décidais de me rendre un peu plus bas. Dans la ville Cendre. Je n'y allais pas beaucoup, le regard de ces pauvres gens me dérangeait. J'avais l'impression qu'il m'acculait. J'évitais avec beaucoup de soin le malheur et les problèmes... Ces derniers grouillaient dans les ruelles malpropre.
Une fois arrivé là-bas, je me décidais à errer au grès de mes pensées. Peu à peu, mon esprit s'embuait de formule complexe et de schéma plus ou moins réalisable. Je repensais à l'égalité des poussées, et à différentes manière d'utiliser les énergies. Je songeais que je n'avais plus étudié la chimie depuis longtemps, et qu'il serait peut-être bon de me remettre au gouts du jour. Mais, pour cela, j'aurais besoin d'un Ingénieur spécialisé. Je décidais donc de rebrousser chemin.
J'étais presque sortie de cette cité lorsque aperçue une jeune femme, Cendre au vue de ses vêtements. Elle semblait désespéré, tenant un bout de bois taillé dans ses mains. J'hésitais un instant avant de m'approcher d'elle et de lui demander quel était le problème. De plus près, l'objet semblait être la pièce d'une machine, cassée. Elle me regarda comme si j'étais fou. Je la comprenais, rare était les Perles qui s'adressait au Cendre pour une autre raison que pour donner un ordre. Je précisais que j'étais Ingénieur et qu'elle avait visiblement quelque chose a réparé. Sans oser me regarder dans les yeux, elle expliqua que la manivelle qui servait à faire remonter l'eau s'était brisée ce matin et qu'aucun Cendre n'était parvenu à le réparer. Elle dit ensuite qu'ils en avait absolument besoin pour mener à bien leur tâche, et que si il ne pouvait pas, les Perles... Et elle se tut brusquement, se rendant compte qu'elle ne pouvait pas me dire ça, étant donné ma classe sociale. Je ne lui en porta pas rigueur, tout en sachant que beaucoup d'autre l'aurait fait fouetté pour bien moins. Je m'emparais de la pièce, et déclara que je m'en occupait, qu'elle n'avait qu'à m'attendre ici sans bouger.
Sans attendre sa réponse, je tournais les talons.

Je patientais devant le Labo, mon bout de bois toujours à la main. Cet endroit était plus proche de la ville Cendre que mon atelier, c'était pour ça que je l'avais choisis. Je n'avais pas prévu pourtant que les salles seraient pleines et qui me faudrait attendre un peu avant de pouvoir accéder à un labo de libre. Mais maintenant, c'était trop tard pour changer d'avis, alors j'attendais.
Après quelques minutes, on m'annonça que le Labo 4B allait se libérer sous peu. Je décidais de prendre de l'avance et m'engageais dans les longs escaliers. Arrivé à quelques pas de la porte, je vis un homme sortir. Un échange de petit signe de tête, et nous avions tout les deux repris notre chemin. Je rentrais à l’intérieur et mis au travail. C'était une réparation assez simple, en fait. Je redressais l'engrenage, en profitais pour le huiler un peu, et changer les pièces et les cales qui avait était brisées.
Une fois ceci fait, l'objet prenait tout son sens. J'étais satisfait. Je remballais toute mes affaires et me préparais à partir lorsqu'on toqua à la porte. J'allais répondre quand un homme entra, sans attendre de paroles de ma part, et déclara :

" Bonjour, et désolé de vous déranger. Êtes-vous le dénommé Shalkio ? "

Je le regardais, impassible. Shalkio ? Non, il y avait erreur sur la personne. Et puis je repensais à ce que m'avait dit le vielle homme de l'accueil... Ah oui, lui. Je souriais poliment à l'autre et répondais :

"Non, désolé. Il est parti, il y a une demi-heure environs
Je glissais ma besace sur l'épaule, la pièce mécanique entre les mains. Celui qui me faisait face n'était pas, je penses, plus âgé que moi. Il portait un chapeau large et suait à grosse goutte. Il faut dire aussi qu'il n'était pas bien grand, et je songeais que les escalier avait du être une rude épreuve pour lui. Il devait vraiment avoir besoin de ce dénommé Shalkio pour avoir fait tout ça. Poussé par ma curiosité, j'ajoutais :

"Vous avez besoin de quelque chose, peut-être...?"
Revenir en haut Aller en bas
Walor

avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 28/09/2011

Personnage
Nom de famille: Teach
Age: 20 ans
Fonction: Géographe

MessageSujet: Re: Un premier pas vers les cieux [priorité Shakio]   Sam 11 Fév - 13:40

Suite à ce premier revers, Walor resta comme deux ronds de flans. C'est à dire un peu mou avec un léger balancement de la droite vers la gauche. Son cerveau ne réfléchissait plus, l'air passait de son oreille droite à son oreille gauche sans rencontrer de résistance. Ha si, un petit rouage rouillé tournait encore. Il couinait une petite rengaine fataliste.
Pas d'ingénieur, pas de machine. Pas de machine, pas de vol. Pas de vol, pas de découverte. Pas de découverte ... pas de découverte.
Plus la peine d'être un géographe si l'aventure et les découvertes ne venait plus rythmer sa vie à la manière d'un rêve diffus. Rêve à l'odeur de cuir d'une couverture de carnet de bord. Tout à son vide intersidéral, Walor n'avait même pas remarqué le bonhomme devant qui le regardait bizarrement. Peut-être était ce à cause de la lueur d'intelligence bovine qui caractérisait à ce moment-là le géographe.

En ayant surement marre d'attendre, et étonné du peu de réaction de cette étrange homme, l'ingénieur bougea,. Pas un gran mouvement, juste un balancement de son pied droit à son pied gauche. Ce balancement libéra du sac de l'ingénieur une odeur huileuse. Cette odeur atteint les narines de Walor et mit en branle son cerveau. Un engrenage bougea, en entraina un autre et encore d'autre, plus gros. Dans un cliquetis digne des chaînes de pont-levis qui se lève, le géographe cligna des yeux et remarqua enfin l'homme qu'il avait devant lui. Il portait une robe de Perle, et se demandait ce qu'il allait bien pouvoir se passer.
Comme un ampoule que l'on allume, Walor réveilla sa logique. Un homme, en robe, dans un labo d'ingénieur et qui sent l'huile. Mais c'est bien sur. Un ingénieur.
Le visage de Walor s'illumina, ses yeux gris retrouvèrent la vie et le géographe s'élanca sur l'ingénieur devant lui. Il le prit par le bras, le fit tournoyer deux ou trois fois dans une de salsa endiablée. Puis, sans lui laisser reprendre son souffle il expliqua :

"Je me présente, je suis Walor. D'après le Roi qui m'a fait géographe, je suis bon dans mon métier. Enfin, j'étais bon avant qu'une horde de barbare s'amuse avec moi. Bien heureusement, avant de me faire charcuter, j'ai découvert un livre, un carnet de bord pour être précis. Il racontait le périple d'un capitaine et de son navire volant. Et bien voila, j'ai une folle envie de vole moi aussi. Et comme la mécanique et les plans, c'est pas vraiment mon fort. J'ai besoin d'un ingénieur. Ca te tenterait-il ? T'es bien ingénieur rassures moi ? "
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un premier pas vers les cieux [priorité Shakio]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un premier pas vers les cieux [priorité Shakio]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Premier pas vers l'avant
» Haïti-Premier ministre : Vers une entente entre le GPR et l’exécutif pour la rat
» Les Chroniques d'une Rôdeuse
» Premier Pas vers le Grand Bouleversement x)
» vicky « admettre sa défaite c'est le premier pas vers la victoire »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Âmes Croisées :: Partie RPG :: La ville perle-
Sauter vers: