Les Âmes Croisées

Jeu de RPG pour ceux qui ont toujours voulu faire partie du monde Des Âmes Croisées de Pierre Bottero
 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Mission 1 bis

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Calypso
Admin
avatar

Messages : 2012
Date d'inscription : 14/05/2011
Age : 21
Localisation : Dans le monde bleu des rêves

Personnage
Nom de famille: Sinilger
Age: 20
Fonction: Cendre, fou du roi

MessageSujet: Mission 1 bis   Lun 24 Oct - 19:15

Calypso changea de position sur sa selle. Elle était lassée. Réellement. Quel était le comble pour une acrobate ? Passée la journée assise sur le dos d'un cheval. Laisser ce cheval s'amuser, courir, jouer, rigoler, respirer le vent, tandis qu'elle était coincée dans une position complètement inadaptée à son énergie bondissante, toujours en mouvement... Et pourtant, elle aurait du savourer le fait de ne plus être à la cour, d'être libre... Sauf qu'en fait elle ne l'étais pas. Pour la simple et très bonne raison qu'ici toutes ses paroles, comme ailleurs, devraient être contrôlées. Elle était en mission pour le roi. Pour la couronne. Pour le palais. Retrouver les prêtres. Simple comme bonjour. Ils étaient surement à la cité des anciens. Il suffisait simplement d'y aller. C'était une mission de routine, un moyen de se distraître, de contempler le paysage du désert, de faire connaissance avec d'autre compagnons... Sauf qu'elle en connaissait la moitié. Elle serra les dents. Et quelle moitié !

Le soleil commençait à prendre une belle couleur orangée. Elle adorait. Habituellement. Quand elle était seule. Mais enfin, pourquoi était-elle sur les nerfs depuis ce matin ? Au début, tout c'était bien passé. On lui avait annoncé la veille que la mission avait été remise à l'ordre du jour, et que si elle était toujours d'accord, elle devait se rendre à l'aube à l'extérieur de l'enceinte de la ville. Ce qu'elle avait fait bien sûr. Elle espérait retrouver la même équipe que la dernière fois, car elle n'avait même pas eu le temps d'adresser la parole à la plupart, et tenait à rectifier le coup. Et là, surprise, en arrivant au point de rendez vous... Le prince Vaëln. Il était de la mission. Mais sous son rôle de capitaine. Donc les autres ne sauraient pas son identité. Sauf peut-être Werrag. Et encore. Donc elle allait devoir durant tout la mission veiller à ne pas révéler son minuscule secret. Elle allait devoir être vigilante, faire comme il était un simple capitaine... Rien que parce ces deux là étaient là, elle avait eu envie de renoncer. Elle quittait le palais pour se retrouver avec le prince et l'héritier ? Totale contradiction ! Si elle partait, c'était aussi pour changer d'air, pour oublier le roi, les intrigues, les paroles calculées... Chose ratée à ce qu'il semblait. Et puis, qui était venu ensuite ? Lana ! La petit servante qu'elle avait consolé il y a quelques semaines ! Et là encore, elle tenait çà ce que le voyage soit joyeux. Pas à jouer la psychologue durant deux semaines.

Mais peut-être avait-elle des préjugés. Peut-être les altesses seraient-elle différentes hors du palais. Peut-être Vaëln serait-il moins calculateur. La dernière fois, il était le prince. Peut-être que le capitaine, quand à lui, serait différent. Pour Werrag, elle ne se faisait pas de soucis. Mais la présence de l'un de ses proches n'allait-elle pas le changer totalement ? Elle voulait tant qu'il soit comme la dernière fois si engageant, sincère... Peut-être qu'elle se trompait aussi pour lana. Peut-être celle ci s'était-elle remise des atrocités qu'elle avait vécu... Et peut-être que les autres participant, à savoir Elityel et Roxanna seraient-elle sympathique... Elle allait le savoir dans quelques minutes. En tout cas, cette fois elle n'était pas le seule fille, et cela la rassurait un peu.

Le soleil n'était plus visible qu'à moitié. Ils allaient s'arrêter pour monter le campement, avant que la nuit tombe. Et enfin ils seraient obligés de parler. D'un unique mouvement, les six chevaux ralentirent. Sans attendre, la jeune folle sauta de son cheval, et atterrit sur ses pieds, faisait voler un peu de sable couleur orangée, à cause du soleil. Elle époustoufla très vite son pantalon, et se tourna vers les autres. Aujourd'hui, elle avait comme la dernière fois choisi des habits dans les tons beiges et bruns. Discrets, un camouflage idéal dans le désert. Des ballerines, un pantalon bouffant à la manière des hommes des dunes, un tunique lacée sur le devant... Elle se fondait dans la masse. Tout le monde était à terre. Personne n'osait parler, personne ne savait qui devait parler. Normalement, c'était à Werrag, puisqu'il était le chef de l'expédition. Sauf qu'il était jeune, plus jeune qu'elle, et n'osait peut-être pas. Ce n'était de toute façon pas à Lana, qui n'était qu'une servante par rapport à deux princes. Donc qui ? Elityel aussi était une cendre, une tavernière. Donc peut-être pas non plus à elle. Donc il restait Roxanna et Vaëln. Elle ne connaissait pas roxanna. Mais n'avait pas envie que les premiers mots soient prononcés par le prince. Donc elle prit sur elle. Ce n'était surement pas non plus à elle. Mais bon, il n'y aurait bientôt plus de lumière.

- Bon, alors, comment nous organisons nous ? Il faut faire un feu, cuisiner, soigner les chevaux, s'installer...

_________________
Jeune blanc bec repue de ta gloire,
Victime de la mode !
Pauvre barbare fougueuse et tendre
Qui touche à mes lauriers...




Dernière édition par Calypso le Mer 26 Oct - 8:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://danse-la-vie.skyrock.com/1.html
Werrag

avatar

Messages : 37
Date d'inscription : 17/06/2011
Age : 22

Personnage
Nom de famille: Pelas
Age: 19
Fonction: Mage

MessageSujet: Re: Mission 1 bis   Lun 24 Oct - 20:15

Ce fut encore un long chemin à cheval. La mission qui consiste à retrouver les prêtres avait été remit à l'ordre du jour. Il faisait chaud, ce désert au climat aride était rempli de dunes, à pertes de vue. Rester immobile sur un cheval pendant si longtemps, ça me faisait rouillé, j'avais des courbatures à force de rien faire, c'est pour dire ! Ce n'était absolument pas confortable.

Mais surtout, une chose énervante, c'était que les personnes du groupe n'était pas les mêmes que la dernière fois, à part Calypso. Ça tombait bien c'était la seule personne avec qui j'avais eu le temps de discuter. Mais en ce qui concerne les autres je ne leurs avait même pas adressé la parole, sauf en me présentant. Et cette fois, il y avait notre Prince, Vaëln. Je me devais de surveiller mes actions. Avec eux, dans ce groupe, il y avait aussi trois filles. Ça changeai du groupe précédent où la seule fille était Calypso. D'ailleurs elle devait se sentir rassurer maintenant. Le prénoms de ces trois filles étaient : Lana, Elityel et Roxanna. Personnes que je ne connaissais absolument pas ! Ce voyage s’avérait riche en nouvelle connaissance.

La nuit approchait à grand pas ! Nous nous étions arrêtez pour préparer le campement. Les conversations allait suivre. Si personne ne parlerait ce soir, l'ambiance deviendrait vite morbide... Même si je penses cela, je n'étais pas prêt, dans ma tête, à prendre la parole devant le groupe. Je descendit de mon cheval, j'avais une tenue rouge, assez voyant dans ce désert rempli de sables, mon livre de sort ainsi que certains ingrédients étaient rangés dans une sacoche, accroché a ma ceinture. Le moment fatidique était arriver, il fallait surement que je donne des ordres vu que j'étais le chef de l’expédition. J'avais beau avoir des choses à dire, j'étais complètement coincé... Mais heureusement que Calypso prit en main les opérations ! On allait bientôt se retrouver dans le noir.

- Bon, alors, comment nous organisons nous ? Il faut faire un feu, cuisiner, soigner les chevaux, s'installer...

Faire un feu, une chose assez facile quand on est Mage. Je n'allais pas laisser quelqu'un d'autres prendre ce que je peux faire de mieux !

- Et bien je me propose pour le feu, un petit sortilège fera l'affaire !



Dernière édition par Werrag le Sam 29 Oct - 11:19, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Roxanna

avatar

Messages : 185
Date d'inscription : 08/10/2011
Age : 20

Personnage
Nom de famille: Karmer
Age: 18
Fonction: Armure

MessageSujet: Re: Mission 1 bis   Mar 25 Oct - 12:14

Les chevaux, source de courbatures douloureuse et pénible, mais le pire c'était l'ennuie. Oh comme je détestais sa ! Personne ne pipe mot et j'avais pas vraiment envie de me faire remarquer en criant mon ennuie. Et oui, on évite toujours de ce faire remarquer, quand a deux pas de vous, il y a une personne de sang royal. Le prince Werrag. Y'avait aussi trois cendre, Lana que je connaissais déjà et Elityel et Calypso que je connaissais pas. Et le commandant des armées, sacré troupe n'est ce pas.

La journée passa lentement et enfin on s'arreta, pour établir un campement. Je descendis de ma monture, vêtu de mon armures, qui elle aussi ce teser, merci ma veille ! Personne ne parla, on pouvait carrement entendre une mouche voler dans ce silence. Calypso ouvrit la première la bouche, la lune prenant le dessus sur le soleil.
- Bon, alors, comment nous organisons nous ? Il faut faire un feu, cuisiner, soigner les chevaux, s'installer....
Toute de suite, Werrag ce porta volontaire pour le feu. Heureusement que ce n'était pas moi qui m'en charger, j'aurais surement fait cramer tout le campement. La cuisine ? Pas vraiment ma spécialité... Tout installer... Heu... Ouais mais non ! Je finis par opter pour soigner les chevaux, la au moins j'étais sur de ne pas faire de goudre.
-Je vais soigner les chevaux, croiser les doigt. Si je reviens toute défigurer vous saurez pourquoi !
Je souris de toute mes dents et commença a desceller les chevaux et a les attacher sur un poteaux, pour pas qu'ils enfuient.
Revenir en haut Aller en bas
Elityel

avatar

Messages : 148
Date d'inscription : 11/10/2011

Personnage
Nom de famille: Muirenval
Age: 18
Fonction: Cendre (Serveuse)

MessageSujet: Re: Mission 1 bis   Lun 31 Oct - 4:31

C'est sur un coup de tête que la jeune femme s'enrôla dans une mission. Elle ne le faisait pas pour rendre service, mais pour satisfaire sa curiosité et pour l'argent... À la taverne ou elle travaillait, elle avait entendu un vieil homme parler de la préparation d'une troupe pour aller en expédition dans la cité des anciens... La Cité des Anciens! Depuis que, jeune, elle avait lue des livres au sujet de cette mystique cité, elle rêvait d'y mettre les pieds, pour franchir physiquement les sombres murs de ce sinistre passé. Ce rêve remontait à la période où elle était encore perle...

En effet, fille de deux scribes, elle voulait elle aussi revêtir la robe éponyme. Mais les scribes furent jeter comme de vieilles guenilles et ses parents moururent dans la révolte qui s'en suivi... Cette époque-là était passée, mais pas oublier... ses anciens rêves persistait toujours et elle aurait donné n'importe quoi pour faire partie de cette expédition...

Elle savait qu'il y aurait des personnalités importantes du royaume, alors elle décida de ne pas donner son vrai nom... Elle voulait à tout prix ne pas se faire reconnaitre, afin d'évoquer le moins possible la tragédie passée... Elle décida donc de donner un faux nom de famille. Elityel Del'Northe. Cela ferait parfaitement l'affaire!

À la fin de son quart de travail, elle ramassa ses maigres possessions et, après en avoir avisé sa patronne, elle se rendit au lieu dont le vieil homme avait parlé. Arrivé sur les lieux, elle trouva une écurie avec un homme qui préparait déjà les chevaux. Le départ serait lancé le lendemain matin. Elle s'approcha lentement de lui. Ils étaient tous deux seuls dans l'écurie. C'était un homme mi vingtaine, bien bâti... une carrure impressionnante. Elle n'osait as prendre la parole. Elle avait peur. Alors qu'elle pensait avoir été discrète, l'homme lui demanda ce qu'elle voulait. Elle lui parla de l'expédition, dont il fut surpris qu'elle en connaisse l'existence. Après quelque réplique, elle parvint à savoir qu'il leur manquait toujours quelqu'un pour faire la cuisine et/ou le service... Elle se proposa. L'homme s'arrêta, la regarda. Elle lui sourit de la même façon qu'un enfant qui demande quelque chose à ses parents. L'homme lui fixa le visage. Elle avait un visage fait pour sourire. L'homme la considéra encore quelque seconde et lui indiqua qu'elle ferait l'affaire. Elle n'avait qu'à revenir ici lorsque le matin serait levé. Puis, elle attendit qu'il parte et se coucha dans la paille propre, dans un coin de l'écurie... LA CITÉ DES ANCIENS, pensa-t-elle, toute excitée!

Le lendemain matin, elle se leva, alla rejoindre les autres, qui étaient déjà tous là. Juste avant d'enfourcher son cheval, elle se présenta, hésitante.

Bonjour... je m'appelle Elityel... Del'Northe.

Sa voix se cassa lorsqu'elle vit le soleil matinal refléter sur ce qu'elle détestait le plus au monde... Une Armure! Elle voyagerait avec une Armure!? ET LE CHEF DES ARMURES!?!? Cela lui enleva toute volonté de parler et elle restât silencieuse toute la journée, sur son cheval. Cela faisait bien longtemps qu'elle n'avait pas chevauché seule sur un cheval, mais elle se réhabitua assez vite.

Durant le voyage, elle s'éloigna des autres à plusieurs reprises. Tantôt pour cueillir des champignons comestibles, tantôt pour récolter des plantes mangeables ou encore des épices simples... Ou tout simplement pour s'éloigner de l’ambiance lourde qui suivait le silence de mort de ses compatriotes. Changer d'air lui faisait du bien et troquer la Ville Cendre pour la grande nature l'emplie de joie...

Elle poussa un soupir de soulagement lorsqu’ils s’arrêtèrent finalement. Elle était raquée partout à cause de la chevaucher... Et lorsqu'elle mit pied à terre, elle faillit s'étaler sur le sol. Puis, une des deux autres cendres pris la parole. Suivit du Mage et de l'Armure.

- Bon, alors, comment nous organisons nous ? Il faut faire un feu, cuisiner, soigner les chevaux, s'installer...

- Et bien je me propose pour le feu, un petit sortilège fera l'affaire !

-Je vais soigner les chevaux, croiser les doigts. Si je reviens toute défigurer vous saurez pourquoi !

Elle ne put s'empêcher de sourire à l'idée de voir l'armure revenir défigurée... Puis, avec une voix plein d'assurance, mais peu d'autorité, elle parla.

-Je vais faire la cuisine, j'ai récoltée assez de choses pour vous concocter un gros plat nourrissant et délicieux!

Cette phrase fut suivit d'un petit sourire joyeux qui exprimait son enthousiasme. Même sa rancune envers les gens avec qui elle était se parvint pas à doucher son surplus de joie. Elle se sentait légère, épanouie et heureuse. Elle s'installa au feu que Werrag fit et sorti un chaudron de sur son cheval. Lorsque la marmite fut chaude, elle y versa de l'eau, quelques épices, des racines de tava (une plante qui, une fois cuite, devenait délicieuse et légèrement croustillante) et des champignons (rincé et coupé en petit morceaux). Elityel Adorait cuisiner et la soupe de tava aux champignons et épices était l'une de ses spécialités... À un certain point, elle entreprit même de chanter une petite chanson que sa mère lui chantait lorsqu'elle était jeune. Une balade racontant l'épopée des Meril le grand qui avait autre fois donner victoire aux siens face aux glauques... Sa voix était douce et elle chantait sur le bon ton. Elle chantait très bien, mais refusait de se l'avouer... Un sourire perlait au coin de ses lèvres... Elle se sentait bien!

Dans peu de temps, ils se régaleraient tous autour du feu!
Revenir en haut Aller en bas
Vaëln

avatar

Messages : 230
Date d'inscription : 03/10/2011
Age : 30
Localisation : Comme le vent... Partout et nul part

Personnage
Nom de famille: Gossamer
Age: 18 ans
Fonction: Gouvernant

MessageSujet: Re: Mission 1 bis   Lun 31 Oct - 17:56

"Mon fils..."

Je me retrouvais une fois de plus dans le bureau de mon père, le roi de cette nation. Sa Majesté me convoquait dans ce lieu lorsqu'elle avait une mission importante à me confier. J'attendais donc patiemment qu'il m'évoque mon prochain voyage et mes directives.

"Je sais que la guerre a prit fin il y a à peine quelques jours mais j'ai besoin de toi."

Son ton était sérieux, plus sérieux qu'à l'habitude. On sentait le poids de cette tâche sur ses épaules ainsi que les cernes qui se creusaient en dessous de ses yeux.

"Les prêtres ont disparus et nous les avons cherché en vain mais nous pensons avoir retrouvé leurs traces dans la cité des Anciens. Une première expédition avait été créé lorsque tu affrontais les barbares mais elle a échoué. Le commandant des Armures que tu es dois en prendre part cette fois."

Retrouver les prêtres... Cela n'était pas une mince affaire mais avec mes Armures, rien n'était irréalisable. Pourtant, lorsqu'il parla d'expédition, je me doutais qu'il n'y aurai pas que mes compagnons d'armes.

"Très bien Père, je m'occupe de tout cela. Qui m'accompagnera ?"

Le roi me donna plusieurs noms. Calypso, sa "conseillère"... Je connaissais cette jeune femme... Werrag, l'héritier du trône, Roxanna, l'une de mes Armures... Il me parla aussi d'autres personnes sans grande importance. Cela m'avertit que je n'aurai personne d'autre sur qui compter, sur aucun de mes frères d'armes mais Roxanna était là et à deux, nous pourrions défendre ce groupe. Je fis une révérence à mon père et quitta les lieux.

Toute la soirée, je prépara mon sac, nettoya mon armure et aiguisa mon épée. Je devais déjà reprendre mon rôle mais au moins, cette fois, je n'aurai pas à affronter une armée et si nous venons à rencontrer des brigands, ce sera beaucoup plus rapide que des barbares.

Le lendemain matin, alors que le soleil se levait pour nous faire profiter de sa chaleur, notre groupe se mit en marche. Durant tout le voyage, je gardais mon casque et le ferais comme à mon habitude. Personne n'avait connaissance de ma vraie identité, enfin, de l'identité du commandant des Armures et je comptais garder ce secret jusque dans ma tombe.

A plusieurs reprises, la cuisinière, Elityel, partit chercher de la nourriture et des épices en tout genre. Ces petits voyages ne m'enchantaient guère mais je l'avais toujours en vue au cas où... La prudence est l'une de mes vertus et je comptais ramener tout le monde à la maison.

Le soleil se coucha lentement pour laisser place à une nuit étoilée. Alors que nous descendions tous de nos chevaux, Calypso commença à organiser les troupes. De mon coté, je ne dis rien, ma voix pouvant trahir mon identité surtout pour Calypso et Werrag. Je restai à l'écart les laissant préparer le repas ainsi que le camp.

J'allais vers Roxanna qui s'occupait des chevaux.

"Roxanna, ce soir, nous devrons nous occuper des tours de garde. Ne t'épuise pas trop et préviens les autres. Que ceux qui souhaitent y participer viennent m'en faire part. Je vais faire le tour de la zone, surveille les autres."

Sur ce, je pris mon cheval et m'éloigna au trot.
Revenir en haut Aller en bas
Lana

avatar

Messages : 500
Date d'inscription : 02/09/2011
Age : 22
Localisation : sur la planète Zorg

Personnage
Nom de famille: Norwen
Age: 15
Fonction: Cendre

MessageSujet: Re: Mission 1 bis   Lun 31 Oct - 19:27

Quand on m'avait proposé de faire partie de la prochaine mission, j'avais dit oui sans hésitation. Je savais que c'était pour qu'ils n'aient plus à m'avoir dans leurs pattes. Parce qu'ils ne me considéraient que comme une gamine, une Cendre qui bossait autant mais qui mangeait moins que les autres. Mais je rêvais depuis toujours de voir du pays et j'étais heureuse d'en avoir enfin l'occasion. C'était sans compter sur le cheval. 
Je n'avais jamais monté de ma vie, ayant eu droit à un cours accéléré la veille pour que je parvienne à rester plus ou moins sur ma monture. J'avais une jolie jument Isabelle, qui répondait au nom de Ambre. Elle était très docile et extrêmement bien soignée, sauf que je ne savais pas m'y prendre avec elle. Au bout d'une demi-heure de gesticulements diverses je finis tout de même par trouver une position moins inconfortable que les autres. 
J'aurais pu tenter d'oublier l'animal en dessous de moi en discutant avec quelqu'un même si je n'étais pas de nature bavarde. Mais je voyageais avec peu de gens que je connaissais et la troupe ne semblait pas encline à tailler une bavette. 
Quand la nuit se mit à tomber, nous nous arrêtâmes et un silence pesant prit possession du camps. Calypso le rompit :
 - Bon, alors, comment nous organisons nous ? Il faut faire un feu, cuisiner, soigner les chevaux, s'installer...
Un certain Werrag se proposa pour faire le feu. J'allai dire que je pouvais m'occuper des chevaux mais Roxanna me devança, m'ôtant les mots de la bouche. Restait l'installation.
- Je veux bien tenter de monter les tentes...
Et sur ce, j'allai vers le cheval qui les portait vaillamment. Je le défis de son poids, le carressai gentiment avant de porter le matériel au bon endroit. J'avais déjà fait ça, mais sur un sol plat, dans le jour et sans courbatures insupportables. Parce qu'à chaque mouvement, mes jambes lançaient de douloureux appels au secours dans tout mon corps. Je décidai de serrer les dents et de les ignorer. En tant que benjamine du groupe, il fallait que je fasse mes preuves.
Je battaillai ferme avec la tente, me retrouvant tantôt avec une tige en bois souple en trop, tantôt avec un bout de tissus manquant. Quand enfin la première ressembla plus ou moins à ce qu'elle aurait dû, je m'attelai à l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Calypso
Admin
avatar

Messages : 2012
Date d'inscription : 14/05/2011
Age : 21
Localisation : Dans le monde bleu des rêves

Personnage
Nom de famille: Sinilger
Age: 20
Fonction: Cendre, fou du roi

MessageSujet: Re: Mission 1 bis   Lun 31 Oct - 19:30

Calypso prit place autour du feu. Un bon feu. Un peu de chaleur dans froideur du groupe. Un peu de lumière dans cette nuit noire qui venait de tomber très vite. Un peu d'espoir dans une mission mal partit. La faute à qui ? Elle frissonna, et pestant intérieurement, elle retourna vers son cheval, et prit une lourde fourrure dans son sac. C'était tout le problème de la paradisiaque ville d'AnkNor, et de ses alentours. Il faisait très chaud le jour. Les cendres brûlaient au soleil du désert, et même en hiver, la soleil était toujours là, à surveiller, à briller, à tuer... Et puis, dès que la nuit tombait, en particulier dans le désert, tout se refroidissait, et il suffisait que le vent souffle pour que tout le monde se sente congelé. Ce soir, il semblait que le temps était clément, mais heureusement que Werrag avait apprit à faire un feu, parce que si ils avaient du compter sur ses souvenirs de l'académie, ou mieux encore, sur ceux du prince, ou plutôt du commandant, puisqu'ici tout le monde allait l’appeler ainsi...

Il la faisait déjà rager. Il était partit voir l'autre armure, puis il s'était éclipsé. Ou alors il estimait qu'il était au dessus des problèmes du commun des mortels, à savoir la faim et le froid, ou bien, en tant que commandant et prince, il pensait qu'il n'avait rien à faire assis à côté de trois cendres... Heureusement que Werrag serait là pour redorer le blason de la famille. La jeune folle entendit alors un chant troubler le silence lourd qui régnait sur le camp. C'était Elityel. Qu'elle avait une belle voix ! De sa place, elle n'arrivait pas à saisir les paroles exactes, mais l'air était vraiment joli... Pas une fausse note, et même si il était très simple, elle n'aurait rien demandé d'autre. Elle même n'avait jamais essayé de chanter. C'était un art qu'elle n'avait jamais désiré toucher. Comme si elle le réservait aux autres, comme si elle voulait qu'il reste un mystère... Elle avait touché à la musique, à bien sur tout les arts du spectacles, du cirque, un peu aussi à la danse... Mais elle ne voulait pas essayer le chant. La tavernière s'arrêta soudain, et revint vers Werrag et elle même. Roxanna elle aussi se dirigea vers le groupe.

Tandis que la jeune cuisinière leur tendait une écuelle qui semblait vraiment appétissante, l'armure annonça que le commandant comptait organiser les tours de garde avec ceux qui étaient volontaire. Elle soupira. D'où venait encore cette majuscule sur le commandant ? Était-il vénérer aussi en tant qu'armure qu'en tant que prince ? Si c'était le cas, on pouvait dire qu'il avait réussit sa vie... Quoi que, elle n'était pas sûre qu'elle aurait aimé une vie dans ce genre. Devoir se cacher, tromper, mentir... Et si il souffrait de son rang, et son titre, ou plutôt de ses titres ? Non, elle s'en fichait, il ne fallait pas l'oublier. Ils ne se connaissaient pas, il n'était plus le prince qu'elle avait... Croisé lors d'une réception. Ici, il protégeait le groupe, ici il les sauverait peut-être à la cité des anciens.

Calypso goûta rapidement au repas. C'était très bon. Elityel s'était surpassée. Au moins un point positif du voyage, le soir ils auraient des bons repas. Oui, mais et l'ambiance ? Vaëln n'était toujours pas rentré de son tour de ronde pour soit disant vérifier qu'il n'y avait personne... Avait-il peur à ce point ? Il ne fallait pas oublier qu'ils n'était qu'à un jour de la cité, et que le coin n'était pas réputé pour ses bandits. Mais bon, il faisait son boulot, et elle ferrait le siens en se proposant pour la garde. Elle savait tenir une arme, s'était longuement entraîné, et il n'y avait pas meilleur qu'elle au lancé de poignard par exemple. De plus, la nuit ne la gênait pas, puisque lorsqu'elle tirait elle avait les yeux bandés. Tout le monde était assis, personne ne parlait... Elle en avait assez. Déjà, remercier la cuisinière, c'était la moindre des choses. Un artiste aime, et adore même les applaudissements à la fin d'un numéro. Elle ne voyait pas pourquoi ce serait si différent avec un chef cuisinier. Ensuite, proposer quelque chose. Et puis dire qu'elle était d'accord pour le premier tour. Et aussi détendre cette atmosphère, mince ! Ne devaient-ils pas tous être complice ? Avec le commandant, cela semblait mort, mais rien ne les empêcher de sympathiser entre eux.

- Vraiment, Elityel, tu t'es encore surpassée ! Quel plaisir cela va être de chaque jour se faire servir comme à la table du roi ! A oui, Roxanna, ne t'étonne pas si j’emploie le tutoiement, mais je tiens à ce que vous sachiez tous ce que je pense. Nous sommes ensemble pour deux semaines, et j'aimerais bien que nous laissions tomber les masques de politesse... Nous ne sommes pas au palais, profitons en, non ? Bref, si personne n'y voit d'inconvénient, quand le commandant rentrera, je me proposerais pour le premier tour de garde. D'ailleurs, comme vous le savez sûrement tous, je suis le fou du roi... Et j'aimerais bien m’entraîner afin de garder la forme pour mon retour. Si vous voulez, je peux en même temps vous faire une très brève représentation, si le cœur vous en dit... Et si Werrag accepte de me prêter son feu !

_________________
Jeune blanc bec repue de ta gloire,
Victime de la mode !
Pauvre barbare fougueuse et tendre
Qui touche à mes lauriers...


Revenir en haut Aller en bas
http://danse-la-vie.skyrock.com/1.html
Werrag

avatar

Messages : 37
Date d'inscription : 17/06/2011
Age : 22

Personnage
Nom de famille: Pelas
Age: 19
Fonction: Mage

MessageSujet: Re: Mission 1 bis   Mer 2 Nov - 13:36

Les rôles de chacun étaient donc défini ! Je fit un assez grand feu, pour réchauffer le groupe durant toute cette nuit qui s’annonçait être gelé ;

Roxanna s'occupait de soigner les chevaux, elle avait le sourire et prit son choix avec humour en nous prévenant qu'elle risquait de revenir défigurée, ces paroles me fit bien rire, intérieurement, je pensait que l'atmosphère se détendrait après l'avoir entendu... Mais sans succès.
Elityel, elle, s'occupa de la cuisine. Elle mijota un plat magnifique qu'elle appelait "soupe de tava aux champignons et épices". Ce nom, je le trouvais assez étrange. Rien que manger un plat avec des champignons... Ce n'était pas mon fort, je dirai même que les champignons était un de mes points faibles ! Mais j'ai tout de même goûté, et je n'ai aucun regret ! Ce repas était délicieux ! Au moins durant ce voyage, nous ne manquerons pas de bonnes cuisines !
Lana se proposa pour monter les tentes. Enfin elle nous avait dit qu'elle tenterait ! Ce qui ne me faisait pas confiance. Je me demandais dans quoi nous allions dormir si elle n'avait pas l'habitude d'en monter. Mais je lui faisait confiance, elle ne nous décevrai surement pas.
Quant à Vaëln, il ne disa rien, mais il partit faire son tour de ronde pour vérifier, s'assurer qu'on ne risquait rien. Nous n'étions pas loin du Palais encore, mais mieux vaut faire attention au danger dès maintenant, il le savait mieux que n'importe qui dans le groupe.

L'atmosphère n'avait pas changer nous étions tous sauf Vaëln près du feu, mais personne ne sortit un seul petit mot. Je réfléchissais à une chose à dire, mais je ne trouvais pas le moindre sujet de discussion. Et encore une fois, c'est Calypso qui arrêta ce silence :

- Vraiment, Elityel, tu t'es encore surpassée ! Quel plaisir cela va être de chaque jour se faire servir comme à la table du roi ! A oui, Roxanna, ne t'étonne pas si j’emploie le tutoiement, mais je tiens à ce que vous sachiez tous ce que je pense. Nous sommes ensemble pour deux semaines, et j'aimerais bien que nous laissions tomber les masques de politesse... Nous ne sommes pas au palais, profitons en, non ? Bref, si personne n'y voit d'inconvénient, quand le commandant rentrera, je me proposerais pour le premier tour de garde. D'ailleurs, comme vous le savez sûrement tous, je suis le fou du roi... Et j'aimerais bien m’entraîner afin de garder la forme pour mon retour. Si vous voulez, je peux en même temps vous faire une très brève représentation, si le cœur vous en dit... Et si Werrag accepte de me prêter son feu !

J'étais pour l'idée de se tutoyer, cela allais nous rendre plus "complices" dans cette mission. Elle se proposa pour le prochain tour de ronde, dans ce cas je prendrais le suivant, je me devais de ne pas être le dernier à le faire. Lui prêter mon feu ? Et bien pourquoi pas ! Je n'ai pas souvent vu de représentation utilisant du feu... Mon feu. Maintenant, je me devais d'oublier le vouvoiement !

- Et bien je te prête mon feu autant que tu le souhaite ! Épates nous donc avec une de tes représentation, j'attend cela avec impatience !

Revenir en haut Aller en bas
Roxanna

avatar

Messages : 185
Date d'inscription : 08/10/2011
Age : 20

Personnage
Nom de famille: Karmer
Age: 18
Fonction: Armure

MessageSujet: Re: Mission 1 bis   Sam 5 Nov - 12:34

Je soupsonner les chevaux, d'être plus qu'intelligent. Surtout celui avec lequel je m'acharnais. Je lui faisait ces sabot, ma foie, bien sale. Pendant que celui-ci mettait tous son poids sur mon épaules, je jura et lui mit un coup de coude, mais rien n'y fit. Alors je supporta, mais quand le commandant vient me parler ( j'avais toujours cette facheuse manie de me déconcentrer de ce que je faisais quand quequ'un d'un rang plus élevé que moi, me parler ), je fis de mon mieux pour ne pas tomber a terre.

-Roxanna, ce soir, nous devrons nous occuper des tours de garde. Ne t'épuise pas trop et préviens les autres. Que ceux qui souhaitent y participer viennent m'en faire part. Je vais faire le tour de la zone, surveille les autres.
-Oui, mon commandent.


Je disputa la jument, qu'aurais-je dit si je me serrais effondrer a terre, sous son poids alors que le commendant me parler ? La jument ne comprenent pas, hénis, je lui répondis par "ouais ouais c'est ça ". Oubliant ma petite colère, je me remis a ma tache et quand j'eu finis, je lui caressa gentiment l'encolure. Elle hénit une deuxième fois et je ris doucement. Je sentais d'ici le silence qui régner au campement et je ne voulais pas me faire remarquer en riant comme une cruche. Je donna du foin a tous les chevaux, en souriant et repartit au campement. Le ventre gargouillant.

Je m'assis devant le feu qu'avait allumé Werrag et parla de la requete du commandant, pendant qu'Elityel nous tender des écuelle, riant que l'odeur me mis l'eau a la bouche. Mon ventre gargouilla une seconde fois et j'avala mon dîner en deux secondes. C'était délicieux. Ce qui gacher ce merveilleux diner était le silence. Calypso prit la parole, je fus jamais aussi contente d'entendre une voix.

-Vraiment, Elityel, tu t'es encore surpassée ! Quel plaisir cela va être de chaque jour se faire servir comme à la table du roi ! A oui, Roxanna, ne t'étonne pas si j’emploie le tutoiement, mais je tiens à ce que vous sachiez tous ce que je pense. Nous sommes ensemble pour deux semaines, et j'aimerais bien que nous laissions tomber les masques de politesse... Nous ne sommes pas au palais, profitons en, non ? Bref, si personne n'y voit d'inconvénient, quand le commandant rentrera, je me proposerais pour le premier tour de garde. D'ailleurs, comme vous le savez sûrement tous, je suis le fou du roi... Et j'aimerais bien m’entraîner afin de garder la forme pour mon retour. Si vous voulez, je peux en même temps vous faire une très brève représentation, si le cœur vous en dit... Et si Werrag accepte de me prêter son feu !

Je souris. Elle avait totalement raison. Mais quand elle nous parla de son idée de faire nous faire une petite réprésentation, je souris de toute mes dents.

- Et bien je te prête mon feu autant que tu le souhaite ! Épates nous donc avec une de tes représentation, j'attend cela avec impatience !
-Moi aussi ! Et vous me rassurez, je me voyez pas dire "vous" pendant tous le voyage ou faire la révérence. Déjà que j'ai du mal a tenir debout sur mes jambes quand j'en fait une. Je vous jure, a chaque fois je suis prete a tomber. Elityel, succulent ton repas, moi j'aurais tous fait cramer...


Je fis une petite moue et ris. Je préférais vraiment rire, plutôt que de rester dans le silence le plus complet.
Revenir en haut Aller en bas
Vaëln

avatar

Messages : 230
Date d'inscription : 03/10/2011
Age : 30
Localisation : Comme le vent... Partout et nul part

Personnage
Nom de famille: Gossamer
Age: 18 ans
Fonction: Gouvernant

MessageSujet: Re: Mission 1 bis   Sam 5 Nov - 21:09

Tandis que mon cheval m'emmenait vers une destination au hasard, je réfléchissais à ce groupe qui avait été constitué pour une mission aussi importante. Werrag, l'héritier du trône par mariage avec ma soeur. Un mage réputé. Il avait des qualités pour cette mission et sa magie serait d'un grand secours si le besoin s'en faisait sentir. Roxanna. Une Armure sous mes ordres. Un peu maladroite, encore un peu enfant mais son art, sa maîtrise des armes lui donner un rôle important dans ce groupe mais pour ce qui est du reste du groupe, je ne comprenais pas leur utilité. J'avais déjà rencontré Calypso quelques jours auparavant mais j'avais un avis tranché envers cette personne. Le prince que j'étais l'appréciait, il la trouvait même amusante mais le commandant avait des doutes, des soupçons qu'il ne pouvait affirmer. Lana et Elityel, des cendres... Je n'ai rien contre cette classe sociale car pour moi, ils sont un élément important pour notre société comme les robes mais cette mission était cruciale à mon humble avis et j'aurais plutôt vu plusieurs Armures avec des historiens et des magiciens que notre faible groupe. En plus de cela, il me fallait être en retrait, ne pas trop parler par peur d'être découvert... Ce voyage allait me paraître long...

Mon ventre émit un cri d'agonie et, alors que je faisais mon petit tour des lieux qui nous entouraient, la faim commençait à me tirailler. Qu'il était difficile d'être prince et commandant. L'un pouvait se sustenter comme bon lui enchantait, se régaler des mets les plus prisés tandis que l'autre devait se nourrir comme ses soldats, ses Armures, ses frères d'armes. J'avais voulu cela pour une simple raison : sur un champ de bataille, nous sommes tous égaux et celui qui est à coté de soi pourrait nous sauver la vie. Cela m'avait valu un certain respect auprès de mes troupes... J'étais donc totalement décalé, enfin, surtout mon estomac... Par chance, j'avais toujours sur moi quelques morceaux de viande séchés, ration classique de tout bon soldat.

Lorsque je considérais que les alentours étaient sécurisés, il était temps pour moi que je retrouve ma place auprès de ce groupe. J'emmenai donc mon destrier de guerre auprès de ces congénères et m'occupa de lui et de lui donner la nourriture qu'il méritait. Ce cheval, je l'avais reçu comme présent par mon père et jamais il ne m'avait déçu. Je pourrais même dire que son sang froid m'avait sauvé la vie à plusieurs reprises. Je lui grattai une oreille avant de m'approcher de l'attroupement. Sans même une parole, je pris place, un peu en retrait.
Revenir en haut Aller en bas
Lana

avatar

Messages : 500
Date d'inscription : 02/09/2011
Age : 22
Localisation : sur la planète Zorg

Personnage
Nom de famille: Norwen
Age: 15
Fonction: Cendre

MessageSujet: Re: Mission 1 bis   Dim 6 Nov - 11:31

Lorsque je finis enfin de monter la dernière tente et qu'elle tint debout sans mon aide, je remarquai que mon estomac grondait doucement. Ayant souvent été habituée à avoir faim, je n'y avais pas prêté plus d'attention que ça durant ma tâche mais maintenant que je n'avais plus rien pour m'occuper, cette sensation déferla sur moi d'un seul coup. Je vacillais légèrement et décidai qu'il valait mieux que je m'asseye en attendant l'heure du repas.

Alors je rejoignis les autres près du feu. J'avais pensé que faire une halte raviverait les conversations mais le silence était seulement brisé par le crépitement du feu. Elityel apporta les plats et je la remerciai d'un sourire lorsqu'elle plaça une assiette entre mes mains. Nous mangeâmes en silence, encore une fois. Ce dernier était écrasant, seulement rompu parle bruit de nos cuillères contre le fond de nos assiettes, et je me demandais qui aurait le courage de le faire éclater. Pas moi en tout cas. Ce fut Calypso.

Elle prit la parole et remercia chaleureusement notre cuisinière pour ses talents. Puis elle insista sur le tutoiement. Ça, il faudrait que je fasse attention, car j'avais pour habitude de vouvoyer toutes les Perles. Elle ajouta qu'elle prendrait le premier tour de garde. Encore une chose que je serai incapable de faire. Mon ignorance et mon inutilité me frappèrent les deux en même temps, me faisant tressaillir. Mais je les repoussais, leur ordonnant de revenir lorsqu'il me faudrait dormir. Parce que maintenant, face à mes compagnons, je devais tenir droite.

Alors je serrai les dents, juste à temps pour entendre Werrag répondre à Calypso qu'il lui prêtait son feu avec plaisir. Roxanna lança une plaisanterie, mais je ne ris pas. J'attendis silencieusement, immobile, que Calypso commence et notai du coin de l'œil que le commandant était revenu, aussi silencieux que mes paroles imprononcées.
Revenir en haut Aller en bas
Elityel

avatar

Messages : 148
Date d'inscription : 11/10/2011

Personnage
Nom de famille: Muirenval
Age: 18
Fonction: Cendre (Serveuse)

MessageSujet: Re: Mission 1 bis   Ven 11 Nov - 15:55

Manger lui fit du bien et raviva à nouveaux sa bonne humeur! Jamais elle n'aurait pensé que le simple fait de sortir de la ville lui ferait autant de bien! L'air était frais, la température était bonne... quoique peut-être un peu frisquet le nuit mais bon! Le discours de Calypso l'avait rendu heureuse. Surtout la partie où elle disait ''laissons tomber les masques de politesse''. Les multiples remerciements de ses pairs l'encouragèrent grandement. Même le silence qui avait régné jusqu'alors n'avait pas entaché la joie qu'elle ressentait ! Lorsque le repas fut terminé, elle rammassa les plats et les lavas du mieux qu'elle put. Lorsque Roxanna la remercia et la complimenta sur le repas, elle lui sourit, mais elle tiqua à l'intérieur d'elle...
C'était une armure...
Elle n'aimait pas les armures.
Par chance, cela ne parut pas... Un peu plus tard, le commandant revint et s’asseya en retrait. Tant mieux ! C'était la dernière personne avec qui elle voulait être ! Lorsqu'elle entendit les mot tour de garde, elle se proposa pour le deuxième. Elle ne savait pas se défendre, mais saurait crier assez fort pour réveiller tout le monde et avait une bonne vue... puis, alors que Calypso se proposait pour une petite représentation, elle se perdit dans ses pensées... Calypso. Elle l'avait rencontré un peu plus tôt en compagnie d'un géographe nommé Walor... et c'était une coincidence totale de la recroiser ici ! Elityel ne s'en plaignit pas, puisqu'elle aimait bien la jeune folle! En y repensant, elle se dit qu'elle aurait bien aimé que le jeune Teach soit là lui aussi! Elle avait rarement rencontré des hommes aussi gentil et attentionné que lui! Lorsque Calypso commença son numéro, Elityel revint à elle et fixa l'artiste, d'un regard emplie d'admiration!

__________________________________________________________________________________________________
HRP: Désolé pour la longueur du post, je sais que c'est cours! les autres ressembleront plus a mes post habituel, promit!! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Calypso
Admin
avatar

Messages : 2012
Date d'inscription : 14/05/2011
Age : 21
Localisation : Dans le monde bleu des rêves

Personnage
Nom de famille: Sinilger
Age: 20
Fonction: Cendre, fou du roi

MessageSujet: Re: Mission 1 bis   Ven 11 Nov - 20:11

- Et bien je te prête mon feu autant que tu le souhaite ! Épates nous donc avec une de tes représentation, j'attends cela avec impatience !

Calypso esquissa un petit sourire. Il était le seul à l'avoir déjà vu sur scène. Le seul qui serait surement déçu de sa prestation. Ce ne serait qu'une représentation banale, comme celle qu'on pouvait voir dans les rues cendres. Pas plusieurs artistes, juste une banale folle. Surtout pour le jeune mage. Ne se lasserait-il pas à force de la voir sur scène finalement ? Et pourtant, en cet instant, c'était lui qui lui donnait du courage. Du courage ? Elle manquait donc de force ? Elle avait peur ? Stupide réaction, puisqu'habituellement elle jouait devant les aristocrates, les ambassadeurs et le roi. Oui, mais elle connaissait tout ce beau monde justement. Avait trouvé la combinaison pour leur plaire. Mais ici, au milieu de ce petit groupe complètement hétéroclite, saurait-elle susciter l'admiration habituelle ? Pas sur. Mais finalement, aujourd'hui, elle travaillait surtout pour elle. Rien de très spécial, juste un entrainement comme elle en faisait tout les jours au palais. Oui, en rajoutant ce petit plus qui allait faire toute la différence... A savoir le feu. Une petite jonglerie, quelques pirouettes, puis du feu. Elle avait justement pris de l'huile de roche sur elle, au dos de son cheval. Elle n'avait pas prévu de s'en servir à cet effet, et pensait plutôt s'en servir d'arme à la cité des anciens. Car il y avait encore des créatures mystiques là bas, et elle tenait à rentrer en pleine forme à AnkNor.

La jeune folle sauta sur les jambes, et se mit debout. Roxanna venait de manifester son enthousiasme. Super. Mais finalement, elle n'était qu'une armure. Un guerrière prête à tuer pour sauver sa vie. Pour sauver leurs vies à tous. Elle non plus n'allait peut-être pas être sensible à sa prestation, qui sait... Et puis, après tout, elle avait mieux à faire que de se préoccuper des éventuelles réactions des membres du groupe ! Elityel venait de se proposer pour le deuxième tour de garde. Bien. Elle connaissait la jeune fille, avait confiance en elle, et savait qu'elle avait le moral et la volonté nécessaires à l'aventure d'une mission. Et puis, elle ne l'avait pas vu, mais Vaëln venait d'arriver... Solitaire, sombre, mystérieux... Le commandant, tout simplement. Il tenait à ce que personne ne le reconnaisse. Que personne ne le voit. Que personne ne lui parle. Tant pis, ou tant mieux pour lui. Elle n'allait pas faire la démarche quand à elle. Officiellement, elle ne le connaissait pas, et de plus, une seule rencontre avec lui avait suffit à lui passer l'envie de recommencer. Une pointe d'angoisse en plus dans son cœur. Qu'elle chassa. Vaëln n'était pas là aujourd'hui. Le commandant était quelqu'un de différent, une Roxanna plus réservée, qui se fichait peut-être aussi de son numéro.

Tout le monde la fixait. Bien. Elle ferma brièvement les yeux. Son corps tendu par le trotte de ce matin ne demandait qu'à se relâcher, et il effectuerait tout ce qu'elle voudrait son broncher. Faire du feu lui serait alors aisé. L'armure avait attaché son cheval non loin, et sans rien dire, elle s'y dirigea. Pour prendre ses balles, et bien sûr pour l'huile de roche, qu'ils ne verraient pas. Ici, le feu n'éclairait presque plus. Cette semi obscurité était parfaite pour masquer ses actions illégales. Tandis qu'elle sortaient des balles colorées, elle prit l'outre d'huile, et en versa une peu dans sa bouche. Elle était maintenant habituée à respirer par le nez et à ne pas avaler. Si en revanche elle se loupait en sautant par exemple au dessus du feu, c'était la mort assurée. Mais bon, elle ne s'était pas loupée, et ne comptait pas commencer aujourd'hui. Revenue au milieu des autres, elle répartit les balles, trois de chaque côté. C'était largement suffisant pour aujourd'hui. Son maximum était à neuf balles, mais elle se loupait encore parfois, et ne tenait pas à essayer aujourd'hui. Il ne fallait pas oublier qu'elle était à moitié en entrainement, mais aussi à moitié en spectacle. Comme le voulait la coutume, elle s'inclina profondément. Elle aurait aussi du dire un petit mot, mais elle ne pouvait ouvrir la bouche. Puis la rouge partit en l'air, rejoindre les étoiles. Puis la verte de la main gauche. La bleue. Sa préférée. Celle qui était primordiale, car si on la loupait, tout le jonglage était fini. Le rose. La jaune . Et enfin la orange. Une fois que le rythme était installé, restait à varier à la vitesse. Le sens. La direction. La trajectoire. Les yeux fixés en l'air, Calypso ne pu s'empêcher de se dire que vraiment, les étoiles étaient miracles. D'où venaient-elles ? Pouvaient-on marcher dessus ?

Puis, elle vit le regard de Lana fixé sur les balles qui virevoltaient. Peut-être n'avait-elle jamais vu un tel spectacle ? Sans prévenir, elle lui lança la jaune, qu'elle rattrapa de justesse. Et en même temps, toutes les autres tombèrent dans le sable à ses pieds. La jeune femme ne prit même pas la peine de les ramasser. Elle se mit face au feu, et malheureusement pour elle, exactement en face du commandant. Elle força ses yeux à fixer l'entité rouge qui pouvait lui enlever la vie, s'immobilisa, et encore une fois ferma les yeux. Il était plus facile de visualiser les choses les yeux fermés. Elle avait besoin de trois pas d'élan, vu la taille. Un. Deux. Et trois. Elle fit craquer ses doigts, déjà échauffés par les balles, et courut sur trois pas, ce qui revient plutôt à marcher vite. Impulsion du pied. Salto avant, contrôlé, sans toucher les flammes. Atterrissage aisé dans le sable. Puis équilibre. Elle sentait la chaleur à côté de son oreille, mais qu'importait ? Elle se mit à tourner ainsi autour du feu, marchant sur les mains. Elle devrait venir plus souvent dans le désert. Travailler avec du sable est vraiment fantastique. Et, revenue à son point de départ, elle fit une pirouette pour se remettre sur les jambes. Et la logique voulait qu'elle finisse par une pirouette arrière. Pour boucler la boucle. Et pour que tout le monde la voit pour la fin. Ce qu'elle fit. Pas besoin d'élan pour une pirouette arrière. Lana l'avait déjà vu faire, et elle se demandait si en cet instant elle pensait comme elle à la nuit où elle avait sauté inconsciemment dans le vide. Elle retomba en roulade, la tête entre les épaules, le dos rond... Décidément, elle tombait amoureuse du sable. Mince, il y avait quelque chose auquel elle n'avait pas pensé... Mais en fait le problème était résolu. Là, par terre, une branche. Elle s'en saisi, et la « trempa » dans le feu. Celle ci s'embrassa sans peine, comme si le feu n'avait pas été magique. Puis, en s'écartant avec sa torche improvisée du feu, elle l'approcha de son visage, et en souriant, elle se mit à souffler. Souffler du feu en fait, puisqu'en passant dans le feu de la torche, les gouttelettes d'huile s'enflammaient. Elle ne voyait pas le visage des autres, mais en tout cas elle souriait. Déjà parce que souffler en envoyant de l'huile était plus simple ainsi. Et ensuite parce qu'elle était bien, ici, au milieu des flammes et de ces gens tous différent.

Le feu s'arrêta. Elle s'inclina. Puis ramassa les balles, et jeta le bâton au loin. Et, ne sachant pas quoi faire ensuite, elle retourna s'assoir à sa place, dans le sable.

_________________
Jeune blanc bec repue de ta gloire,
Victime de la mode !
Pauvre barbare fougueuse et tendre
Qui touche à mes lauriers...


Revenir en haut Aller en bas
http://danse-la-vie.skyrock.com/1.html
Roxanna

avatar

Messages : 185
Date d'inscription : 08/10/2011
Age : 20

Personnage
Nom de famille: Karmer
Age: 18
Fonction: Armure

MessageSujet: Re: Mission 1 bis   Sam 12 Nov - 12:15

Bouche grande ouverte, je regardais Calypso faire son numéro. Avez-vous déjà vus une folle faire un numéro ? Peut être, peut être pas. Moi non. Je n'avais jamais vus une balle voler de mains en mains. Leurs couleurs, ce mélanger, leur volle était sûr, magnigique. Toute retomber, parfaitement dans les pomes de Calypso. Celle-ci semblait dans une autre galaxie. Ou était-elle en ce moment ? Ou sont esprit la conduisait-elle ? Comment savoir... C'est yeux étaient rêveurs. Mes yeux essayaient désespérement de suivre toute les balles, mais cela était impossible. Je me contenta donc, de ce que mes yeux pouvaient cerner. Calypso lenssa une balle à Lana. C'était la jaune. Lana la rattrapa de justesse, quand je refixa mon regard sur Calypso je la trouva vers le feus, c'est balles qui précedemment voler, dans un vole magnifique était maintenant a terre. Plus aucune vie en dégager, ces balles vivait que dans les mains de Calypso, voilà ce que je compris.

Je reporta mon attention sur Calypso, celle-ci faisait des accrobatie. J'ouvris encore une foie la bouche en grand. Elle marchait maintenant sur les mains, comme si cela était aussi normal que de marchais sur les pieds. Dans une pirouette elle ce remit sur ces jambes, suivit d'une pirouette arière, mes mains ce joignirent pour applaudir mais je les retient a temp. Elle avait pas totalment finis. Elle prit une branche qui trener et la mis dans le feus. Celle-ci s'embrasa. Elle l'approcha de son visage et souffla. De la branche ce souleva une gigantesque flamme qui, partie vers le ciel étoilé, pour ensuite revenir a son poing de départ. Elle resouffla une seconde fois, sourire aux lèvres, rien qu'avec ce sourire on s'avait qu'elle aimait ce qu'elle faisait. Tous sa, faire des acrobaties, jongler, cracher du feus était sa passion, une part d'elle que personne ne pourra changer ou effacer.

Le feus s'éteint, doucement, la branche était noir, preuve que le feus l'avait ravager. Calypso s'inclina et ce mit a rammasser ces balles, éparpiller au sol, pour aller les ranger. J'applaudis. C'était peut être qu'un entrainement, mais c'était génial, que devait être une vraie représentation.
-Wouah ! C'était génial ! Comment tu fais pour jongler comme sa ? Et pis pour le feus et pour les acrobaties ? Comment tu fais pour marcher sur les mains comme ça ? Et tes pirouette ? Désolé je pose trop de question mais c'était génial ! Tu ais vraiment doué.
Revenir en haut Aller en bas
Werrag

avatar

Messages : 37
Date d'inscription : 17/06/2011
Age : 22

Personnage
Nom de famille: Pelas
Age: 19
Fonction: Mage

MessageSujet: Re: Mission 1 bis   Dim 27 Nov - 20:25

Calypso nous fit ça représentation comme elle nous l'avait dit. Jonglage, acrobaties, des tours nécessitant les flammes étaient au programme ! J'eu l'habitude de la voir de nombreuses fois, mais ce soir là, ce fut différent. Nous n’étions pas tous des habitués comme on en voit souvent au château. Tout le monde était stupéfait, ce demandant comme faisait elle pour par exemple jongler avec autant de balle comme si cela était aussi simple pour elle que marcher. Elle n'avait pourtant prit que trois balles par main, je connaissais le meilleur niveau de difficulté qu'elle pouvait atteindre, mais pour les personnes présente ici il n'était pas nécessaire qu'elle se fatigue autant pour mettre de la bonne humeur dans le camp. Ces balles virevoltaient dans le ciel, c'était beau a voir, et je n'était pas le seul à penser ça vu le regard de Lana. Elle enchaîna pas ces pirouettes de d'habitude, je voyais ca souvent, mais la voir sourire lorsqu'elle faisait ces présentations, suffisait pour que le spectacle m'enchante ! Elle prit une branche qui traînait par terre, l'alluma à peine, et souffla. La petite flammèche sur le bâton se transforma en flamme magnifique, de quoi finir sa présentation parfaitement. La flamme disparu, elle salua son publique, rangea ces affaires, et retourna s’asseoir dans le sable. Je me retenais de ma lever et de l'applaudir. Ce spectacle fit chaud au coeur pour chaque personne de l'expédition, encore plus chaud que le feu lui même. Tout le monde l'applaudissait évidemment. Je la regarda, elle me regarda, je lui fit un signe de la tête en lui faisant comprendre que cette prestation fut géniale. Comme toutes ces prestations d'ailleurs ! Roxanna prit la parole juste après la fin des applaudissements :

-Wouah ! C'était génial ! Comment tu fais pour jongler comme sa ? Et pis pour le feus et pour les acrobaties ? Comment tu fais pour marcher sur les mains comme ça ? Et tes pirouette ? Désolé je pose trop de question mais c'était génial ! Tu ais vraiment doué.

Elle était vraiment impressionnée par ce qu'elle venait de voir, elle l'attaqua de questions, c'était drôle. Mais une chose est sûr, elle avait raison, c'était génial et Calypso est vraiment doué, personne ne pourrait dire le contraire. Et encore elle n'avait pas vu un de ces spectacles au château ! Ça c'était du spectacle comme on en voit peu, c'est une chose unique !

- Je penses que chaque personne ici est d'accord avec ce que vient de dire si bien Roxanna. C'était vraiment génial. Nous te remercions tous pour cette démonstration plus qu'excellente. Mais maintenant je propose à tous de se reposer ! Il se fait tard et nous ne pouvons nous permettre de prendre du retard dans la mission. Nous allons juste nous mettre d'accord sur les tours de garde. Qu'en dites-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Vaëln

avatar

Messages : 230
Date d'inscription : 03/10/2011
Age : 30
Localisation : Comme le vent... Partout et nul part

Personnage
Nom de famille: Gossamer
Age: 18 ans
Fonction: Gouvernant

MessageSujet: Re: Mission 1 bis   Mar 29 Nov - 19:05

Je regardai Calypso et ses tours d'acrobaties, s'amusant avec le feu comme si il était une partie d'elle même. Je trouvai tout cela stupide. Nous avions une mission importante et elle, elle amusait la troupe. Je valorisais pourtant cette tentative de tuer le silence qui nous suivait depuis notre départ mais ça, c'était de trop. Le commandant que je suis n'approuvait pas. Pour quelle raison ? Ses tours étaient comme un signal pour dire à des bandits que nous sommes là. Une stupidité de trop et je devrais sévir mais je ne dis rien cette fois là. J'aurai tant préféré que mon père me donne cette mission avec mes Armures. Au moins,on se connait déjà tous et nous étions des professionnels mais je devais suivre les ordres du roi et prendre sur moi.

Tous applaudirent la représentation et je fis de même mais avec moins d'enthousiasme que les autres. Roxanna prit la parole. On aurait dit une enfant qui vient de voir ça pour la première fois de sa vie... Peut être que c'était le cas. J'oublie parfois que je fais parti de la famille royale et que ce genre de spectacle fait parti de ma vie quotidienne et puis, il est vrai que l'armure est une jeune femme, je ne peux donc lui en tirer rigueur. Puis Werrag, l'héritier du trône par futur mariage avec la reine illégitime, proposa de se reposer et de préparer un tour de garde. J'avais plus ou moins réfléchi à tout cela pendant ma ronde. Roxanna, moi et possiblement Werrag avec sa magie, faisaient parti des seuls vrais combattants. Il restait donc Lana, Calypso et la cuisinière Elityel. Pour que tout se passe correctement, il faudrait faire les tours de garde à deux. Aucun n'était vraiment entraîné à ce type de manœuvre et il faudrait qu'il en prenne l'habitude.

De mon coin, un peu en retrait, ma voix retentit.

"Comme certains d'entres vous ne sont pas des Armures ou des soldats de notre pays, nous allons faire des tours de garde à deux. Ainsi, si l'un s'endort, l'autre pourra le réveiller. Voici les groupes que je propose : Werrag et Lana, vous faites le premier. Ensuite Calypso et moi même prendront le deuxième et Elityel et Roxanna, vous prendrait le dernier jusqu'à l'aube. Chacun des groupes à ses avantages et je ne compte pas les changer pour le moment. Si cela ne convient pas, qu'il me le dise mais tout est mûrement réfléchi."

Il y avait aussi autre chose que j'avais préparé en tant que commandant : le maniement des armes. Quelqu'un qui ne sait pas se défendre est une gêne pour le groupe. Aussi, j'avais prévu quelques armes en plus pour apprendre aux néophytes l'art du combat. Dans l'armée, chaque homme et femme savent se défendre un minimum. Ainsi, même si l'intendance est prise d'assaut, tout le monde peut prendre les armes. J'avais proposé cela à mon père qui avait accepté que mon régiment soit ainsi et, pour ne pas mentir, ça avait bien fonctionné. Je voulais que ce groupe soit solidaire et puisse attaquer comme se défendre.

"Pour ceux qui le souhaitent, quelques armes pourront leur être fourni par mes soins et je pourrai, avec Roxanna, vous apprendre l'art du maniement des armes. Nous ne savons pas ce qui nous attend à la cité, ne l'oubliez pas..."

Puis, je retournai à mon mutisme, attendant les réactions.
Revenir en haut Aller en bas
Lana

avatar

Messages : 500
Date d'inscription : 02/09/2011
Age : 22
Localisation : sur la planète Zorg

Personnage
Nom de famille: Norwen
Age: 15
Fonction: Cendre

MessageSujet: Re: Mission 1 bis   Lun 5 Déc - 21:08

La représentation de Calypso fut à la hauteur de toutes les espérances. Je fixai les balles qui voletaient d'une main à l'autre de la Cendre, incapable même de respirer. La dernière représentation que j'avais vue, c'était alors que je me promenais encore dans la ville cendre. Et ce n'étaient que des amateurs qui jonglaient avec deux ou trois quilles. Je captai brièvement le regard de la jongleuse et sursautai, surprise de le découvrir si impénétrable. Elle me lança un balle, que je faillis ne pas rattraper et laissa tomber les autres à terre. Puis elle se tourna vers le feu. Je perçus le changement dans l'atmosphère. Tout le monde retint son souffle. Elle sauta. Tourna autour des flammes. Mon instinct me dicta de fermer les yeux pour une raison obscure mais je ne le fis pas. J'aurais dû. Parce qu'alors que son corps parcourût une courbe en touts points identiques à celle de cette nuit-là, un frisson glacé me descendit le dos. Je n'avais pas peur pour Calypso. Je l'avais déjà vue faire. Mais j'avais peur des souvenirs tant de fois refoulés qui se jetaient sur moi à cet instant, décuplés par les gestes auxquels je venais d'assister. Je fermai les yeux, contenant la chape de honte, de tristesse, de remords et de douleur qui menaçait de m'emporter. Lorsque j'entendis les applaudissements et que je m'y mêlai machinalement, mes yeux brillaient de larmes qui n'étaient dues ni au feu ni au sable. J'avais raté la fin de la représentation mais je me raccrochai à la voix de Roxanna, sans pour autant saisir le sens de ses paroles. Puis Werrag parla et j'écoutai avec plus d'attention. 
Sauf que je n'avais rien à en dire, des tours de gardes. Les seules lames que je maniais étaient les couteaux de cuisine et ma dernière bagarre remontait à l'époque de mes frères. Et c'était depuis ce jour que la simple vue d'une arme hors de son fourreau me procurait des frissons de dégout mêlés de haine et de chagrin. Je pouvais à la limite rester éveillée pour pouvoir donner l'alarme, je disposais d'une bonne vue. Mais l'idée de rester seule perchée sur un rocher à ressasser des pensées aussi sombres que l'environnement ne m'enthousiasmait guère. Je laissai quelqu'un d'autre répondre.
Alors comme ça, je monterai quand même la garde. Mais de quel droit se prenait-il, celui-là ? Certes j'étais discrète et timide, mais je n'avais pas l'intention de me laisser faire. Et il me semblait que Calypso avait dit un peu plus tôt qu'elle souhaitait prendre le premier tour. 
J'étais fatiguée. Lasse de faire semblant, fatiguée de toujours m'effacer, marre de devoir lutter en permanence contre mes propres pensées. Je n'en pouvais plus que d'autres commandent ma vie. Je n'étais même plus libre de penser ce que je voulais. J'en avais mal. Une douleur sourde et diffuse qui m'enserrait la tête et la poitrine, distillant un poison dont la fin semblait inéluctable si je ne changeais pas. Mais je n'avais pas l'intention de me laisser faire. Pas après les beaux discours de solidarité et d'égalité de Calypso. Pas après toutes ces années à la merci de gens comme lui. Je me levai brusquement. Mon poing droit était serré autour de la balle jaune et mes phalanges blanchissaient à vu d'oeil. Je pris la parole, plus fort que je ne l'avais prévu :
- Je peux voir que tu as murement réfléchi tout cela. Mais un bon commandant écoute ses troupes. Calypso a exprimé son souhait de faire partie du premier tour. Quand à moi, je n'ai rien dis, mais ce n'est pas une raison pour me forcer à culpabiliser sur mon incompétence dans le domaine des armes avec des sous-entendus blessants ! Je...
Me tus. Une image s'était imposée à moi, avec une telle force que je chancelai. Je dus me rasseoir pour ne pas tomber. Je me pris la tête entre les mains, laissant tomber la balle à terre. 
Le visage de deux hommes se superposaient. Celui de mon père, mais avec les traits farouches de l'homme qui... Que... Cet homme, l'épée battant à sa jambe. Les hurlements de ma mère après avoir entendu le chuintement d'une arme qu'on sort de son fourreau.
Je m'étais emportée. J'en avais trop dit. Mais il serait toujours temps de regretter plus tard. Et au pire des cas, ils me laisseraient là et je n'aurais qu'à faire une journée de cheval dans l'autre sens.

[Désolée du retard ^^ et je n'ai rien contre toi Vaëln !]
Revenir en haut Aller en bas
Elityel

avatar

Messages : 148
Date d'inscription : 11/10/2011

Personnage
Nom de famille: Muirenval
Age: 18
Fonction: Cendre (Serveuse)

MessageSujet: Re: Mission 1 bis   Lun 12 Déc - 19:48

Lorsque Calypso fit son numéro, Elityel eu l'impression de retomber en enfance. Étant anciennement une perle, elle avait déjà eut droit à ce genre de spectacle. Plusieurs charlatans avait tenté de les impressionner et tous sauf un seul n'avait pas réussi à égaler la prestation de Calypso. Elle vit de par ses souvenirs le fantôme de Ol Hil'Junil danser à côté de Calypso... Elle l'avait vu une seule fois et cela c'était gravé dans sa mémoire. Les deux avaient la même façon de se mouvoir. Ils captivaient l'œil au premier regard. Lorsque nous regardions le spectacle on pouvait y voir une danse en un seul mouvement long, fluide et captivant. Lorsque Calypso eut terminé, Elityel applaudit enthousiasment, sourire aux lèvres. Décidemment, c'était une belle soirée! Du moins, pour le moment...

C'est justement lorsqu'elle se dit que tout allait pour le mieux que le commandant ruina son enthousiasme...

-Comme certains d'entres vous ne sont pas des Armures ou des soldats de notre pays, nous allons faire des tours de garde à deux. Ainsi, si l'un s'endort, l'autre pourra le réveiller. Voici les groupes que je propose : Werrag et Lana, vous faites le premier. Ensuite Calypso et moi même prendront le deuxième et Elityel et Roxanna, vous prendrait le dernier jusqu'à l'aube. Chacun des groupes à ses avantages et je ne compte pas les changer pour le moment. Si cela ne convient pas, qu'il me le dise mais tout est mûrement réfléchi.

ELLE ET ROXANNA!? Il la laissait vraiment seule avec une armure!? Elityel était dégoutée par cette idée mais elle tenta tant bien que mal de le cacher... Elle ne voulait pas s'étendre sur son passé. Elle n'avait rien contre Roxanna en particulier, mais c'était une armure.

Une armure... avec laquelle elle devrait s'entendre!
UNE ARMURE!!

Elityel rageait à l'intérieur d'elle, tentât de se contrôler... de résister à l'envie de l'envoyer promené... de résister à l'envie de crier.

D'exploser.

Elle tenta de se calmer et de réfléchir, mais la rage et l'impuissance l'aveuglait toujours. De plus, le commandant leur offrait d'apprendre à se battre avec eux? D'apprendre à massacrer les gens comme les armures le font? Jamais de la vie! Elle aimait mieux mourir au combat que d'étudier le combat avec les Armures... Elle avait reçu une petite formation lorsqu'elle était plus jeune, mais ne s'était jamais battu.

Ses réflexions furent coupées par Lana qui prit la parole...

- Je peux voir que tu as murement réfléchi tout cela. Mais un bon commandant écoute ses troupes. Calypso a exprimé son souhait de faire partie du premier tour. Quand à moi, je n'ai rien dis, mais ce n'est pas une raison pour me forcer à culpabiliser sur mon incompétence dans le domaine des armes avec des sous-entendus blessants ! Je...

Puis, la jeune femme se pris la tête dans les mains et retomba sur sa chaise improvisée, presque sanglotante. Cela changea la rage qui habitait Elityel en empathie pour la jeune cendre. Elle oublia ses problèmes et serra Lana dans ses bras. Elle déposa la tête de cette dernière sur son épaule et d'une main, lui caressa le dos tandis que de l'autre main, elle lui joua dans les cheveux. Elle vit la détresse qui envahissait la jeune femme et la combattit à l'aide de mots soufflés à son oreille.

Ce n'est rien, ça va bien aller! On est tous la, ensemble. On ne te juge pas... Je suis sur qu'il ne voulait pas être désagréable ou désobligeant...

Elityel se tut. Elle vit que ce n'était pas pour ce que venait de dire le capitaine qu'elle était dans cette état. C'était pour autre chose. Une blessure plus profonde, plus sérieuse. Ancrée en elle depuis bien longtemps. Une blessure qui venait de se rouvrir. Elle essaya de mettre du baume sur la plait en la caressant tendrement derechef.

-Tout va bien, tu es en sécurité...

Puis, repensant aux autres qui les regardait et au capitaine qui venait de parler, elle releva la tête et lui fit un petit signe vertical du cou montrant son approbation du côté des tours de gardes... Elle survivrait bien à une nuit en compagnie d'une Armure...
Revenir en haut Aller en bas
Calypso
Admin
avatar

Messages : 2012
Date d'inscription : 14/05/2011
Age : 21
Localisation : Dans le monde bleu des rêves

Personnage
Nom de famille: Sinilger
Age: 20
Fonction: Cendre, fou du roi

MessageSujet: Re: Mission 1 bis   Mer 14 Déc - 19:39

- Comme certains d'entre vous ne sont pas des Armures ou des soldats de notre pays, nous allons faire des tours de garde à deux. Ainsi, si l'un s'endort, l'autre pourra le réveiller. Voici les groupes que je propose : Werrag et Lana, vous faites le premier. Ensuite Calypso et moi même prendront le deuxième et Elityel et Roxanna, vous prendrait le dernier jusqu'à l'aube. Chacun des groupes à ses avantages et je ne compte pas les changer pour le moment. Si cela ne convient pas, qu'il me le dise mais tout est mûrement réfléchi.

Calypso frissonna. Froid ? Non, surement pas. Le feu de Werrag les réchauffait, et elle n'était pas assez loin pour commencer à sentir le froid des nuits désertiques. Quoi alors ? Parfois, on disait qu'un frisson était une manifestation de Kaiya. Mouai. Elle n'avait jamais cru en cette déesse défendue uniquement par les prêtres, qui étaient corrompus et perles, ce qui laissait douter de la pureté de leur idole. Et puis, pourquoi se masquer la face ? Elle savait très pourquoi ce frisson, pourquoi cette subite boule dans l'estomac... Elle savait comment elle était passé d'un état de joie à un état soudain sombre et concentré. Donc elle ferait le deuxième tour. Première mauvaise information. Le pire des tours, comme on disait. Celui qui coupait la nuit. Alors même qu'on s'endormait, il fallait se lever. Et impossible ensuite de se rendormir. Et puis, c'était le moment où la nuit était la plus sombre. Où on avait le plus de chance d'être attaqué. D'un côté, elle aurait dû se sentir flattée. Ou pas. Des tours de garde à deux. Pour éviter qu'un des deux s'endorment. Maigre opinion qu'avait donc le capitaine d'elle. Il pensait surement qu'elle n'était qu'une saltimbanque naïve sans éducation martiale, pas même capable de tenir une nuit blanche.

Et pourtant, elle ne se sentait pas vraiment concernée par les insinuations du prince. Parce qu'il l'avait déjà rencontré, et qu'elle s'était bien joué de lui durant un moment. Parce qu'elle avait réussit à le tromper. Même si son opinion avait du mal à changer, il devait aussi savoir qu'en tant que folle du roi, elle avait déjà participé à des fêtes jusqu'à l'aube. Et qu'en tant que cendre, elle avait déjà participé aux fêtes du printemps, qui duraient toute la nuit, et qui étaient particulièrement arrosée. Elle se souvenait de sa première fête, avec son maître à ses côtés, qui l'avait soudain abandonné au milieu des cendres qu'elle connaissait à peine, étant encore une perle. La première nuit où elle avait connu l'amour aussi. Pourquoi pensait-elle à cela d'ailleurs ? Elle allait prouver à ce commandant prétentieux qu'elle était plus que ce qu'il pensait, et que de plus, elle maniait à merveille le poignard, et particulier dans l'obscurité. Mine de rien, l'entrainement au lancé de poignard les yeux bandés allait peut-être servir autrement que sur scène.

Et si c'était le commandant qui s'endormait ? Rien qu'à cette idée, un sourire apparut sur ses lèvres. C'était tout simplement impossible, mais penser à cela lui faisait plaisir. Mine de rien, Vaëln avait bien choisit les groupes, du moins dans la mesure du possible. Lana et Werrag s'entendraient surement bien. Werrag était le seul perle avec Aryane à sa connaissance qui respectait les cendres, et restait toujours poli. Il arriverait surement grâce à sa rigueur à canaliser l'énergie de Lana qui avait tendance à s'éparpiller. Et il était surement le mieux qualifié pour lui apprendre à tenir une arme. Quand à Elityel et Roxanna, elles étaient toutes deux bavardes, curieuses, et elle ne voyait pas ce qui pourrait causer entre elles un conflit. Et puis après, il avait surement fait avec ce qu'il restait, à savoir lui et elle. A choisir, elle aurait surement prit le tour avec Werrag, pour pouvoir discuter entres amis. Et puis, elle connaissait un peu le commandant. Un peu. Et à voir son attitude, ils n'allaient pas jouer les commères durant la nuit. Le galant jeune homme qui lui tendait quelques jours auparavant un verre et l'invitait à danser semblait s'être métamorphoser en un guerrier aguerrit sombre et renfermé. Libre à lui. Mais qu'au moins il mesure ses paroles, et soit un minimum diplomate. Ici, il n'était pas au front, et on avait du le lui apprendre dans sa jeunesse normalement... Avec de la prudence, il aurait pu éviter de froisser Lana... Lana qui d'ailleurs serrait le poing, se levant et prenant la parole. Pitié qu'elle n'explose pas sa balle. En plus sa balle jaune. C'était le plus dure à teindre. Et c'était celle qui conventionnellement servait aux échanges en premier lieu. Allez savoir pourquoi, tout les jongleurs d'AnkNor au moins commençaient toutes leur passes avec une balle jaune. Accord tacite des gens de la profession. Et elle n'avait pas l'habitude de travailler sans cette balle jaune, qui encadrait tout ses mouvements.

- Je peux voir que tu as murement réfléchi tout cela. Mais un bon commandant écoute ses troupes. Calypso a exprimé son souhait de faire partie du premier tour. Quand à moi, je n'ai rien dis, mais ce n'est pas une raison pour me forcer à culpabiliser sur mon incompétence dans le domaine des armes avec des sous-entendus blessants ! Je...

Lana. Toujours la même et pourtant si différente à chaque fois... Pourtant, cette fois, l'esprit de Calypso se rangeait plutôt du côté de Vaëln. Il n'avait en aucun cas voulu souligner l'incompétence des jeunes cendres. Il voulait juste les garder en vie jusqu'à la fin de la mission. Voulait juste éviter de devoir porter un cadavre dans la cité des anciens. Tenait juste à accomplir correctement sa mission. Quand à son tour de garde, ce n'était pas important finalement. Et pourtant, une part d'elle se sentait offensée de recevoir des ordres. Part d'elle qu'elle fit taire promptement. Elle tenait à ce qu'il y ai une entente dans le groupe. Une cohésion. Et si elle devait passer par le commandant, ce serait ainsi. Prenant un peu de sable au creux de ses mains, elle soupira alors qu'Elityel allait réconforter la jeune servante. Puis le laissa retomber. Que répondre ? Ne surtout pas faire croire au prince qu'elle suivrait sans discuter tout ce qu'il dirait. Et pourtant montrer à Lana que tout cela n'était rien d'important. Repris une poignée. Et la laissa tombée à nouveau. Elityel hocha la tête approuvant -à contre cœur, il lui semblait- les recommandations du commandant. Roxanna dirait à tout les coups oui, car pour elle, c'était uniquement un ordre. Werrag, intelligent, réaliserait lui aussi que c'était surement la meilleur combinaison. Fixant le feu, elle annonça d'une voix où se mêlaient tristesse, ironie et humour noir, insistant lourdement sur le mot commandant, qui pour elle semblait artificiel :
- Ne t'en fait pas Lana, prendre le deuxième tour ne me dérange en rien, et je suis peut-être celle de nous trois qui aura le moins de mal à supporter une nuit coupée. Quand à apprendre le maniement des armes, je pense que le commandant souhaitait juste que tu saches te défendre dans la cité des anciens. Ce n'était en rien un reproche. D'ailleurs, en parlant ce ça, sachez que vous n'aurez pas à me donner des cours chers armures. J'ai depuis longtemps apprit à me débrouiller, et l'art de divertir ne passe pas juste par le jonglage et les cabrioles. Bref, je ne sais pas vous, mais si je dois prendre le deuxième tour, alors je vais aller dormir..

_________________
Jeune blanc bec repue de ta gloire,
Victime de la mode !
Pauvre barbare fougueuse et tendre
Qui touche à mes lauriers...


Revenir en haut Aller en bas
http://danse-la-vie.skyrock.com/1.html
Vaëln

avatar

Messages : 230
Date d'inscription : 03/10/2011
Age : 30
Localisation : Comme le vent... Partout et nul part

Personnage
Nom de famille: Gossamer
Age: 18 ans
Fonction: Gouvernant

MessageSujet: Re: Mission 1 bis   Sam 4 Fév - 21:24

Alors que je terminai mes propos sur les tours de gardes et l'éventualité d'instruire le maniement des armes ce que je vis me désola. Lana et Elityel qui refusèrent de coopérer. N'arrivaient-elles pas à comprendre le sens de mes propos ? N'arrivaient-elles pas à comprendre que je voulais juste leur survie à tous ? Je maudissais mon père pour m'avoir investi de cette mission ou, en tout cas, de ne pas l'avoir confié à des personnes plus...compétentes pour suivre les ordres. Ici, entouré de perles et de cendres, j'étais le commandant des Armures dont personne ne connaissait mon identité et le sympathique prince n'avait pas sa place. je me devais donc d'être franc, direct et sans sous entendus. Pourtant, il y a une chose qui m'avait profondément courroucé dans les paroles de Lana. D'après elle, un bon commandant doit écouter ses hommes. Comment une jeune femme pouvait savoir mieux faire que moi ? Elle qui pleurait au moindre ordre que l'on pouvait lui donner, cette jeune femme qui se trouvait devant moi n'avait pas vu l'horreur de la guerre... A travers mon masque, je respirai calmement car son insulte ne l'était pas qu'envers moi mais envers tous les hommes et les femmes qui me donnaient leur confiance dans les moments les plus critiques et les plus dangereux.

Je ne disais rien même après que Calypso prit ma défense partiellement. Je n'avais pas envie de déblatérer sur mes choix mais il fallait tout de même que je rentre dans le sens des paroles de ma jeune amie. L'équité et l'égalité, même selon les statuts sociales. J'aimais cette idée car après tout, pour moi, nous naissions tous de la même façon et vivons tous pareils. Je ne suis pas du genre à prendre les gens de haut, je le sais bien mais le commandant ne veut pas utiliser des mots qui pourraient le tromper sur sa vraie nature. Il me fallait donc mettre les choses au clair avec ces deux jeunes femmes. Je m'approchai d'elle alors que la plupart commençait à prendre place dans leurs tentes. Un genou à terre pour me mettre à leur niveau et elles purent entendre ma voix.

"Lana... Elityel... Il y a des choses que vous savez faire que je ne le peux moi même. Cuisiner ne rentre pas dans mes cordes et j'empoisonnerai plutôt mon régiment que de le nourrir. Moi, je ne sais que tuer, défendre et préparer des stratégies en donnant des ordres pour que la plupart de mes hommes reviennent auprès de leurs familles, de leurs amis. Je ne souhaitais pas vous blesser par mes propos mais je pense que ma proposition est la plus juste pour nous tous. Je ne vous demande pas de tuer... c'est à moi de me salir les mains avec le sang de mes ennemis. La seule chose que je vous propose, c'est d'apprendre à vous défendre. Si vous ne le souhaitez pas, je ne vous en tiendrai pas rigueur car c'est votre choix mais je ne peux vous promettre de vous sauver. Je voulais juste que vous compreniez mes choix."

Après un bref signe de tête pour les saluer, je pris à mon tour place dans ma tente que je pris soin de bien fermée avant d'entreprendre d'enlever mon armure et mon casque. Je fouillai d'ailleurs dans mon baluchon pour y trouver mon masque de nuit que j'utilisai dans toutes circonstances lorsque l'on avait besoin du commandant des Armures et de l'armée. Il me fallait à tout prix garder mon identité secrète. puis, comme à mon habitude, habitué à ce genre de manœuvre, mon esprit s'envola dans un autre royaume... Celui des songes...
Revenir en haut Aller en bas
Werrag

avatar

Messages : 37
Date d'inscription : 17/06/2011
Age : 22

Personnage
Nom de famille: Pelas
Age: 19
Fonction: Mage

MessageSujet: Re: Mission 1 bis   Lun 6 Fév - 14:48

- Comme certains d'entre vous ne sont pas des Armures ou des soldats de notre pays, nous allons faire des tours de garde à deux. Ainsi, si l'un s'endort, l'autre pourra le réveiller. Voici les groupes que je propose : Werrag et Lana, vous faites le premier. Ensuite Calypso et moi même prendront le deuxième et Elityel et Roxanna, vous prendrait le dernier jusqu'à l'aube. Chacun des groupes à ses avantages et je ne compte pas les changer pour le moment. Si cela ne convient pas, qu'il me le dise mais tout est mûrement réfléchi.

Des groupes... Ce n'est pas que cela ne m'enchantait pas, mais en fait si ! La pire chose que je puis espérer, ce fut de me retrouver une grande partie de la nuit avec quelqu'un. Pourtant la personne avec qui Vaëln m'avait groupé n'avait pas l'air d'une mauvaise personne, mais juste le fait de devoir se suivre, de coopérer, lors d'une mission je n'est pas encore accepté ce fait. Pourtant je devrai bien mis mettre... Mais ça ne sera pas pour cette nuit là.
La première idée qui me vint a l'esprit, était de se séparer pour surveiller un maximum de zone. Mais il y avait une bonne et une mauvaise chose dans cette idée. Si j'ai compris, elle n'était pas très expérimenté dans la compétence du combat. Donc tomber face a des ennemis dans cette nuit sombre, je ne savais pas ce qu'elle pourrait faire. Mais d'un autre coté, j'aurai pu partir seul de mon coté, je n'allait pas être déranger !
Après de longues réflexions, je décida de nous séparer et lui dit sans attendre, loin des oreilles de nos compagnons :

- Ecoute, je sais que cela n'est peut-être pas une bonne idée, mais je proposes que nous nous séparions pour couvrir un maximum de terrain. Notre tour de garde passera vite tu n'a pas à t’inquiéter. Dans le pire des cas, si tu es en danger, tu n'auras cas utiliser ceci.

Je lui donna un parchemin, la magie qu'il renferme permettait d'illumine grandement la zone où elle est utiliser, lorsqu'elle l'aura ouvert, la lumière permettra de la retrouver, peu importe l'endroit où elle se trouve. Je commença a partir de mon coté sans même attendre ça réponse, car elle n'aurait peut-être pas accepté ce que je venais de lui proposer. J'étais donc finalement seul, sans personne pour me déranger dans ma mission...
Plusieurs heures passèrent, le tour de garde allait surement bientôt se terminer, j'étais fatigué à un tel point que je du m’asseoir sur une pierre. Mes paupières étaient lourde, j'avais mal partout, je décida de poser mon sac de sorts derrière la pierre où j'étais assis.
Alors que je commençais à m'assoupir, j'entendis un bruit, à quelques mètres de moi. J'alla voir le plus discrètement possible pour ne pas me faire repérer en cas d'ennemi. Ce que je ne savais pas, c'est que j'étais déjà repérer, une dizaine de personnes armés sortirent de leur cachette. Je me dépêcha d'aller vers la pierre, où mes sorts étaient posés, mais à peine eus-je le temps de me retourner, que ces bandits ou je ne sais qui, avait déjà mon sac dans leur main. J'étais pris au piège, aucun moyen que quelqu'un ne me repère maintenant, surtout sans sort. Je cherchais une solution, mais le stress m’empêchait de réfléchir correctement. Des erreurs de débutant... Des erreurs qui me font échouer aujourd'hui. Je n'ai pas été assez attentif à mon environnement. J'avais trop confiance en moi, et ces erreurs vont finalement avoir raison de moi...
Je savais que mon heure était arriver, je pris le temps de m’asseoir par terre, mes ennemis s'approchèrent tous de moi, l'arme lever, prêt à frapper. J'étais prêt.
Des millions de pensées me hantèrent en ce dernier moment. Mais une d'entre elle en particulier me fit pleurer, ce n'étais pas arriver depuis longtemps mais, une larme tomba sur le sol sec. Je me voyais au château, c'était un jour de fête, la joie était présente chez toutes les personnes réunis. Mais ce jour que j'espérait tant n'arrivera surement pas, et c'est pour cela que je m'excuse auprès de toi ma bien aimée, je ne rentrerai point. Puisse la vie te rendre heureuse à jamais ! Adieu mes amis, Adieu Aryane !
Revenir en haut Aller en bas
Lana

avatar

Messages : 500
Date d'inscription : 02/09/2011
Age : 22
Localisation : sur la planète Zorg

Personnage
Nom de famille: Norwen
Age: 15
Fonction: Cendre

MessageSujet: Re: Mission 1 bis   Ven 10 Fév - 12:21

J'en avais trop dit. J'aurais dû me taire. Une fois de plus. Mais ça aurait été une fois de trop. L'air frais, sortir des murs du château ne me réussissait pas vraiment, apparemment. Elityel vint s'asseoir à côté de moi et me réconforta du mieux qu'elle put. Cela me fit chaud au cœur même si je ne pus m'empêcher de frissonner lorsque sa main passa sur mon dos. Calypso répondit que cela ne la dérangeait finalement pas. Le commandant s’expliqua et j’opinai, pas vraiment sûre de vouloir tenir une arme. Enfin, c’était peut-être le dernier moyen que j’avais de ne pas mourir une fois là-bas, et aussi, éventuellement, d’aller à l’encontre de cette peur qui me saisissait à chaque fois que je me retrouvais face à une arme. Je décidai que je n’en toucherai pas aujourd’hui et que je verrai pour la suite. Après tout, la nuit porte conseil, non ?
Si j’avais su…
Mes compagnons partirent se coucher les uns après les autres et je me retrouvais seule éveillée avec Werrag, le mage qui montait la garde avec moi cette nuit là. Il s’approcha de moi et me proposa que nous nous séparions, pour couvrir plus de terrain. Je n’étais pas vraiment d’accord avec ce point de vue, car la perspective de me retrouver seule face à une bande d’assaillants ne me ravissait pas mais je n’eus pas mon mot à dire car il partit dans sa direction, me laissant seule sur place, après m’avoir tendu un parchemin renfermant une quelconque magie que je n’étais pas en mesure de saisir. Il disparut dans la nuit et je me retrouvai seule.
Le crépuscule s’était effacé et il faisait véritablement noir. Le feu ayant été éteint pour ne pas nous signaler à quelque bandit, je frissonnai. Je savais qu’en restant à proximité de mes compagnons je ne servirai pas à grand chose et je tenais à accomplir ma tâche comme il faut, histoire de montrer peut-être que je pouvais le faire seule. En passant près des chevaux, je regardai les quelques armes sur la monture du commandant. Elles luisaient légèrement dans la nuit, reflétant la pâle lueur de la lune et des quelques étoiles qui pointaient le bout de leur nez. Je passai le bout de mon index sur l’une d’elle, frémis en sentant le métal glacé. Une branche craqua dans mon dos et je me retournai sur le qui-vive. Un lapin sortit des fourrés et me passa entre les jambes, disparaissant aussi rapidement qu’il était apparu. Quelqu’un de plus expérimenté que moi l’aurait abattu pour le donner à Elityel, qu’elle nous le prépare pour le lendemain. Mais il était passé bien trop vite, je répugnais l’idée de tuer, fut-ce un simple lapin et après tout, avec quoi aurais-je bien pu l’abattre ?
C’est alors que je réalisai que dans la frayeur qui m’avait surprise lorsque la branche avait craqué, j’avais empoigné le coutelas que je regardais juste auparavant. Je tenais le manche dans ma main et cela ne me faisait rien. Je jetai un dernier coup d’œil à l’endroit où il pendait un instant plus tôt, puis vers le camp où les autres étaient endormis. Je ne distinguai que quelques silhouettes et je n’aperçu pas le mage qui devait monter la garde un peu plus loin. Je décidai de garder l’arme, au moins jusqu’à la fin de ma garde. Elle ne me servait pas à grand chose, mais ce n’était pas une épée et ce court poignard me donnait une impression factice d’être plus en sécurité que sans. Tout cela n’avait duré qu’un court laps de temps et il me restait des heures avant de pouvoir aller dormir. Après une journée de cheval, mes cuisses étaient toujours un peu roides et je décidai de marcher un peu tout en surveillant autour de moi. Je partis dans la direction opposée que celle qu’avais pris Werrag. J’arrivai à un rocher peu élevé mais duquel je voyais et le camp d’un côté, et la plaine de l’autre et je montai au sommet, m’y asseyant. Je fixai la plaine tout en laissant vagabonder mes pensées, le parchemin magique dans une main et la petite arme dans l’autre.
Un bruit retentit au loin après quelques heures, me tirant de l’état semi-songeur dans lequel j’étais plongée, car il sortait de l’habituel. Le bruit d’armes que l’ont sort de leurs fourreaux. Je l’aurai reconnu entre mille, la nuit, dans un tunnel, les yeux bandés, à des centaines de mètres. Ce bruit qui à deux reprises avait ruiné ma vie. Je sautai au bas de mon rocher, me réceptionnai mal et me tordis légèrement la cheville mais je ne prêtai pas attention à la douleur et me mis à courir. Mon instinct me hurlait de m’en éloigner et pourtant je courrai dans la direction d’où provenait le son. Mais j’arrivai bien trop tard.
Le corps de Werrag était étendu à terre, sa besace vidée à côté de lui. Aucune trace d’un quelconque assaillant. Il avait l’air paisible mais je restais figée un bref instant par le sang. Il y en avait beaucoup. Puis je remarquai le petit félin, vautour déjà prêt à manger le corps. Je courrai vers lui et le chassai à grand renfort de cris et de gestes inutiles, mots brouillés par les sanglots qui me secouaient. Je tombai à genoux près du corps. C’était trop tard. Je remarquai une larme toujours accrochée au creux de sa narine. Après quelques minutes, je m’arrêtai. Je n’avais pas connu cet homme, mais il devait sans nul doute être grand et des larmes coulaient sans s’arrêter sur mes joues. Si j’avais été là, si seulement…
Je me levai lentement, allai remettre l’arme inutile à l’endroit où je l’avais prise avant d’aller réveiller les autres. Je me postai près des cendres du feu et annonçai :
- Je… Réveillez-vous, écoutez-moi !
J’attendis qu’ils s’assissent et se frottent les yeux, tournant la tête vers moi, moi et ma tunique pleine du sang d’un autre, quelques larmes coulant toujours sur mon visage. Mais une fois tous ces regards tournés vers moi, je fus incapable de reprendre la parole. Ma voix ne fut pas forte et claire comme je l’avais espéré, je ne parvins qu’à murmurer :
- C’est Werrag… Il est… Là-bas, derrière les quelques arbres. Je suis désolée…
Je me tus, incapable de prononcer un mot de plus. Je tombai é nouveau à genoux et me remis à pleurer. Mais pourquoi donc pleurai-je autant ? Je ne connaissais pas cet homme, je devais me montrer forte pour ses amis, aller réconforter Calypso et les autres. Je devais…
Revenir en haut Aller en bas
Calypso
Admin
avatar

Messages : 2012
Date d'inscription : 14/05/2011
Age : 21
Localisation : Dans le monde bleu des rêves

Personnage
Nom de famille: Sinilger
Age: 20
Fonction: Cendre, fou du roi

MessageSujet: Re: Mission 1 bis   Sam 11 Fév - 18:43

- Je… Réveillez-vous, écoutez-moi !

Calypso ouvrit un œil. C'était la voix de Lana. Un très long soupir. Ou alors elle ne savait plus rythmer son sommeil, ou alors la jeune servante ne savait plus compter les heures. Elle avait une envie très forte de replonger la tête dans son oreiller, de grommeler deux ou trois mots incompréhensibles à l'intention de celle qui lui avait coupé son instant de sommeil... Ou alors de prendre son oreiller et de lui lancer sur la tête. Possible également. Dans une autre vie, dans d'autres circonstances, elle l'aurait fait. Aryane ou d'autre de l'académie le savait parfaitement. Sauf qu'un minuscule détail titillait sa conscience encore endormie. Pourquoi le ton de cette voix était-il larmoyant et apeuré ? Lana avait-elle croisé un lièvre qui l'avait effrayé ? Et c'était pour ça qu'elle venait réveiller tout le camp ? Elle n'avait aucune intention de jouer les baby sitter jusqu'à la cité des anciens, et elle tira rapidement la couverture de son corps, bien déterminée à aller remettre les pendules à l'heure. D'ailleurs, elle ne comprenait pas pourquoi Werrag n'était pas déjà allé voir la jeune servante pour lui expliquer que lors d'un tour de garde, il ne faut pas réveiller ceux qui dorment, et au contraire monter la garde hors du camps. Soudain, alors qu'elle mettait sa deuxième ballerine, une minuscule peur, infime mais tranchante, s'insinua en elle. Werrag absent, Lana effrayée, tout le monde qui s'agitait enfin dans les tentes... Non, impossible. Il n'avait pas le droit. Il n'avait pas le droit de leur faire ça, à Aryane, au royaume, à la mission...

La jeune folle frissonna et sortit en courant de sa tente, pour découvrir que Lana était déjà en train de parler, et que tout les autres la regardait d'un air choqué.
-... derrière les quelques arbres. Je suis désolée…
Pas besoin d'avoir entendu le début pour deviner ce qu'elle avait dit. Le visage inexpressif du prince, le sang sur la tunique de la jeune fille, le silence oppressant...

Et merde.

Aucunes larmes ne coulaient sur son visage. Merde. Depuis quand Werrag n'était-il pas capable de tuer quelques bandits de grand chemin ? Elle l'avait toujours considéré comme un mage talentueux, excellent... Lorsqu'elle dirait ces mots à Aryane, les sanglots retentiraient. « Werrag, il... Je suis désolée... ». Et puis, elle sentait le remord naître en elle. Cette promesse, dans les appartements royaux... « Il ne mourra pas dans la cité des anciens. En effet, il serait idiot que maintenant que ton cœur est d'accord avec ton esprit, ton amour disparaisse... ». Cette promesse qu'elle comptait tenir, et où elle avait failli. Ce mariage qu'elle avait organisé se toutes pièces et qui tombait en lambeaux... Et merde. Parce qu'elle sentait très bien que la mort de Werrag, en plus de faire mal à Aryane, ferait trembler tout le royaume. Il faudrait de toute urgence trouver un autre prétendant à la princesse, et pour respecter la tradition, un mage. Un mage puissant qui ainsi serait placé, arrêtant de futur projet de complots et maintiendrait le royaume. Et le seul qu'elle voyait était malheureusement... Et dire qu'elle pensait qu'AnkNor ne pouvait pas tomber plus bas ! Pauvre peuple cendre et pauvre Aryane si elle devait épouser ce salop.

Ne pas penser à tout cela. Il lui restait dix jours de chevauchée pour réfléchir à ce qu'elle ferait pour essayer de sauver le royaume. Dix jours pour trouver des arguments pour le roi. Dix jours pour préparer son deuil. Mais avant cela, ils devaient enterrer le brave qui avait cru en la pureté des hommes. Celui qui ne pensait qu'au bien du monde, qui aimait de tout cœur Aryane, qui avait été dévoué à ses études sans arrières pensées, qui avait été choisi pas le roi parce qu'il ne possédait pas d'ambition, et ne complotait pas, et avait un cœur pur... Une vie brisée. Le seul perle qui aurait pu faire un bon roi à ses yeux... Le commandant était sortit de sa rêverie, et avant même qu'il est eu le temps de donner le moindre ordre, Calypso prit un air froid et calme pour empêcher la tristesse de s'emparer d'elle, et annonça :
- Il faut partir d'ici le plus rapidement possible. Je ne sais pas qui a tué le futur roi, mais nous ne sommes plus en sécurité maintenant. Lana, dit-elle en prenant un ton violent et tranchant, si tu t'avises juste un instant de culpabiliser je te jure que tu m'entendras. Tu n'y es pour rien, et si tu avais été avec lui, nous aurions eu un cadavre de plus sur les bras. Quand à Werrag, sa mort est une tragédie, mais nous ne pouvons rien faire. L'enterrer serait une perte de temps et un risque trop grand. Commandant, ce n'est bien sur que mon humble avis, la décision vous revient... Mais je vous en supplie, ne vous laissez pas influencer par la mort de votre... *Non, surtout ne pas dire frère adoptif, ou elle tuerait la double vie de Vaëln*... prince, et pensez à la survie de cette mission.

Et sans un mot de plus, elle se dirigea vers son cheval pour prendre sa courte épée et ses poignards accrochés à la selle. Elle ne tenait pas à finir comme Werrag, et voulait si elle en avait l'occasion se venger de ses meurtriers. Et puis, elle ne tenait pas à ce que les autres, en particulier Vaëln, voient ses épaules crispées et soulevées de soubresauts alors que les larmes commençaient à couler. Elle devait sembler forte aux yeux du prince, forte aux yeux des autres, et ils devaient trouver les prêtres. Ses pauvres larmes n'avaient aucune place, et elle les essuya d'un geste rageur de la main, tendant l'oreille pour écouter les paroles et les pas qui allaient venir.

_________________
Jeune blanc bec repue de ta gloire,
Victime de la mode !
Pauvre barbare fougueuse et tendre
Qui touche à mes lauriers...


Revenir en haut Aller en bas
http://danse-la-vie.skyrock.com/1.html
Elityel

avatar

Messages : 148
Date d'inscription : 11/10/2011

Personnage
Nom de famille: Muirenval
Age: 18
Fonction: Cendre (Serveuse)

MessageSujet: Re: Mission 1 bis   Mer 15 Fév - 15:54

Ce ne fut pas les mots prononcé par Lana qui réveillèrent Elityel, mais plutôt l'agitation du campement. Tout le monde se réveillait, tout le monde bougeait... Au début, lorsqu'elle ouvrit les yeux, elle ne comprit rien... Elle vit Lana effondrer sur le sol, sanglotant, et Calypso s'équiper de quelques armes.

Que ce passe-t-il? Sommes-nous attaquer?

Elityel tira ses couvertes et bondit sur ses pieds, regardant autour d'elle, cherchant un quelconque danger... qu'elle ne vit pas. Le danger ne fut pas la seule chose qu'elle ne vit pas... Werrag! Un déclic se fit dans sa tête et elle compris ce qui s'était passé. Sensible de nature, une larme lui ruissela sur la joue, suivit de quelques autres. Le décès d'un mage était triste pour le royaume, mais touchait un peu moins Elityel puisqu'elle ne le connaissait pas et n'aimait pas les mages... L'empathie qu'elle avait lui fit donc verser quelques larmes.

Cette nuit-là lui fit prendre conscience que la mission ne serait pas une partie de plaisir... C'était une mission dangereuse, au-delà des limites d'AnkNor et elle, elle avait rejoint le groupe, comme cela, sur un coup de tête. Sans entrainement, sans connaissance de ce qu'elle y trouverait... Si elle aurait été sur le premier tour de garde, ce serait peut-être elle qui baignerait dans son propre sang...

Sortant de ses pensée, elle se déplaça vers Lana, l'enlaça de ses bras, et lui frotta vigoureusement le dos.

-Ca va aller. Ce n'est pas ta faute! Calypso à raison, si tu aurais été avec lui, tu serais probablement comme lui en ce moment... Pour l'instant nous devons partir d'ici. Pour que Werrag meurent, le danger devait être réel et il n'est pas question de perdre un autre membre du groupe... Lorsque nous serons de retour à Ank'Nor, nous lui offrirons les funérailles qu'il mérite!

Puis, Elityel aida Lana à se relever et se tourna vers Calypso. Bien que le Commandant dirigeait la mission, Calypso avait beaucoup d'influence au sein du groupe...


---------------
HRP: Désolé pour la grosseur du post... il n'y a pas grand chose a dire a part qu'on est triste XD
Revenir en haut Aller en bas
Roxanna

avatar

Messages : 185
Date d'inscription : 08/10/2011
Age : 20

Personnage
Nom de famille: Karmer
Age: 18
Fonction: Armure

MessageSujet: Re: Mission 1 bis   Lun 27 Fév - 16:38

Rien nous avez préparez a cela. Nous, nous étions tous endormis, confiant. Sachant que Werrag et Lana, monter la garde. Cependant, tous bascula, un faux pas, un bruit négliger et voilà le drame. Seul contre tous, pendant que tous le monde dormait, Werrag mourut. Nous, nous dormions, installé bien confortablement de nos couvertures, loin de tous danger. C’est Lana, en pleure, babillant tous ce qu’elle pouvait qui nous réveilla tous. Au début, je crois qu’elle ce moquer de nous, que c’était une blague, pour nous réveiller pour le prochain tours de garde. Mais alors comment faisait Lana, pour pleurer autant, tous le monde si mettait. Je compris donc que ce n’étais pas du tous une farce. Werrag était vraiment mort. Je me levais d’un bond de ma couche, regardant autours de moi, on ne savait jamais.

Calypso semblait tendus et je la comprenais. Nous venions de perdre notre futur roi, qu’elle drame. Lui qui étais pourtant un mage très puissant… Que de drame… J’aurais dus m’y préparé une mission d’une tel importance, allait faire des morts, pourtant sur le coup, je n’y avais pas du tous penser. Calypso pris la parole :

-- Il faut partir d'ici le plus rapidement possible. Je ne sais pas qui a tué le futur roi, mais nous ne sommes plus en sécurité maintenant. Lana, si tu t'avises juste un instant de culpabiliser je te jure que tu m'entendras. Tu n'y es pour rien, et si tu avais été avec lui, nous aurions eu un cadavre de plus sur les bras. Quand à Werrag, sa mort est une tragédie, mais nous ne pouvons rien faire. L'enterrer serait une perte de temps et un risque trop grand. Commandant, ce n'est bien sur que mon humble avis, la décision vous revient... Mais je vous en supplie, ne vous laissez pas influencer par la mort de votre... prince, et pensez à la survie de cette mission.


Calypso avait raison, il fallait partir au plus vite, un mort était mieux que plusieurs. Lana, elle était sous le choc, elle verser toute les larmes de son corps et elle était inconsolable. C’était sûrement la première fois qu’elle avait affaire a une chose pareille. J’allai pour me dirigeai vers elle, mais Elytiel me devança. Elle entoura ces bras réconfortant autours de la taille de Lana, en lui caressant vigoureusement le dos, je pus voir sa bouche lui murmurer quelque parole réconfortante dans son oreille.

Voyant qu’Elytiel gérer Lana, je me retourna a mon tours vers Calypso puis vers mon commandent. J’attendais son point de vue, il avait souvent du faire fasse a ce genre de situation, il savait sûrement mieux que nous tous que faire. Personnellement, je n’avais qu’une envie partir sur le champ. Je me dirigeai vers le commandant :

-Commandant, pensez-vous, vous aussi que nous devions partir ? Allons nous prendre le corps du prince pour l’enterrer a notre retour ou nous allons le laisser la ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mission 1 bis   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mission 1 bis
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Première mission
» Une mission pour changer la face d'Haïti !
» Libellé de la lettre officielle de démission du Commissaire Claudy Gassant
» Ordre de Mission

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Âmes Croisées :: Partie RPG :: La cité des anciens-
Sauter vers: