Les Âmes Croisées

Jeu de RPG pour ceux qui ont toujours voulu faire partie du monde Des Âmes Croisées de Pierre Bottero
 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une innocente et un futur meurtrier [pv aryane]

Aller en bas 
AuteurMessage
Eric

avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 28/10/2011
Age : 21
Localisation : Dans ton coeur bien sur !

Personnage
Nom de famille: Redenlloh
Age: 27 ans
Fonction: Mage, Conseiller

MessageSujet: Une innocente et un futur meurtrier [pv aryane]   Dim 30 Oct - 8:38

Éric marchait d'un pas assuré. De toute façon, il était presque inutile de le préciser. Éric était quelqu'un de décidé. Jamais il n'avait marché à reculons, jamais il n'avait hésité de la route à prendre... Il était dans la ville perle. Raison de plus pour qu'il ne s'attarde pas trop, et qu'il marche vite. Autant, lorsqu'il s'amusait à passer dans les rues cendres, il aimait trainer son pas, pour profiter au maximum de ces cendres terrifiés à sa vue, autant ici, il n'y avait pratiquement personne. Il était dix heures, le jour venait à peine de se lever, les aspirants étaient déjà à l'académie, et les robes étaient en train de bosser, et non de se promener. Sauf lui, bien sur. Il était quelqu'un. Il était l'un des personnages les plus important de cette ville, et même de ce pays. Il pouvait donc se promener à sa guise, tant qu'il n'avait pas de réunion du conseil.

Oui, sauf qu'il ne se promenait pas. Se promener signifiait marcher innocemment pour se détendre. Et lui il se rendait quelque part avec un but, et il n'avait aucun intérêt de se détendre. Donc il n'était pas en train de se promener. Logique pure. Bref bref. Il regarda rapidement le soleil. Il lui restait une bonne demie heure... Et il allait bientôt arriver. Qu'allait-il faire alors ? Un cendre aurait décidé d'aller boire un coup. Mais il était depuis longtemps au dessus de tout cela. La maison de ses parents n'était pas très loin. Il pourrait peut-être passer leur faire un petit bonjour.... Non. Il n'avait aucune envie de voir la tête de gentil homme de son père, et aucune envie de discuter avec sa mère gâteuse. Il les avait toujours détesté. Les avait toujours méprisé. Mais depuis qu'il était gamin, il était quelqu'un d'intelligent. Il avait bien vu que ses parents adoptifs pouvaient lui offrir une chance inespérée. Il avait prit leur nom, avait prit leur rang, avait prit une place de perle, et durant sept longues années il les avait supporté, avait fait semblant d'être l'enfant qu'ils avaient toujours désiré... Cependant, il devait garder contact. Sinon, ils risqueraient de se brusquer, et il risquait de perdre son héritage. Parfois, il pensait à accélérer le processus. Cependant, pour le moment, il n'osait pas encore. Il préférait attendre que sa position au gouvernement soit devenue incontestable. Une accusation de meurtre ne serait peut-être pas la bienvenue...

Le jeune mage prit place sur un des bancs de cristal qui ornait la place où il venait d'arriver. Non, aujourd'hui il n'était pas d'humeur à aller voir ses parents adoptifs... Il posa les nombreux parchemins qu'il tenait entre ses bras. Et sa vrai mère ? Qu'était-elle devenue ? Elle ne lui manquait pas du tout, et si un jour, il la croisait dans la rue, il ne ferait pas un geste pour l'aider. Il serait même tenté de la faire accuser de n'importe quoi, pour la faire mourir. Cela, personne ne lui reprocherait. Il ne tenait pas à ce que les membres du conseil apprennent qu'il était le fils d'une étrangère de cendre. Il perdrait alors tout son crédit. Bref, il fallait qu'il y aille. Au pire, il attendrait une vingtaine de minute devant la porte. Mais il ne tenait pas à rester sur cette place déserte, ou ses souvenirs venaient le hanter. Il reprit ses parchemins, et se remis à marcher.

C'est alors qu'il aperçut une jeune demoiselle qui arrivait dans le sens opposé. En rouge. Son cœur fit un bond dans sa poitrine. La princesse. C'était forcé. Il n'y avait pas énormément de perle qui abordait sans peur le rouge. Il y avait Son Altesse Aryane, le mage Werrag, et lui, même si c'était moins prononcé. Il le portait avant tout pour montrer qu'il était mage, et aussi parce qu'il trouvait que le rouge s'assortissait bien au noir, sa couleur favorite, mais qu'il ne pouvait porter tout le temps. Au moins, si il tuait les Redenlloh, il pourrait s'habiller en noir... Lorsqu'il arriva à la hauteur de la princesse, il s'inclina profondément. C'était une très belle jeune fille. Et pourtant, jamais il n'essayerait de la courtiser. Déjà parce qu'elle était à Werrag, un ami qu'il respectait, par amitié et aussi parce qu'il était destiner à devenir le futur monarque, il fallait l'avouer. Ensuite parce que ce n'était pas trop son genre. Il préférait les blondes ou les châtains... Et puis ensuite parce que c'était grâce à elle qu'il était ce qu'il était devenu. Enfin, elle même l'ignorait totalement. C'était parce qu'il voulait la voir qu'il avait osé monter les marches... Il se redressa, et prenant le sourire qu'il réservait à toutes les femmes perles, il annonça d'une voix douce et calme :

- Bien le bonjour Altesse... Pardonnez mon indiscrétion, mais que fait une personne de votre rang ici, seule ? Voudriez vous que je vous raccompagne ?
Revenir en haut Aller en bas
Aryane
Admin
avatar

Messages : 952
Date d'inscription : 14/05/2011
Age : 22
Localisation : In My Home

Personnage
Nom de famille: Gossamer
Age: 19
Fonction: Princesse

MessageSujet: Re: Une innocente et un futur meurtrier [pv aryane]   Lun 31 Oct - 18:40

Pour une fois je ne m'était pas enfuie du Palais. Non j'était partie me balader. Et pour une fois j'avais le droit. Peut être parce que la guerre était à un point mort et que tout le monde profitait de ses retrouvailles alors personne ne cherchait à attenter la vie de la Princesse. C'était une bonne nouvelle. Enfin, façon de parler. J'avais découvert des choses sur mon frère que je ne voulais pas accepter. Il m'aimait. Et il m'avait caché un secret. Il partait en guerre. Rien qu'à cette idée j'eut envie de sortir de la ville en courant. Mais non il fallait que je reste calme. Hier je n'avais pas pu sortir du Palais. Et pourtant je l'aurais bien voulu. Du coup, aujourd'hui, j'était sortie pour essayer de me calmer mais ruminer mes pensées n'était pas la bonne solution pour que ça passe.

Aryane marchait dans les rues. Elle était descendue dans la ville Perle et flemmardait. Elle se promenait le long des boutiques Cendre et regardait les gens vivre leur vie. Quand elle serait sur le trône il faudra qu'elle aide ces gens. Ces vieux qui portaient encore des gros paniers remplis. Ils se courbaient tellement le poid était lourd. Les gens se tassaient sur son passage mais lorsqu'il fallait céder la place à quelqu'un de chargé Aryane laissait passer. Elle n'aimait pas qu'on lui accorde de l'importance. Même si elle en avait puisque, tout ces Cendres travaillaient pour elle, pour le Royaume.

Le soleil était déjà haut dans le ciel, il devait être dix heures. Il fallait qu'elle rentre, elle avait une leçon. Elle remonta les marches pour aller dans la ville Perle. La place de la fontaine n'était pas si bondé que ça mais il y avait un visage connu. Aryane poussa un soupir. Encore lui ! Eric le jeune mage siégeant au conseil. Mon père et Calypso n'était pas toujours d'accord avec lui. Evidemment, il se redressa de son siège et vint vers moi. Je ne savais pas pourquoi mais je me méfiais de lui comme de la Peste.

- Bien le bonjour Altesse... Pardonnez mon indiscrétion, mais que fait une personne de votre rang ici, seule ? Voudriez vous que je vous raccompagne ?

Comme il était gentil ! Je levais presque les yeux aux ciel mais me retint. Il fallait se tenir a mon rang. C'est à dire se comporter comme une Princesse. Fichu rang. Je l'aurais bien claqué avec son petit minois qui te regardait comme si il allait te manger. Alors evidemment j'acceptais. Mais sans trop le vouloir non plus.

- Bonjour Eric, je veux bien mais evidemment si vous n'avez rien d'autre à faire de plus urgent.

_________________
Tout est possible quand on le veut vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
http://ames-croisees.forums-rpg.com
Eric

avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 28/10/2011
Age : 21
Localisation : Dans ton coeur bien sur !

Personnage
Nom de famille: Redenlloh
Age: 27 ans
Fonction: Mage, Conseiller

MessageSujet: Re: Une innocente et un futur meurtrier [pv aryane]   Mer 2 Nov - 14:08

- Bonjour Eric, je veux bien mais évidemment si vous n'avez rien d'autre à faire de plus urgent.

Eric rigola intérieurement. Ricana plutôt. Il lui aurait bien répondu, comme une prince charmant, que pour la princesse il aurait toujours le temps, qu'il serait toujours la pour elle... Mais c'était faux. Certes, essayer de gagner les bonnes grâces de la princesse était une très belle distraction, qui prenait du temps, de la volonté, mais qui souvent se révélait vaine. Il avait mieux à faire, surtout que depuis qu'il avait commencé à monter en grade, il avait, comme beaucoup, fait un choix. Lorsqu'on se trouvait dans la position, il y avait deux grandes possibilités. Soit on tendait son esprit vers le futur, on se rapprochait d'Aryane et de Werrag, maintenant qu'ils étaient officiellement ensemble, et on priait pour qu'à la mort du roi, on soit nommé conseiller, ministre ou ambassadeur. Ou bien il y avait le lourd choix qu'il avait fait. On pense présent, et on espère pour l'avenir. Il avait noué des alliances, écarté nombre de concurrents, pour finalement décrocher cette place. Il avait a peu près la confiance du roi, plus d'ailleurs parce qu'il leur avait prouvé, à tous, que ses talents de mages étaient incontestables, que parce qu'ils étaient sur les mêmes longueurs d'ondes politiques. Eric ne savait pas si il était le meilleur mage, mais si il y avait bien une chose que personne ne pouvait contester, c'était sa maîtrise des éléments, en particulier du feu et de l'eau. Lorsqu'à la sortie de l'école, il était allé au front, tous s'étaient inclinés lorsqu'il avait détruit des hordes de barbares grâce à sa magie, sans une égratignure... Il l'avait toujours dit, la magie était la chose la plus puissante qu'un homme pouvait avoir.

Et même si ils étaient parfois en désaccord avec le roi, celui ci était malin et savait, comme Eric d'ailleurs, qu'il fallait mieux qu'il garde à l’œil ce mage un peu trop prétentieux et talentueux. Il avait donc sa place au conseil, où tout le monde le respectait, sauf Calypso. Il ne savait pas comment elle avait fait elle, mais elle avait les deux choix en perspective. Elle avait sa place dans le présent, et il la soupçonnait même de vouloir l'écarter. Quoi de plus normal finalement ? Et il avouait qu'il essayait lui aussi par tout les moyens de l'écarter, elle. Oui, mais... Mais elle était la meilleure amie d'Aryane. Donc elle avait l'avenir assuré. Alors que lui non, puisqu'elle avait peut-être poussé la princesse de son côté... En tout cas, ce n'était pas aujourd'hui qu'il débattrait de cela avec elle. Il allait juste jouer son beau jeune homme, après soit la princesse prendrait, soit il aurait fait l’aller retour pour rien, sinon se divertir un peu et passer le temps.

D'ailleurs, il venait de remarquer qu'elle utilisait le ton familier avec lui. Et qu'elle l'avait appelé par son prénom. C'était inhabituel, assez inattendu, mais il n'allait pas s'en plaindre. Bon, et maintenant que cette brillante idée de raccompagner la princesse lui était venue, que faire ? Il fallait qu'il trouve une sujet de discussion. De quoi peut-on parler avec une Altesse sans pour autant s'engager dans le terrain glissant de la politique ? Du beau temps ? Certes, mais avec ce sujet, on ne tenait jamais une demie heure. Avec des amis, on pouvait discuter de connaissances communes. Oui, sauf qu'Aryane ne serait jamais une amie, puisque les monarques n'ont pas d'amis et puisque la jeune femme était trop maligne pour s'attacher bêtement aux gens. Et puis, qui avaient-ils en connaissances communes ? Les membres du conseil n'étaient pas proches de la princesse, et elle ne les connaissait que de nom. Le roi... Non, pas le roi, on ne pouvait se permettre de parler du monarque à la va vite. Un nom lui vint soudain, et il sera les dents pour le chasser de son esprit. En connaissances communes, ils avaient Calypso. Pour lui, c'était plutôt sa pire ennemie, mais qu'importait ? Et puis, tandis que cette idée germait dans son esprit, il réalisa qu'il pouvait aussi se voiler la face. Changer de côté du miroir, pour voir ce qu'il y avait derrière, et mieux pouvoir attaquer. Et puis, aucune autres idée ne lui venait, alors il allait faire avec, ma fois.

- Ne vous inquiétez pas de cela, j'ai tout mon temps. Dites moi, j'y pensais par hasard, mais comment va notre amie Calypso ? Elle semblait mal à la dernière réunion, peut-être vous en a-t-elle touché un mot ?

[escuse moi de ce sujet de conversation pourri, je savais trop pas quoi dire xD Si tu as des idées tu bifurque, hésite pas !]
Revenir en haut Aller en bas
Aryane
Admin
avatar

Messages : 952
Date d'inscription : 14/05/2011
Age : 22
Localisation : In My Home

Personnage
Nom de famille: Gossamer
Age: 19
Fonction: Princesse

MessageSujet: Re: Une innocente et un futur meurtrier [pv aryane]   Sam 12 Nov - 21:21

- Ne vous inquiétez pas de cela, j'ai tout mon temps. Dites moi, j'y pensais par hasard, mais comment va notre amie Calypso ? Elle semblait mal à la dernière réunion, peut-être vous en a-t-elle touché un mot ?

On commença à marcher pour retourner au Palais. Ainsi il voulait parler de Calypso. Pourtant Calypso ne l'aimait pas. Et si Calypso alors c'était rare que moi j'aime bien cette personne aussi. Cela peut paraître fou mais, même si nous sommes très diffèrents, sur ce point nous étions dans un bel ensemble. Ce mage donc, ne pouvait pas appeler Calypso "amie". Ou alors il se leurrait. Très franchement. Et, Calypso etait quelqu'un qui, si on ne lui plaisait pas elle le disait. Surtout que, elle était à peu près au dessus de lui niveau rang même si on aurait plutôt dit le contraire. En effet, Calypso était peut-être une Cendre mais elle avait eut un passé Perle et elle était la confidente du Roi, mon père. Ses paroles étaient donc que du vent. Ou un moyen d'en savoir plus sur ma meilleure amie qui est aussi sa rivale au conseil. Le moyen qu'il employait était de faire semblant de connaître la personne sur qui on voulait des informations pour en avoir. On pourrait dire que c'est ce que j'avais appris lors d'une de mes leçons au Palais. Et, cette leçon me servaient à présent. Je souris. Je voyais clair dans son jeu et, cela me réjouissait.

- Calypso ? Elle vas bien que dites-vous ? Elle devait avoir un mal passager ! Dites-moi je voulais vous demander... Pourriez-vous m'en dire plus sur les Arcanes, s'il vous plaît ? C'est une question qui me tiens très à coeur.

Un changement de sujet pas très habile mais, en fin de compte je n'avais rien à lui demander. Je n'aurais pas du accepter sa proposition de m'accompagner. Cela n'aurait pas été très diplomatique mais ça aurait éviter de devoir lui parler. Je me mis à marcher un peu plus vite tout en le regardant pour qu'il réponde quand même à ma question tout en accélérant le pas. J'était quand même un peu pressée.

[hum... c'est pas très long mais je n'avais pas trop d'imagination. Désolée]

_________________
Tout est possible quand on le veut vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
http://ames-croisees.forums-rpg.com
Eric

avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 28/10/2011
Age : 21
Localisation : Dans ton coeur bien sur !

Personnage
Nom de famille: Redenlloh
Age: 27 ans
Fonction: Mage, Conseiller

MessageSujet: Re: Une innocente et un futur meurtrier [pv aryane]   Dim 13 Nov - 17:16

- Calypso ? Elle vas bien que dites-vous ? Elle devait avoir un mal passager ! Dites-moi je voulais vous demander... Pourriez-vous m'en dire plus sur les Arcanes, s'il vous plaît ? C'est une question qui me tiens très à cœur.

On aurait versé un grand verre d'eau sur sa tête que la réaction aurait été la même. La petit princesse de la rue cendre avait disparu. La petite princesse de ses rêves était morte, il aurait dû s'en douter. Devant lui, ce n'était pas une jeune demoiselle dont le rôle était purement décoratif. C'était la princesse, la futur maître du pays. Il pensait pouvoir la berner, mais il s'était trompé. Alors pourquoi ce petit sourire ? Savait-elle seulement ce qu'il avait fait avec Calypso ? Savait-elle qu'elle avait vraiment l'air mal en point ? Savait-elle en revanche qu'il s'en contre fichait ? Elle avait accéléré le pas. Et après ? Vexé de ce changement de sujet, il aurait du manifester son mécontentement. Oui, mais après ? La princesse était intelligente, rusée. Elle lui faisait comprendre qu'il ne devait pas oublier qui était le maître. Ne devait pas oublier qu'elle avait tout les pouvoirs, et comme les autres pouvaient disposer de sa vie. Enfin, pas tellement. Il était tout de même un perle d'un haute famille riche et puissante, et qui plus est il était un atout considérable par ses pouvoirs sur les arcades. Il tenait peut-être une occasion de montrer à cette petit pinpèche qu'il n'était pas un conseiller imbu de lui même.

Un grand sourire. Eric n'était pas du genre à baisser les bras. Il avait réussit à ne pas perdre la face contre Calypso, il n'y avait pas de raison qu'il la perde contre Aryane. Elle aurait pu refuser, mais elle avait accepté qu'il l'accompagne. Donc d'un côté, cela voulait dire qu'elle était diplomate, et tenait à ne pas se mettre à dos un mage puissant. Astucieux. Et bien il allait accentuer cette pensée. Lui montrer deux aspects de sa personnalité qu'elle ne connaissait pas, mais qu'elle devrait bientôt apprendre. La puissance et la confiance. Les conseillers ne sont pas uniquement des conseillers du roi. D'ailleurs, ils n'y étaient pas, en pratique. Le roi décidait seul, et si les conseillers n'étaient pas de son avis ils étaient en disgrâce. Mais alors, pourquoi créer le conseil ? Le jeune mage était sûr que seul quelques personnes savaient cette information. Le conseil servait uniquement à contrôler les conseillers. A leur donner une impression de puissance, à les contenter sans rien leur donner. A les garder sous le coude pour être sûr qu'ils ne font rien d'inconsidéré. Car un coup d'état était vite arrivé. Les cinq mages les plus puissant étaient au conseil. Ils auraient pu faire éclater une révolte. Que la famille royale était intelligente... Mais il était bon de leur rappeler que les conseillers n'étaient pas seulement des patins à leur disposition, mais qu'ils étaient des gens puissants, par les arcades. La petite princesse était morte, alors autant lui montrer le vrai visage de son futur travail.

Eric rattrapa la jeune fille. Elle avait le visage fermé de l'aspirante déterminée avant la cérémonie des robes. Ou allait-elle de si bon pas ? Aucune idée. Passant le masque du jeune homme enjoué, il se calqua sur le rythme de ses pas, se racla la gorge, pour attirer son attention. Elle voulait qu'il lui parle des arcades. Comme un vulgaire professeur d'académie. On ne lui avait presque rien dit la dessus, car l'art des mages n'est réservé qu'à ceux qui le pratiquent. Mais il allait faire une petite exception pour elle. Puisqu'elle ne voulait visiblement pas parler au conseiller, elle allait parler au talentueux mage. Une petite pique, puis le vif du sujet, puis la question. Simple structure, pas du tout habituelle mais qui ferait son effet.

- Je vois que mademoiselle tient à éviter de parler de la cendre trop haut placée. C'est votre choix, et je le respecte. Et même si je doute que vous soyez à ce point intéressée par mon art, je vais vous en parler très rapidement. L'art des arcades ressemble un peu à celui des guérisseurs. Vous le savez peut-être, chaque chose, chaque objet, chaque être vivant dans le royaume a un nom véritable. Le mage connait ces noms, et en les utilisant, il parvient à faire bouger les arcades de ce monde. De plus, chaque mage est spécialisé dans deux domaines. Pour prendre mon exemple, j'excelle dans la maitrise du feu, où je suis incontestablement le meilleur parmi mes pairs. Et, dans une moindre mesure, dans la maitre de l'eau. Mais je vois à votre visage que vous pensez que mes paroles sont pure prétention. Voudriez vous une démonstration ?
Revenir en haut Aller en bas
Aryane
Admin
avatar

Messages : 952
Date d'inscription : 14/05/2011
Age : 22
Localisation : In My Home

Personnage
Nom de famille: Gossamer
Age: 19
Fonction: Princesse

MessageSujet: Re: Une innocente et un futur meurtrier [pv aryane]   Mer 14 Mar - 10:32

- Je vois que mademoiselle tient à éviter de parler de la cendre trop haut placée. C'est votre choix, et je le respecte. Et même si je doute que vous soyez à ce point intéressée par mon art, je vais vous en parler très rapidement. L'art des arcades ressemble un peu à celui des guérisseurs. Vous le savez peut-être, chaque chose, chaque objet, chaque être vivant dans le royaume a un nom véritable. Le mage connait ces noms, et en les utilisant, il parvient à faire bouger les arcades de ce monde. De plus, chaque mage est spécialisé dans deux domaines. Pour prendre mon exemple, j'excelle dans la maitrise du feu, où je suis incontestablement le meilleur parmi mes pairs. Et, dans une moindre mesure, dans la maitrise de l'eau. Mais je vois à votre visage que vous pensez que mes paroles sont pure prétention. Voudriez vous une démonstration ?

Il avait vu où je voulais en venir ce petit rigolo. Il m'énervait. Oh que oui. Surtout quand il me rattrapa. Cela me mit les nerfs encore plus à vifs. Pourquoi voulait-il me parler. Je n'avais rien lui dire. Je lui avais posé une question d'accord mais rien de plus. Ce n'était qu'un changement de sujet. Pas très habile je le savais. Maitrise du feu hein ? On n'allait voir. Pourtant je ne voulais pas non plus qu'il me fasse une démonstration. Cela pouvait-être dangereux. Aucun garde ne m'accompagnait. Oui c'était un conseiller mais il était assez habile pour pouvoir me faire disparaître sans qu'on ne le soupconne. Il avait l'air d'avoir un esprit tordu. Alors... lui demandais-je une démonstration oui ou non ? Je ne savais pas. J’accélérai encore le pas me renfrognant presque. Il avait gagné. J'en avais marre et je voulais rentré. Pour une fois !
Mais il me suivait trop heureux pour faire demi-tour. Je m'arretai net et me retournai. Il faillis me percuter.
Je le regardais avec une lueur de défi. Il voulait la guerre ? Il l'aurai. Tournant la tête j'avisai une mauvaise herbe au coin d'une maison. Je la pointais du doigts.

- Pouvez vous supprimer cette mauvaise herbe grâce à votre art monsieur ? Ainsi j'aurai l'occasion de voir vos compétences non ?

Pauvre herbe. J'avais appelé Monsieur le conseiller et pourtant je l'avais appelé par son prénom au début de notre rencontre. Pourquoi ? Tout simplement parce que j'était en colère contre lui. Et que je voulais qu'il le sache. Avec son sourire qu'il ne quittait jamais il commencait à m'agacer.

[Je n'était plus du tout dedans là désolée...]

_________________
Tout est possible quand on le veut vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
http://ames-croisees.forums-rpg.com
Eric

avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 28/10/2011
Age : 21
Localisation : Dans ton coeur bien sur !

Personnage
Nom de famille: Redenlloh
Age: 27 ans
Fonction: Mage, Conseiller

MessageSujet: Re: Une innocente et un futur meurtrier [pv aryane]   Lun 16 Avr - 3:00

- Pouvez vous supprimer cette mauvaise herbe grâce à votre art monsieur ? Ainsi j'aurai l'occasion de voir vos compétences non ?

Le mage sentit la frustration grandir en lui. Elle aurait pu lui demander n'importe quoi. De crée un oiseau de feu, de détruire cette statue de pierre mal taillée, d'illuminer le ciel de feux rouge, des ravager ce parc non loin... Lorsqu'un mage annonce qu'il est le meilleur, preuve de prétention incontestable, on essaye de le piéger justement. On lui demande l'impossible. Par exemple, le feu dans le ciel, il n'aurait probablement pas réussit. Si elle avait voulu profiter de ses paroles, et le piéger, elle avait tenu l'occasion. Mais non. Elle avait préféré l'humilier, ce qui était d'ailleurs bien plus astucieux de sa part. Supprimer une mauvaise herbe. Même le plus petit cendre pouvait le faire. Même le plus jeune mage débutant pour le réaliser. Ce n'était en aucun cas une preuve de ses compétences, c'était juste un moyen de le rabaisser. De lui signifier qu'elle n'avait pas besoin de ses compétences impressionnantes justement. Elle voulait juste des gens dévoués à son services, des cendres prêt à s'incliner devant elle, et des perles moralement irréprochables, et sans prétention ni pouvoir trop important. Supprimer un brin d'herbe. Il était vraiment tenté de refuser. Ou bien de prendre un des cendres dans le coin, pour lui demander de le faire, et ainsi montrer à la princesse son pouvoir de conseiller. Cependant... Cette question sonnait étrangement comme un ordre, et tout conseiller qu'il soit, il était en dessous de la famille royale. Le prince, dernier de la succession, lui aurait demandé de se tuer qu'il n'aurait eu d'autres choix que de le faire. Il s'était montré arrogant, impertinent et trop leste avec la princesse, et il sentait qu'elle commençait à en avoir assez. La petite princesse était morte. La future reine n'avait pas de temps à perdre en courbettes, à regarder des démonstrations grandioses. Si il désobéissait cette fois, il sentait qu'il serait à jamais en mauvais termes avec son altesse royale la princesse aryane, et pour sa carrière, c'était vraiment assez mauvais.

Et puis, il y avait ce « monsieur ». Alors qu'elle l'appelait Éric au début, ce n'était même pas Don Redenlloh, mais Monsieur. Encore un moyen de le remettre à sa place, et de lui montrer son irritation. *Tu as dépassé les bornes. A toi de te rattraper. * Oui, il fallait qu'il se rattrape, mais il ne pouvait retenir cette dernière pique. Et après, il redeviendrait le gentleman parfait, et reprendrait sa place de perle soucieux de la princesse, suspendu à ses lèvres, guettant chacune de ses paroles, chacun de ses gestes pour y répondre. Il s'inclina profondément, sans se départir de son éternel sourire ambigüe.
- Puisque ma reine veut que je joue les jardiniers, je vais m'exécuter.

Il avait bien sûr fait exprès d'utiliser le mot reine à la place de princesse. Pourquoi ? Lui même n'était pas sûre de cerner toutes les raisons. Surement pas ce que le princesse Aryane avait plus de pouvoir que la véritable reine. Peut-être parce que c'était un moyen de lui signifier qu'il était conscient qu'il devait obéir parce qu'un jour elle aurait le trône. Ou au contraire pour accentuer le fait que son futur titre de reine ne tenait à pas grand chose... Il ne savait pas réellement, mais il était sûr que dans l'esprit de la princesse, ce mot la ferait longuement réfléchir. Et pendant ce temps, il se dirigea avec nonchalance jusqu'à l'herbe montrée. Un mot indistinguable sortit de sa bouche, et l'herbe prit lentement feu, pour se consumer et ne laisser que des cendres. C'est alors qu'il eu une idée. Une idée géniale d'ailleurs. Sauf qu'il ne maîtrisait pas la terre. Il venait de louper une occasion fabuleuse de se racheter auprès de la princesse... A moins que ! Tournant le dos à la princesse, il prononça une autre parole, et un brin rougeoyant sortit peu à peu de sa main droite. Sa litanie de parole douce modela le fil, le tressa, et lui donna peu à peu la forme d'un bouquet de fleurs de feu. Il était lui même émerveillé par la beauté de ses fleurs rougeoyantes... Mais il ne parviendrait pas à les faire tenir très longtemps. D'où son besoin de la magie élémentaire de l'eau... Son flot de parole archaïques se modifièrent légèrement, pour rendre des sons plus doux, et cette fois, une bulle d'eau se forma dans sa main gauche. Puis, elle s'éleva, et engloba tout le bouquet de feu. Dans un dernier effort, il changea à nouveau ses paroles, et l'eau se cristallisa, devenant peu à peu glace... Puis il se tut, et contempla son œuvre. Un magnifique bouquet de fleur de feu, brillante et resplendissante grâce à la fine couche de glace qui les entourait. En cet instant, lui même était fier de son travail. Cachant le bouquet dans son dos, il retourna vers la princesse, et s'agenouilla soudain à ses pieds. Il adorait ces instants. Lorsque la demoiselle se demandait ce qu'il allait dire ou faire...


Il lui tendit le magnifique bouquet, immortalisé dans la glace. Puis, inspirant profondément, il prépara sa voix, celle conciliante et un poil pathétique...
- Votre Altesse, pardonnez ma prétention et mon arrogance. Je serais toujours votre dévoué serviteur, prêt à vous aider à supporter le poids de la couronne. Ma magie comme ma personne sera à jamais à votre disposition, et mon destin, depuis toujours, tiens dans vos main.
Revenir en haut Aller en bas
Aryane
Admin
avatar

Messages : 952
Date d'inscription : 14/05/2011
Age : 22
Localisation : In My Home

Personnage
Nom de famille: Gossamer
Age: 19
Fonction: Princesse

MessageSujet: Re: Une innocente et un futur meurtrier [pv aryane]   Jeu 26 Avr - 14:59

Eric s’inclina. Experte en courbette, Aryane sut qu’il était mécontent. Sa façon de se tenir était raide. Elle l’avait remis à sa place. Et il n’appréciait pas. Pourtant, il n’aurai jamais du la quitter. Et ce n’était que de son devoir de le remettre sur le bon chemin. Pourtant, il continuait à sourire comme pour la provoquer. Encore et encore.

- Puisque ma reine veut que je joue les jardiniers, je vais m'exécuter.

Ainsi il n’avait pas non plus apprécié le fait qu’elle lui donne l’ordre de supprimer une herbe qui enlaidissait la rue. Il pensait que c’était peut-être le rôle d’un Cendre. Il n’avait pas tout à fait tort. Pourtant, les Cendres étaient des humains. Tout comme lui. La seule chose qu’il avait en plus c’était ses pouvoirs et sa place de conseiller auprès du roi. Elle était une princesse et non une reine comme il s’était amusé à le souligner. Elle l’avait replacé, il l’avait légèrement placée en haute position. Comme pour lui faire comprendre qu’elle avait tous les pouvoirs. Ou alors pour lui rappeler le fait qu’il fallait qu’elle se marie. Aryane soupira. Le mage lui tournait maintenant le dos et elle se demandait ce qu’il pouvait bien manigancer. Supprimer une mauvaise herbe était donné à tout le monde. Même à elle. Pourtant il voulait lui démontrer ses talents. Il fallait au moins qu’il chose de grandiose. Elle ne pouvait voir ce qu’il faisait. Mais elle l’entendait. Il parlait une langue qui lui était inconnue. Elle se fit la promesse d’étudier le domaine de la magie. Il en valait de sa vie. Un mage pouvait la tuer à l’aide de simple mot et il fallait qu’elle puisse se défendre. Peut-être Werrag pourrait-il accéder à sa requête ?
Aryane voyait des choses bouger devant le mage mais ne savait ce qui se tramait et cela l’agaçait. Sa colère était retombée après lui avoir demander de supprimer l’herbe. Mais attendre alors qu’il n’y en avait que pour quelques secondes l’exaspérait.
Enfin, il se retourna, les mains cachées derrière son dos. Il s’approcha et tendit un bouquet de fleur immortalisé dans de la glace.

- Votre Altesse, pardonnez ma prétention et mon arrogance. Je serais toujours votre dévoué serviteur, prêt à vous aider à supporter le poids de la couronne. Ma magie comme ma personne sera à jamais à votre disposition, et mon destin, depuis toujours, tiens dans vos mains.

Tout son être montrait qu’il n’était pas en accord avec ses paroles. Mais Aryane n’en fit cure. Elle savait que ce mage n’était pas digne de confiance. Qu’il fallait le surveiller. Peut-être que ces fleurs étaient même une menace mais, elle en doutait. Il voulait qu’elle le croie. Elle lui montrerai ce qu’il voulait voir puis trouverai quelque chose qu’elle pourrait exploiter pour que cela puisse se retourner contre lui. Comme un chasseur patient qui attendait que sa proie se fatigue. Pour l’instant, elle inscrivit sa promesse dans un recoin de sa tête et prit le bouquet.
Elle l’admira visiblement surprise par ce remarquable travail. C’était des fleurs magnifiques qui ne défleuriraient jamais grâce à la couche de glace qui les recouvraient. Elle n’avait jamais vu des fleurs aussi belles. Pourtant, avant de remercier leur créateur il fallait d’abord qu’elle s’assure qu’il n’oublie pas sa promesse.

- Ce magnifique présent me rappellera chaque jour ces mots. Je vous saurez gré de ne pas les oublier non plus.

Une fois sure que ses paroles aient atteint leur but, elle continua d’une voix douce.

- Bien. Rentrons au Palais. Il se fait tard.

_________________
Tout est possible quand on le veut vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
http://ames-croisees.forums-rpg.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une innocente et un futur meurtrier [pv aryane]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une innocente et un futur meurtrier [pv aryane]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le futur d''Haiti selon l''homme d''affaire Mike Spinelli
» liste partielle du futur gouvernement
» Profil d'un futur Premier ministre
» Le futur prochain codex orks
» Alptraum, Sorcier sociopathe et meurtrier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Âmes Croisées :: Partie RPG :: La ville perle-
Sauter vers: