Les Âmes Croisées

Jeu de RPG pour ceux qui ont toujours voulu faire partie du monde Des Âmes Croisées de Pierre Bottero
 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 J'ai trouvé deux roses fleurs sur un tas de fumier [pv Hellwind/Roxanna]

Aller en bas 
AuteurMessage
Jaïli

avatar

Messages : 76
Date d'inscription : 12/12/2012
Age : 20

Personnage
Nom de famille: Alsuma
Age: 21 ans
Fonction: Marchand (Cendre)

MessageSujet: J'ai trouvé deux roses fleurs sur un tas de fumier [pv Hellwind/Roxanna]   Jeu 25 Avr - 18:29

Le soleil a depuis peu disparu, laissant la place à la lune, croissant de lune argentée. Je marche rapidement, ne voulant pas faire attendre mon ami. Dans la pénombre, une lumière acceuillante me guide. J'espère que ce sera pas le même style d'auberge que Eole apprécit tant. Lentement, je pousse la porte de l'auberge, et là je me dis que je demande trop à mon ami.
La pièce est enfumée, créant une atmosphère lourde, collant à la peau. L'odeur du vomi, de la transpiration me prends à la gorge. Je distingue une silhouette lever un bras en l'air, et mon nom perce le vacarme des conversations bruyantes des ivrognes. Zigzagant entre les tables, enjambant les hommes déjà cuits tombés de leur siège, j'arrive enfin à Eole qui m'acceuille d'un sourire éclatant. Je lui réponds par une claque derrière la tête.

Aie! Pourquoi tu me frappes?
Peut-être parce que j'en ai marre que tu m'invite dans ces coupes gorge.
Pff, n'importe quoi. Ces gars n'ont pas une chance de poser la main sur toi.

Je lève les yeux au ciel. Non mais vraiment! Eole me fera toujours penser à un enfant, en se voilant la face comme cela, sans garder tous les scénarios possibles en tête. Et à ce moment même, pleins de scènes défillent dans ma tête. Mais comme souvent c'est le jeune homme qui me sort de mes songes en posant brutalement deux chopes sur la table.

Tiens, pour te détendre un peu. Je ne t'ai pas invité pour que tu sois à regarder tous le monde comme un rat acculé.

Je ne souris même pas à sa tentative de me détendre, et empoigne le gros verre. A l'intérieur, un liquide ambré me renvoie un reflet flou de mon visage. Puis dans un soupir, je porte la chope à mes lèvres.


Nos éclats de rire sonnent comme une mélodie à mes oreilles. C'est fou comme deux verres.. Non plutôt quelques verres d'alcool peuvent vous embrouiller l'esprit. Le mien est aussi embrumer que cette salle, les gens sont pour moi que des ombres. Seul Eole est presque net à mes yeux... Oui, je suis trop tranquille. Soudain une main s'abat sur la table. Un homme, une chope à la main nous regarde méchament. Il est aussi cuit que nous.

Qu'est-ce que tu viens de dire?
Oups! On a parlé un peu trop fort. Je réprime un gloussement, puis réponds à l'hommeNous? Rien monsieur.
Cela aurait peut être finir là. Mais c'était sans compté sur mon bougre d'ami, qui déclare scandalisé.Jaïli! C'est pas bien! Ta maman t'a jamais appris à ne pas mentir?
Ah oui?L'homme se tourne vers Eole, très interessé. Dis moi mon gars, qu'à dis ton amie alors?
Et bien monsieur, elle a dit que votre mère a du faire avec un Glauque, car vous êtes aussi beau qu'eux

Bien sur, ce n'est pas un compliment dans la bouche de mon ami. C'est pouquoi que l'homme n'a pas du tous apprécier. Alors que je vois son poing voler vers le jeune homme, j'empoigne la tête de celui-ci. Le coup l'effleure, avant d'aller s'écraser sur un autre pauvre gars. Et là tous part en sucette: bagarre générale!

[bon voila, dites moi si ya un truc qui va pas]
Revenir en haut Aller en bas
Roxanna

avatar

Messages : 185
Date d'inscription : 08/10/2011
Age : 19

Personnage
Nom de famille: Karmer
Age: 18
Fonction: Armure

MessageSujet: Re: J'ai trouvé deux roses fleurs sur un tas de fumier [pv Hellwind/Roxanna]   Mer 1 Mai - 14:01

    Encore une journée comme une autre qui débutait pour moi. Depuis peu, j’étais un peu devenu une limace, je ne faisais presque plus rien, occuper à… ne rien faire. Bon, c’est une façon de parler bien sûr, en faite je passer mes journées à me promener tranquillement dans les rues de la ville cendre que je trouvais beaucoup plus animer que le quartier des perles, malgré ces nombreux pauvres qui joncher les rues. En soit, prendre un enfant par la main, l’emmener dans une auberge et lui payer à manger était toujours agréable. En faisant cela j’avais presque l’impression d’être carrément plus utile que quand je protège un perle pendant un voyage ou me bas aux côtés de mes frères et sœurs d’armes. Chacun manger goulument et finissait toujours par me faire un sourire de bonheur, avoir le ventre plein était toujours un vraie bonheur. De temps à autres, je leur donner ensuite de quoi en rapporter à leur famille. Bien-sûr je ne faisais pas cela très souvent… Je le faisais en temps normal après reçu ma paye après une bonne mission et que je ne savais pas trop quand en faire étant donner que j’étais loger et nourris aux quartiers des armures.
    Ma petite routine installer, je me préparai de nouveau pour cette nouvelle journée. Je ne pris pas la peine de mettre mon armure, j’allais me promener dans la ville Cendre et non pas sur un champ de bataille. Je revêtit une tenue troué un peu de partout autant ne pas montrer que j’avais sur moi de l’argent. Qui disait pauvreté disait bien sûr vole. Quoi que, rare était les fois où un Cendre avait essayés. Puis cacher une petite arme sous mon pantalon au cas où, on était jamais trop prudent. Une fois habiller et coiffer, je franchis enfin ma porte pour me retrouver dans le couloir des dortoirs. Ce qui était agréable ici, c’est que nous avions tous une sorte de petite maisonnette ancré dans les quartiers nous permettant ainsi d’avoir notre propre indépendance, même si vivre dans notre propre maison est sûrement beaucoup plus agréable. Après avoir fait un salut à tout le monde avec enthousiasme je pris mon petit déjeuner qui ce constituer d’une tranche de pain avec un peu de beurre. Comme toujours, nous nous taquinâmes tous un peu tel des frères et sœurs.


    -Dis voir, Rox’ ? Depuis quand n’as-tu pas revêtu ton armure, hein ?
    -Hum… Quelques semaines. Non ! Ne va pas plus loin dans ta réflexion, oui, en effet, je me la coule douce mais je trouve que je le mérite bien de temps à autres et malgré le fait que je ne fiche rien dans la salle d’entrainement, je continue à entretenir mon corps !
    -Haha ! Ah oui ? J’aimerais bien savoir comment ? Dit-il d’un air taquin
    -Viens avec moi cette nuit dans ma chambre.
    -Ouuuuh ! Avec plaisir !
    -tant mieux car j'ai besoin de quelqu’un pour me tenir les jambes pendant que je fais des abdos et pour calculer ma fréquence cardiaque

    Dépité, il me lança un chiffons à la figure que je récupérais en explosant de rire, vite suivis par mes autres frères et sœurs d’armes. Joullian, car tel était son prénom, ce leva en rouspétant. Oui, je l’avais bien eu et oui je lui avais donnée un faux espoir mais c’était juste pour « rire » voyons. Après une dernière rigolade en compagnie des autres armures, je finis mon déjeuner rapidement pour allée me promener le plus rapidement possible. J’avais hâte de déambuler de nouveau dans les nombreux quartiers de la ville de cendre pour pouvoir la découvrir. Découvrir leur ville et toujours passionnant même si parfois je découvrais des quartiers vraiment très pauvre et délabrer avec on va dire… Quelque petit ivrogne avec dans la tête autre chose que l’alcool qu’ils avaient ingurgiter et qu’ils allaient encore ingurgiter. Je pense bien que c’était mon sens de l’aventure qui revenais me taquiner pendant quelques petites heures jusqu’à ce que mes jambes n’en peuvent plus et décider de franchir le seuil d’un bar ou d’une auberge pour poser enfin mon cher fessier sur une chaise confortable ou non.
    Je mis une petite cape qui ne faisait pas trop « assassin » au-dessus de ma tête puisque je venais de remarquer la fine pluie qui commençait légèrement à tomber en cette début de journée. Je ne pris pas la peine de prendre un étalon dans l’écurie car il allait un peu me servir à rien lorsque je marcherais dans les rues a par pour être prise pour ce que je suis, une perle et qu’ils me craignent tous par peur de représailles. Être une perle avait beaucoup d’avantage car comparer aux cendres nous pouvions choisir notre futur voie mais surtout vagabonder où bon nous sembles, cependant une fois dans leur ville les cendre ne sont pas normaux avec nous. Ils ce comportent de telle sorte à ne pas attirer nos foudres et je trouvais cela vraiment très triste et ennuyeux. Beaucoup de perle en profiter, aimer ce pouvoir qu’ils avaient sur eux, moi je trouvais cela légèrement pathétique non pas pour les cendres mais pour les perles elles-mêmes. Moi aussi fût une époque où j’étais comme tous mes congénères, moi aussi j’avais eu ma période d’arrogance et malgré le faites que certains perles étaient toujours comme cela, sa ne m’empêcher pas de les apprécier et même parfois de les aimer profondément mais par contre je n’avais pas la même mentalité au sujet des cendre qu’eux. Bizarre ? Non. Nous avons chacun notre façon de pensée et nous ne pouvons pas nous permettre de critiquer les autres parce qu’ils n’ont pas les mêmes vision de chose que nous.
    Je pensais à tout cela pendant que marcher en direction de la ville cendre, mes pas me guidant où je devais allée pendant que mon esprit vagabonder de réflexion en réflexion. Je ne me rendis même pas compte tout de suite que j’étais arriver, en fin de matinée, à destination. C’est une mendiante qui me fit sortir de mes pensées en me posant cette question, la même question que presque toute me poser et tous.


    -Une petite pièce, s’il vous plaît…

    Et comme toujours à côté d’une femme légèrement âgées comme elle, il y avait deux petits enfant à côté, la mine triste et déconfite, prêt à s’évanouir à tout moment. De temps à autres ces pauvres mères n’avaient pas le choix de les prendre avec elles pour les surveiller un peu mais parfois c’était tout simplement pour attirer notre pitié. En soupirant et en me maudissant même un peu d’être incapable de résister bien longtemps à ce piège, je donnai une petite pièce dans la main de chacun. 1 shelty’s tout au plus mais ce fût assez pour qu’ils me fassent tous les trois un immense sourire plein de joie… Rien que pour une pièce. Après un dernier petit sourire légèrement en coin, je partis de nouveau zigzaguant entre les cendres et les rues. À des moments quelques perles passaient à cheval ce moquant complètement des gens marchant en bas, menacent tout ceux qui ce mettaient devant leur chemin de punition toutes plus bizarres les unes que les autres. Plusieurs fois l’envie me passai de prendre le jambe pour les faire tomber de leur immense cheval pour qu’il ce retrouve enfin en bas et voie l’effet que cela peut faire, bien sûr je ne faisais rien de ce que je pouvais moi-même m’imaginer mais c’était quand même très tentant.
    Où allais-je ? A l’aventure et aussi à la conquête de petit marchand sympathique au point où j’en étais je pouvais bien dépenser mon argent dans de petite babiole adorable. Bien-sûr la pauvreté des lieux ce faisait même sentir dans les articles vendus mais ce n’était pas bien grave, cela rester jolie et mignon si je puis dire.

    Je passai donc toutes ma journée et le début de ma soirée à me promener comme cela ne sachant pas vraiment où mettre mes pieds mais profitant quand même de ces petits moments. Les étoiles commençait à apparaître à quelque petits endroit parsemant le ciel de petite boules lumineuses. C’était assez jolie même si admirer le ciel était souvent plus agréable coucher sur le dos dans une clairière pleine d’herbe, une couverture et un feu de camp. Bien-sûr il y avait des inconvénients une fois le matin lever, de un le feu s’éteins nous laissant geler jusqu’aux os et le sol est vite pas très confortable m’enfin quand on a pas le choix et puis au moins on peut ce réconforter de ce mal être avec justement les étoiles. Maigre réconfort mais dans ces moments-la on apprend à plus apprécier la plus infime chose, c’est pour cela que je trouve cela mieux en pleine nuit dans une clairière devant un feu de camp.
    Et me voilà repartis dans un long monologue sûrement très ennuyeux, je ne sais pas si cela vous plaît mais moi je me rend compte que je divague beaucoup de mon histoire ce que je ne devrais pas trop faire normalement. M’enfin, reprenons !
    Après toute une journée de promenade et d’aventure « héroïque » mes jambes commençaient légèrement à crier tranquillité ! Et comment ne pas accepter de les satisfaire étant donner que je souffrais donc comme elles. Égoïstes ? Oui elles le sont mais on ne peut pas bien longtemps leur en vouloir ! Écoutant donc l’appel de repos de mon corps, je commençais à chercher un petit bar où poser mon petit derrière pendant quelque petites heures avant de me décider à repartir enfin pour une bonne nuit.
    Mon choix ce fixa sur un endroit assez lugubre quand on y regardait à deux fois mais ce n’était pas bien grave. Je rentrais en enlevant par la même occasion ma cape que je n’avais pas retirer une seule fois de la journée et m’assis tranquillement au comptoir ou quelques hommes y étaient déjà affaler telle des loques


    -Je vous sers quoi ma p’tite dame ?
    -Une petite bière si possible.
    -Tout de suite, ma belle !

    Aussitôt dit aussitôt fait, en deux minutes d’attente j’eus enfin ma bouteille de bière dans les mains. Je la levais à mes lèvres pour verser son liquide amer dans ma bouche en regardant autours de moi attentivement. Il y avait vraiment de tout ici même quelques petits perles croyant passer inaperçu. Il y avait surtout beaucoup d’ivrogne hurlant des choses complètement idiote ou des remarques obscènes aux catins qui passer repérant leurs futur clients. Je ne pouvais m’empêcher de rire à chaque gamelle qu’essuyait parfois certain bon homme une fois bourré comme des trous et plisser le nez quand il vidait leur estomac par terre. Oui, c’était bien un bar ici et cela ce voyait. Certains hommes avaient même commencer à sortir des alcool beaucoup plus forte que ce que le barman, si on pouvait l’appeler comme cela, server. Le pauvre, il n’osait même pas faire sortir quelques bon hommes bien battis de peur de sans prendre une tellement il était maigre comme un bâton mais très sympathique. Je le surpris à rire plusieurs à fois aux petites remarques que je faisais sur certaine personne et je finis même pas parler un bon moment avec lui de tout et de rien.

    Alors que la soirée était maintenant bien engagé et que l’on pouvait même plus parler de nuit que de soirée une petite dispute éclata entre un petit couple et un groupe d’hommes beaucoup trop ivre à mon goût. Le ton monta très rapidement et finis en bataille générale. Jervis commença à rouspété n’osant pas pour autant s’en mêler, je ris en le regardant devenir rouge à quelques verres casser et aux chaises tombant une par une. Je lui fis un petit clin d’œil avant de sauter sur l’un des hommes.


    -Haha !Dis-je d’un ton triomphant en assenant un petit coup de point à un homme barbu.

    Je riais à gorge déployer et poussai des petits grognements quand je recevais des coups bien placer. Je finis vite par perdre patience surtout quand j’entendis Jervis ce plaindre de perdre beaucoup trop coûteuse pour lui, à ce moment la je décidais de tenter de mettre fin à cette bagarre idiote et avec l’aide d’un autre homme et du duo de tout à l’heure je commençais a assener des coups beaucoup plus douloureux les uns que les autres malgré ma petite force par rapport à certain homme beaucoup plus rondouillard que moi. Un coup de point par ci, un autre par la et un autre ce côté ci. Une fois finis, j’en mis plusieurs dehors en rage avec un Jervis devenu beaucoup plus courageux sous le coup de colère et nous nous retournâmes de concert vers le duo qui avait sans le vouloir commençait cette bagarre.

    -J’ai presque envie de tout vous faire payer ! Dit Jervis en colère.
    -Aidez - moi à tout remettre en ordre ! Dis-je d’un ton assez autoritaire.

    Me rendant compte deux secondes plus tard moi-même de ma prétention, je ris à gorge déployer avant de commencer à tout remettre en ordre.

    L’avais-je vu ? Oui. Comment ? Je l’avais reconnu à sa façon de ce battre, il n’y avait que lui pour faire autant de dégât même pour une bagarette de pacotille. Je préférais faire semblant de ne pas l’avoir remarquer en nettoyant le comptoir et en essayant de calmer Jervis qui rouspéter toujours en ramassant quelques chaises tomber par terre. Du coin de l’œil je le regardais s’approcher de la jeune fille beurré, il devait la connaitre et il m’avait sûrement pas remarquer. Fichtre ! Mais que faisait-il la ?!
Revenir en haut Aller en bas
Hellwind

avatar

Messages : 245
Date d'inscription : 29/08/2012
Age : 19
Localisation : dans ton ombre

Personnage
Nom de famille: Eater
Age: 25
Fonction: Cendre

MessageSujet: Re: J'ai trouvé deux roses fleurs sur un tas de fumier [pv Hellwind/Roxanna]   Dim 5 Mai - 10:21

Je n'avait plus de travaille depuis un petit bout de temps, et ça sa ma énervé j'est donc décidé d'allez dans le bar de mon ami Joris avec son serveur tous maigre qui me fait bien rire.
Arrivé devant il y avait déjà de l'agitation dans le bar je rentre je me pose au comptoir.
-Une bière avec du citron ste'plait
Il avait pas besoin de me voir pour me reconnaître. Je suis le seul a commandé d'la bière au citron.
-Comment ca va mon meurtrier préféré? J'a pas entendus parler de toi réssament. Bizarre. T'aurait tuée tous le monde hahahaha!
Il était de bonne humeur le Joris mais pas moi.
-Bon écoute avant on m'engageait. Pourquoi j'en sait rien mais depuis que j'est un copine une gamine adoptive et 25 berge plus personne m'engage.
Il était étonné que j'avait 25 ans je lui ai dit que c'était aujourd'hui. Bah... J'aurait pas du il m'a paillé ma bière et la gueulé. Coup de chance personne la entendus. La soirée passait quand d'un coup j'me suis prix une bouteille sur le crâne.
Je me suis levé si brutalement que certaine personne qui ce bâtait ce son arêtes mais d'autre ce bâtait encore dont une personne que je connaissait bien. Un sourire maléfique c'est tissé sur mes lèvre. J'ai posé ma bière sur le comptoir avec 20 000 Shelty's J'ai dit a Joris que c'était pour les dommage que j'allait faire. Je me suis approché du mec qui lancait des bouteille et je lui est dit:
-si tu sait pas visé... Faut rien lancé.
Le coup de point que je lui est mis la projeté contre le mur ce qui renversa le vers d'un mec a côté. Il c'est levé et a criée un "TOUS SUR LE BLOUSON ROUGE".
J'était mort de rire. Avant que n'importe qui ce lève j'est cracker mes doigts et est provoqué tout ceux gang du dimanche mais avant que je me rende compte de quoi que ce soit tout le monde ce battait. Dans ma tête il n'y avait plus q'un chose"Frappée toujours plus fort".
A la fin Tous le monde était dehors a part Joris, Jervis le serveur, moi, a ma plus grande surprise Jaïlie et...Roxanna! J'en était presque heureux.
Je dis bonjours a Jaïlie comme il ce devait.
Puis l'armure Roxanna nous a presque ordonné de rangé.
Jervis m'a dit qu'il voulait me fair payé. Un rire snobinard et moqueur sortit de ma bouche.
Quand tou fut remis droit ou jeter nous somme sortit du bar.
J'ai dit que j'avait quelque chose a réglé avec la demoiselle qui a rangé avec nous.
Cette fois si je n'est ni essayé d'être discrets ni raffiné.
J'est couru vers elle le point en arrière en criant s injure. Elle c'est retourné surprise. J'est tendus mon bras pour lui acéré un coup qu'elle n'oublierait pas de si tôt.
Bingo dans la tronche. Elle partit a dix mètres au moins. Je me suis arête en dérapant sur un ou deux mètre.
-Alors tu croyait vraiment m'échapper comme ça. Ma pauvre c'est que tu te rend pas compte de ce que tu a fait.
Elle c'est relevé et a sortit un petit couteau. J'ai demandé a Jaïli mon épée que j'avait posé a côté d'elle elle me l'a envoyé avec un petit encouragement. Je l'est remercier et lui est dit que c'était une affaire personnel.

J'ai dit a mon ex que je voulait un combat équitable chacun sa lame chacun sa lame , et son eta normal.
-Allée vien je t'attend!
Elle a courut vers moi pour m'asséner une estoc. Je l'est évité sans problème avec un grand sourire au lèvres. Je lui est mis un coup de pied au cul de sorte a ce qu'elle tombe.
Elle ce mi sur le dos mais avant, qu'elle ne saute pour ce relevé, j'ai planté mon épée juste a côté de la tête e me suis accroupis, son corps bloqué contre mes jambes. Je lui est collé ma main sur le visage pour l'étouffé.
-Bonne nuit. a ton revaille tu m'expliqueras t'est agissement.
Elle s'évanouit.

Chez moi je l'est juste jetez par terre comme un vulgaire sac, je croix que c'était la première fois que ma petite amie voyait comme ça. Je suis allez dans ma chambre en claquent la porte. Une poignée de seconde après Jaïlie entras. Ce préoccupent de mon bien être on c'est assis sur mon lit et je lui est tout dit sur Roxanna et moi notre ancienne attachement. Jaïlie pensait que je cherché a la reconquérir mais pas du tout.
-Je t'assure que la seul que j'aime c'est toi.
Ma bien aimé ma dit que dans ce cas la elle ferait tout pour que moi et Roxanna devenions ami. Je lui est dit que si c'est ce qu'elle voulait elle pouvait le faire, mais que ça serait dur.
Je suis sortit dm'a chambre prix l'inconsciente la mis dans ma chambre, je prix un saut d'eau lui lança dessus pour la réveillé et je lui est annoncé:
-Ma copine veut te parler. Vas y Jaïlie.
Revenir en haut Aller en bas
Jaïli

avatar

Messages : 76
Date d'inscription : 12/12/2012
Age : 20

Personnage
Nom de famille: Alsuma
Age: 21 ans
Fonction: Marchand (Cendre)

MessageSujet: Re: J'ai trouvé deux roses fleurs sur un tas de fumier [pv Hellwind/Roxanna]   Mer 8 Mai - 14:33

Je garde des souvenirs flous de se qui s'est passé après le début de la petite bagarre. Mais alors que je marche derrière Hellwind, qui porte ne jeune femme en sac à patate, je ne doute pas que je me suis battue. Certaines parties de mon corps est assez douloureux quand même.
On entra dans sa maison, où il lâcha l'évanouie sur le sol. Je m'étonne qu'elle ne se soit pas réveillée. Je la regarde quelques instants, admettant que se soit une jolie jeune femme. Mais lorsque je relève la tête, mon fiancé a disparu. Ben tiens, il se met à faire la tête maintenant? Dans un soupire, je me mets à la recherche du gamin qu'est l'assassin le plus recherché.

Comme par hasard, je le trouve dans sa chambre, assis sur son lit. Je m'installe à ses côtés, et demande qui est cette fille. Il me répond que c'était son ex. Roxanna. Je pince des lèvres, mais il reprend tous de suite:

Je t'assure que la seul que j'aime c'est toi.
Très bien, mais alors je veux que vous vous réconciliez les deux. Car je n'est pas envie que dès que tu la vois, tu lui saute dessus pour te battre. D'accord? dis-je dans un sourire.

Il se leva en grommelant comme quoi cela allait être dur, puis disparu en bas. Il revient quelques instants plus tard, la fille sous un bras et un saut dans l'autre. Il la pose sur le lit, et la sort de son sommeil par de l'eau glacé à la figure.

Ma copine veut te parler. Vas y Jaïlie.
Oui je veux lui parler. Entre fille! Donc sans me préoccupé de son avis, je le pousse hors de la chambre, refermant la porte derrière lui. Sa me réussis quand même bien d'être un peu "joyeuse". Puis je me tourne vers le jeune femme, lui tendant un linge pour se sécher un peu.Alors, que c'est-il passé pour que Hellwind t'en veuille autant? Et au faite moi c'est Jaïli.
Revenir en haut Aller en bas
Roxanna

avatar

Messages : 185
Date d'inscription : 08/10/2011
Age : 19

Personnage
Nom de famille: Karmer
Age: 18
Fonction: Armure

MessageSujet: Re: J'ai trouvé deux roses fleurs sur un tas de fumier [pv Hellwind/Roxanna]   Mer 8 Mai - 16:29

    Un coup de chiffons par ci, un coup de chiffons par la et voilà le boulot ! Un petit sourire aux lèvres, je regardai autours de moi le bar qui reprenait légèrement du poil de la bête au fil de notre ménage. Hellwind était d’un côté et moi de l’autre, il ne m’adressa ne serais-ce un seul regard. Il ne m’avait donc pas vu et tant mieux. Une fois que j’aurais finis je filerais, sans chercher d’autre embrouille, aux quartiers des armures, en paix. Cette journée m’avait beaucoup trop épuisé à mon goût et je méritai à présent un bon sommeil réparateur. *clim*, je baissai mon regard sur ma chaîne qui avait teinter alors que je m’étais pencher au-dessus du comptoir pour mettre un coup d’éponge sur la crasse qui rendait le bar d’un air lugubre et emplissait la salle d’une odeur de bière pas fraîche. Je passai mon doigt sur la corde où aux milieu ce trouver une jolie bague, fine comme mon annulaire. Je poussai un petit soupir en la regardant encore, comme hypnotiser par celle-ci. Je la tournai autours de mon doigt au moment où j’entendis des bruits de course vers ma direction. Perplexe je me retournai en fronçant les sourcils et c’est à ce moment-là que je reçu un direct du droit à la figure avant d’être projeter douloureusement plus loin. Je poussai un grognement de douleur et m’apprêtai à m’occuper de ce phénomène qui me déranger avant d’entendre sa voix.

    -Alors tu croyait vraiment m'échapper comme ça. Ma pauvre c'est que tu te rend pas compte de ce que tu a fait.

    Hellwind… Alors il m’avait belle et bien vue. Qu’elle idiote avais-je été de croire le contraire. Sachant que l’assassin ne chercher en aucun cas la paix ou même encore une discutions, l’idée même de parler avec lui était impossible étant donner le crétin qu’il était, je sortis un petit couteau de pacotille que j’avais toujours avec moi au cas où, non, je ne comptais pas sortir mon épée, ni une autre arme qui me servait sur les champs de bataille, étant bien trop lourde et encombrante dans ce style d’endroit. Hellwind quand à lui opta pour son épée, j’aurais plutôt pensée qu’il aurait pris lui aussi une dague étant en général l’arme préféré des assassins mais non, il ne voulait pas faire dans la dentèles…. J’avais du mal à me dire que je devais me battre contre lui, ce n’était pas ce que je désirais… Tout comme le revoir dans une telle situation. Je ne contractai pas mes muscles comme je le faisais avant chaque bataille, me sentant belle et bien incapable de l’attaquer ou même de lui faire du mal… Et une part de moi, une stupide part de moi, me surprenait à vouloir que ce soit la même chose pour le jeune homme qui ce dressait droit devant moi en me demandant un combat équitable. Aucun combat que je pourrais mener contre lui serrait équitable, mais comment le lui dire ? Je voyais parfaitement la lueur de haine qui brillait dans ces yeux que j’avais pus admirer alors que je le regardai, ivre d’amour, à la dérober.

    -Allée viens je t'attend!

    Les hommes étaient tous aussi stupide enfin de compte et Hellwind n’échappait pas à la règle. Pourquoi ne comprenait-il pas ? Pourquoi ne me comprenait-il pas ? La raison de mon départ était en quelque sorte… Logique. Le cœur lourd je courus vers lui, arme au point ne cherchant même pas à le blesser, je ne pouvais simplement pas et cela il ne le savait peut-être pas… C’est ainsi que je me retrouvais à terre après un coup de pied au train arrière bien mis, alors que je me m’étais sur le dos pour me relever l’assassin ce mit au-dessus de moi et mis sa main sur mon visage. J’allais m’écarter quand il me serra fortement avec ces jambes pour que je ne puisse pas faire, ne serrais-ce qu’un seul mouvement. Je compris ce qu’il comptait faire, au moment où sa main ce serra plus contre mon visage me coupant ainsi le souffle. Je me débattis férocement mais comme je le disais si bien, les hommes avaient souvent plus de force que nous les femmes, il me tenait donc bien fermement. Le souffle commença à me manquer, dans un élan, je mis mes mains sur le visage d’Hellwind pour le pousser et pour retrouver de l’air, cet air dont j’avais temps besoin en ce moment-même.

    -Bonne nuit. A ton réveil tu m'expliqueras t'es agissement.

    Mes poumons ce contractèrent à la recherche d’une toute petite bulle d’air, mais il n’y avait plus rien. Après encore quelques secondes, je me sentis tomber dans un état second puis dans le noir complet…

    *Spalch !* Je me redressai sur le lit trempé en reprenant bruyamment mon souffle comme ci je sortais d’une plongée sous l’eau.


    -Ma copine veut te parler. Vas y Jaïlie.

    Je l’avais presque oublier lui… Presque. Les moments avant mon évanouissement et le pourquoi ressurgirent dans ma mémoire comme une avalanche en montagne qui me tomber dessus. Crétin ! Idiot ! Imbécile !

    -Alors, que c'est-il passé pour que Hellwind t'en veuille autant? Et au faite moi c'est Jaïli.

    Je relevai la tête sur Jaïli. C’était une jolie fille, oui elle était mignonnette avec ces cheveux noir qui lui tombait joliment dans le dos. Elle avait un beau visage aussi plein de gentillesse, mais… Je n’avais vraiment pas envie de dire un mot. D’un bond, je me relevais, baisser mon regard sur mes vêtements trempée et une rage immense monta en moi. Je me retournai et fusillai du regard la jeune fille. Elle voulait pas aussi que je lui fasse un tableau, j’étais parfaitement certaine qu’Hellwind lui avait tout raconter, si non ? Tant pis, je n’avais pas que cela à faire que de m’occuper d’une vieille histoire amoureuse idiote ! Je m’avançai doucement, contenant à grande peine la rage qui grandissait en moi, serrant des poings je bousculais légèrement Jaïli avec mon épaule, la raison de ma rage n’étant pas adresser à elle. J’ouvris lentement la porte avant de regarder dans la pièce d’a côtés et avisant Hellwind accouder à la fenêtre, je me dirigeai vers lui en hurlant et alors qui ce retourner comme moi quelques heures plus tôt, je lui rendis son direct du droit.

    -Oh Hellwind, pauvre crétin ! Imbécile ! La raison de mes actes ? Haha haha ! Tu veux le pourquoi du comment, espèce d’imbécile de rue ?! Le pourquoi est tout simplement TOI ! Avec t’es crimes ! Avec t’es mains souiller de sang ! Toi et MOI ! Moi, qui suis une armure, moi qui suis une protectrice du royaume ! J’espère espèce de crétin que t’a vis serras parsemer de malheur pire que celui de ce faire quitter par une femme pour que tu puisses comprendre à qu’elle point tu es pathétique ! Oui, tu es pathétique !

    Portant ma main à mon cou, j’arrachai la chaine et l’anneau qui s’y trouver pour le lui lancer à la figure dans un mouvement de rage encore plus immense que les précédents.

    -Je jure sur le serment que j’ai fait a mon pays que je n’ais jamais jouer avec t’es sentiments ! J’ai juste étais la seule capable de comprendre, la seule doter d’un cerveau beaucoup plus important qu’un pois chiche comme le tiens que notre amour était impossible ! Impossible dans le fait que nos voix son complètement différente ! Nos pensées aussi ! Mais pour ce pencher sur cela, il fallait… Au moins… Avoir ne serrais-ce… Qu’un cerveau…

    Je m’écartai de lui le point douloureux, le corps couvert de sueur et les larmes aux yeux. Il n’y avait que les crétins pour me mettre hors de moi comme il venait de le faire. Je me retournai vers Jaïli.

    -Il sait passer, ma chère que je suis tomber amoureuse de ce crétin mais que j’ai renoncer à cette amour en comprenant qu’il était impossible. Le seul qui n’a pas su comprendre, ou même pensée à autre chose que à sa haine c’est cet imbécile, ici présent. Oh ma pauvre… Je te plains… Je te plains d’être toi aussi tomber amoureuse… Maintenant dites moi où ce trouve la sortie. Je ne veux pas rester un moment de plus ici !
Revenir en haut Aller en bas
Hellwind

avatar

Messages : 245
Date d'inscription : 29/08/2012
Age : 19
Localisation : dans ton ombre

Personnage
Nom de famille: Eater
Age: 25
Fonction: Cendre

MessageSujet: Re: J'ai trouvé deux roses fleurs sur un tas de fumier [pv Hellwind/Roxanna]   Mer 8 Mai - 18:12

Un direct droit, une engueulade, jet de la bague que j'avais offerte a Roxanna, et encore engueulade mais a Jaïlie et là même pas d'explosion de nerfs juste un"Pfff..."
Roxanna déjà a boue de nerfs c'est retourné et ma demendais ce que signifiait mon "Pfff".
-Ca veut dire que j'avais déjà. Compris ce que tu vient de dire, la personne qui ne voulait rien comprendre c'est toi. T'aurais du tout me dire, et je l'aurai accepté, mais là je l'est pris comme un traïson. En ce qui concerne la sortie je ne te la dirai pas. Désolé Jaïlie mais ce que tu voulait faire est fichue et sur ce je m'en vais vous pourées parlé plus empleman .
Je me suis approché de ma fiancé et je lui est fait un baisé d'au revoir en lui disant je t'aime.
Je prix la bague que j'avais reçus dans la figure un peu plus tôt et, j'ai regardé mon ex pour lui dire de bien regardé, et, j'ai jeté cette maudite bague au feu.
-On répare à notre relation prés défini la bonne et le méchant ou peut être que tu changera d'avis en parlant avec ma fiancé, moi que nous soyons amis ne me dérange pas.Bon je dois travaillé.
Je suis partie par la fenêtre pour allez travaillé.
Revenir en haut Aller en bas
Jaïli

avatar

Messages : 76
Date d'inscription : 12/12/2012
Age : 20

Personnage
Nom de famille: Alsuma
Age: 21 ans
Fonction: Marchand (Cendre)

MessageSujet: Re: J'ai trouvé deux roses fleurs sur un tas de fumier [pv Hellwind/Roxanna]   Ven 10 Mai - 8:36

Je reste un moment sans bouger alors que Roxanna m'a bousculé et partie trouver Hellwind. Alors là, cela me dépasse comment. Mais en entendant les cris et les bruits de coups, je me décide d'allez quand même voir. Je les retourve tous les deux devant le feu, trop conscentré sur leurs disputes pour faire attention à moi. Donc tranquillement, je m'assois sur le bord de la table, assistant à la scène. Et cela ce fini par que Hellwind jette la bague dans le feu, et s'en va. Après qu'il m'est donné un baiser, je le regarde disparaitre derrière la porte qui se referme dans un claquement.
Je soupire, et regarde la bague qui rougeoie dans la cheminée. Puis lentement je m'avance vers celle-ci et d'un mouvement vif, j'attrape le bijou. J'ignore la courte brulure, et va vers la bassine d'eau plongeant ma main à l'interieur. Puis laissant l'objet au fond de l'eau, je me tourne vers la jeune femme:

Assis toi, et pas la paine de me sortir le faite que tu vas t'en aller, je te sers quelque chose au moins avant.

Je me mets à chercher ce qu'il faut dans les placards, puis reviens vers la table posant le tous sur la table. Puis fixe la jeune femme sans rien dire.
Revenir en haut Aller en bas
Roxanna

avatar

Messages : 185
Date d'inscription : 08/10/2011
Age : 19

Personnage
Nom de famille: Karmer
Age: 18
Fonction: Armure

MessageSujet: Re: J'ai trouvé deux roses fleurs sur un tas de fumier [pv Hellwind/Roxanna]   Ven 10 Mai - 17:09

    HRPG : C'est un petit rp, je m'en excuse.

    -Ca veut dire que j'avais déjà compris ce que tu vient de dire, la personne qui ne voulait rien comprendre c'est toi. T'aurais du tout me dire, et je l'aurai accepté, mais là je l'est pris comme un trahison. En ce qui concerne la sortie je ne te la dirai pas. Désolé Jaïlie mais ce que tu voulait faire est fichue et sur ce je m'en vais vous pourrez parlé plus amplement

    Mon cœur battait la chamade, je savais parfaitement que mes joues avaient virés aux rouges sous la colère et le fait qu’il me parle aussi calmement après tout ce qu’il m’avait dit ou même fait quelques heures plus tôt me donnait envie de l’égorger. Si il avait compris tout cela pourquoi m’avait-il attaqué ? Pourquoi était-il, tout simplement, pas venu me voir pour en parler ? J’arrivais presque à me dire qu’avec lui, il n’y avait que la force et les points qui marcher. Il s’approcha de Jaïlie et l’embrassa. C’était mignon et si je n’avais pas était aussi hors de moi, j’aurais sûrement applaudit avec un sourire moqueur mais à la place j’étais focaliser sur ma rage. C’était la première fois de ma vie que cela m’arrivait, avant j’avais toujours réussis à garder ne serais-ce qu’un peu de mon calme mais la c’était plus fort que moi. Après son petit baisé, il prit la bague que je lui avais jeter. Pourquoi avais-je fais ça justement ? Je tenais beaucoup a cette bague malgré tout ce que je pouvais dire. Pourquoi ? Je ne sais pas. Je me sentais comme nue sans. Il me dit de bien regarder, j’avais presque envie de l’insulter en lui disant que je ne faisais que cela et que à présent je voulais qu’il me la rende mais je ne dis rien, voulant savoir ce qu’il allait faire. C’est ainsi qu’il la jeta dans les flammes sans aucune futilité.

    -On répare à notre relation prés défini la bonne et le méchant ou peut être que tu changera d'avis en parlant avec ma fiancé, moi que nous soyons amis ne me dérange pas. Bon je dois travaillé. 

    Que nous soyons amis ? Après tout ce qui c’était passé. Il était drôle tiens, celui la. Juste après son départ, Jaïlie alla récupérer la bague dans les flammes. Je trouvais cela bizarre qu’elle ne la laisse pas brûler. Après tout, qu’est-ce qu’elle en avait à faire, elle, de cette bague ?

    Assis toi, et pas la paine de me sortir le faite que tu vas t'en aller, je te sers quelque chose au moins avant.

    Son ton était sans réplique. Elle était décidé à ne pas me laisser filler maintenant. Je m’assis donc sur une chaise en soupirant et mis ma tête dans mes mains. Cette situation était vraiment ridicule et pathétique. Tout cela me prouver que les hommes et tout ce qui s’y rapprocher était maudit. L’amour était maudit. J’avais presque envie de retourner à la maison, voir ma mère et lui parler de tout cela et pourtant qui sait combien je pouvais la détester elle aussi. Jaïlie revient et me servis un verra. Je lui murmurais un petit merci avant d’éviter son regard qu’elle avait braquer sur moi comme si elle voulait me cerner et c’était assez déroutant, il fallait l’admettre.

    -Excuse moi de t’avoir bousculé… Même si j’y suis allée doucement, je n’aurais pas dû…

    Je bus un coup, laissant ainsi le breuvage balayer ma rage. J’avais toujours la même envie de rentrer, mais je ne pouvais pas encore une fois être irrespectueuse à l’égard de la jeune fille. J’en avais déjà trop fait…

    -Merci pour la bague au faite, même si je pense m’en débarrasser de nouveau en partant mais à ma façon. Je dois tourner la page moi aussi. Oh… Je m’appelle Roxanna, enchantée de te rencontrer Jaïlie c’est bien cela ? Dis voir alors, comment as-tu rencontré monseigneur l’assassin. Un de ces jours je devrais te payer un verre pour te remercier pour ce verre.
Revenir en haut Aller en bas
Jaïli

avatar

Messages : 76
Date d'inscription : 12/12/2012
Age : 20

Personnage
Nom de famille: Alsuma
Age: 21 ans
Fonction: Marchand (Cendre)

MessageSujet: Re: J'ai trouvé deux roses fleurs sur un tas de fumier [pv Hellwind/Roxanna]   Mar 21 Mai - 9:19

Excuse moi de t’avoir bousculé… Même si j’y suis allée doucement, je n’aurais pas dû… Elle prend une gorgée du verre d'eau. Alors que je lui souris en réponse. Cela arrive à tous le monde d'avoir son petit moment d'énervement...Merci pour la bague au faite, même si je pense m’en débarrasser de nouveau en partant mais à ma façon. Je dois tourner la page moi aussi. Oh… Je m’appelle Roxanna, enchantée de te rencontrer Jaïlie c’est bien cela ? Dis voir alors, comment as-tu rencontré monseigneur l’assassin. Un de ces jours je devrais te payer un verre pour te remercier pour ce verre.
Oui c'est Jaïlie. Et pour le verre on verra. Mais par contre ne me laisse pas finir comme ce soir s'il te plait.

Hellwind, je rassemble quelques instants mes souvenirs avant de me lancer.

Il m'a sauvé d'un homme qui m'a aggréssé, et m'a aidé de me débarrasser de celui qui voulait me prendre à son service. Sans demander mon avis bien sur... Et depuis et bien on se voit souvent. Et toi comment l'as-tu connu? Je marque un temps d'arrêt, hésitant et finalement dit:Mais vous vous êtes séparé dans quel circonstance pour que cela soit aussi envenimé entre vous?
Revenir en haut Aller en bas
Roxanna

avatar

Messages : 185
Date d'inscription : 08/10/2011
Age : 19

Personnage
Nom de famille: Karmer
Age: 18
Fonction: Armure

MessageSujet: Re: J'ai trouvé deux roses fleurs sur un tas de fumier [pv Hellwind/Roxanna]   Dim 26 Mai - 7:52

    Oui c'est Jaïlie. Et pour le verre on verra. Mais par contre ne me laisse pas finir comme ce soir s'il te plait.

    Je souris amicalement, c'est vrais qu'elle avait finis dans un sacré état quelques heures auparavant. Quoi que, elle aurait très bien pu être pire, maintenant qu'elle avait décuver, elle avait la chance de ne pas avoir la gueule de bois comme un peu près tout le monde quand on dépasse notre limite de drogue. On dirait bien qu'elle avait de la réserve quand à elle. Tant mieux ! Avoir la gueule de bois ce n'est vraiment pas drôle et je peu le témoigner des centaines de fois tellement cela à pu m'arriver avec mes compagnons d'armes. Les armures ont certes le sens du devoir mais aussi de la rigolade et de l'amitié. Après tout, on peut tous mourir à n'importe qu'elle moment quand nous partons sur les fronts alors on a profite quand on est à la base et même un peu sur le terrain mais on reste quand même sérieux. Pas d'alcool en mission, on ne sait jamais mais par contre les blagues et histoires vont de bon train. Je m'égare !

    Il m'a sauvé d'un homme qui m'a aggréssé, et m'a aidé de me débarrasser de celui qui voulait me prendre à son service. Sans demander mon avis bien sur... Et depuis et bien on se voit souvent. Et toi comment l'as-tu connu? Mais vous vous êtes séparé dans quel circonstance pour que cela soit aussi envenimé entre vous?

    Je devais m'y attendre, elle aussi était curieuse et voulait savoir ce qui était parfaitement normal. Les filles don moi bien-sûr sommes presque toutes curieuses mais je tiens quand même à préciser que les hommes aussi. Je bus une nouvelle gorgé pour mettre mes souvenirs dans l'ordre.

    - Je n'ais pas rencontré Hellwind dans les même circonstances que toi, moi, j'étais sa cible et lui la proie. Je ne sais pas qui, ni pourquoi mais quelqu'un l'avait engagé pour m'assassinait. Après notre rupture j'ai eu beau y réfléchir encore et encore je n'arrive pas à me faire une idée de qui ça peut-être et si il va recommençait. M'enfin, j'étais ivre, lui non et alors qu'il aurait dû me tuer il ne l'a pas fait. Je n'ais pas beaucoup de souvenir tout ce que je sais c'est qu'on sait battus et que à un moment je me suis évanoui comme une crotte et il ne m'a quand même pas tuer. Quand je me suis réveiller, il était la et il ne pas du tout mentis me disant tout de suite que c'était lui l'assassin. Au début, je l'ais un peu haïs pour cela. Puis après on est partit ensemble en voyage si je me souviens bien et notre amourette à pris début au fur et à mesure. J'ai pus rencontré son cher frangin qui est lui loin d'être adorable, j'espère que tu ne vas jamais avoir à le voir. Puis après nous avons eu une mission tout les deux, on la réussit parfaitement et on ait rentré à l'auberge. Dans la nuit, je suis partis. Notre relation était tout bonnement impossible et je n'avais pas le courage de lui dire au revoir. Je suis comme toutes les autres femmes, parfois je manque de courage. C'est plus facile de ce jeter dans la mêler que de parler avec quelqu'un.

    Je lui souris légèrement gêner et finit mon verre d'une traite.
Revenir en haut Aller en bas
Hellwind

avatar

Messages : 245
Date d'inscription : 29/08/2012
Age : 19
Localisation : dans ton ombre

Personnage
Nom de famille: Eater
Age: 25
Fonction: Cendre

MessageSujet: Re: J'ai trouvé deux roses fleurs sur un tas de fumier [pv Hellwind/Roxanna]   Dim 9 Juin - 8:04

Sur la potence la corde autour du cou, la foule me jette tous ce qui leur tombe sous la main en criant a mort en festoyant de ma future mort. Pendant les minute d'annonce et de préparation je me rappelle mes meilleur jours.

Les jours avec Jaïlie, avec Selena, avec Roxanna, et pendant un instant je suis serin.
Je me rappelle maintenant de toute les erreurs que j'ai commise, les meurtre, ma haine envers Roxanna. Je me suis ensuite dit que cela était bien fait, il fallait bien que je meurt un moment ou un autre.

J'était partie sans un mot par la fenêtre pour me défoulé je me suis mis a courir de toit en toit en pleurant toute les larme de mon corps de regret puis je me suis arrêté devant une tour vraiment haute. Je l'est escaladé puis, une fois au sommet, je m'y suis installé en tailleur, j'ai fermée les yeux et je me suis mis a médité.
Une douleur au crane, comme si une pierre m'avait frappée, puis, une sensation de chute.
Je me suis rattrapé de justesse sur un toit un peux plus bas, mais, se fut inutile mes jambes n'ont pas supporté le choque je m'écroule parterre.
Quand je me suis relevée, quand j'ai réouvert les yeux j'ai vue plus de soldat que je n'avait jamais vue dans toute ma vie. Une résistance était inutile. La garde perle m'a ligoté les mains et les pieds pour que je ne puisse plus faire un mouvement brusque.



Quand tout mes souvenirs furent remémoré, j'ouvrit les yeux e vit deux femmes arrivées en courant vers moi, une cendre, et une armure.
Revenir en haut Aller en bas
Roxanna

avatar

Messages : 185
Date d'inscription : 08/10/2011
Age : 19

Personnage
Nom de famille: Karmer
Age: 18
Fonction: Armure

MessageSujet: Re: J'ai trouvé deux roses fleurs sur un tas de fumier [pv Hellwind/Roxanna]   Mar 2 Juil - 16:01


    -Condamnation sur la place publique ! Condmnation d'office à mort !

    J'hausse les sourcils. Un criminel venait donc de ce faire choper. Ces hommes... Ce croyant invassible, ils ce permettent de vivre normalement sans faire attention, pensant pouvoir, à tout les coups, ce sortir du pétrin. J'avais envie de leur rire au nez à ces imbéciles. Il mettait déjà arrivée de rencontrer des soldats et ces chiens de chasse avait réellement la niaque. Il suffisait de leur mettre un os devant la truffe pour qu'ils ce mettent tous, docilement, à chercher dans les rues. L'homme qui venait de ce faire prendre venait d'en être la victime. Par chaque tête attrapée, une ranson était souvent verser ce qui servait donc de gagne pain à ces pauvres soldats pathétique. En riant gentiment, je répond à Jaïli avec qui j'avais une bonne discution depuis maintenant quelques heures. A mon plus grand étonnement, nous nous entendions plutôt bien et il nous arriva même d'aborder des sujets typiquement féminin. Je me permis même de lui raconter quelques anecdotes de champ de bataille qui nous fit rirent aux éclats, même moi qui, parfois, ne riait pas vraiment au moment des faits.

    -Et c'est donc à ce moment-là...
    -Peine de mort à quinze heures sur la place publique ! Un assassin arrêté et condamné à mort ! Un danger en moins pour nos enfants !
    -Ils ont pas finis avec leur assassin... Ils l'ont eu et tant mieux pour eux.

    Jaïli hocha la tête, d'accord avec moi. Nous nous fichions complètement du sors de cet homme. Nous savions toutes les deux que ce n'était pas Hellwind. C'était un vrai crétin, certes, mais il avait quand même un minimum de jujote pour ne pas ce faire prendre par la garde, tout de même ! Alors sans nous rendre compte de l'urgence de la situation, nous continuâmes à discuter pendant encore quelques minutes. Une heure passe, puis deux. Nous avions toutes les deux passaient une nuit épuisante et pas vraiment reposante et alors qu'on baillait, enfin, au corneille, le crieur revint de nouveau avec une information en plus qui nous laissa... Pétrifiée !

    -Hellwind Eater va être éxécuté aujourd'hui !

    Hellwind ! Mais ce n'était pas possible comment avait-il fait ? C'était pourtant simple de les éviter ! Il suffisait de rabattre son capuchon, faire le vieillard ou le pauvre et ni vu, ni connus tu passes devant eux. C'était certes des molosses mais niveau flair ce n'était pas vraiment cela ! A tout les coups, Hellwind, croyant être tranquille, n'avait pas fait attention a ces arrières. Je n'eu même pas le temps d'aller plus loin dans mes réflexions car Jaïli était déjà lever et prête à partir. Elle avait revêtu un vêtement plus souple et chercher des armes dans la pièce. Tout était bon à prendre, un couteau, une dague ou même une épée dans un piteux états si vous voulez mon avis. Je me levai à mon tours pour aller rejoindre Jaïli qui quand à elle était dans un autre monde, inquiète comme jamais pour son amant. Je posai ma main sur son épaule en lui enjoignant de respirer lentement.

    -Doucement, tu vas trop vite. Ce n'est pas en ce précipitant qu'on va le sauver. Commence par te calmer. On ne partira pas d'ici tant que n'aura pas retrouver un système cardiaque normal. Voilà, respire. Tu es inquiète et je le comprend mais il nous faut un plan et un bon. Si on doit risquer notre peau autant que ce soit pour une bonne chose. Il ne faut pas qu'on ce loupe.

    Sous ma main, je sentis ces épaules s'affesser légèrement. Je lui souris et m'assis sur le lit pour commencer à réfléchir. Nous devions, à tout prix, sauver Hellwind qui était vraiment en danger mais surtout, pour moi, je devais faire attention à ne pas me faire voir. J'étais une armure, mon devoir était tout de même de protéger la civilisation et non pas de sauver un criminel condamné à mort... Serrais-ce mes anciens sentiments qui me faisait prendre un tel risque ? Si oui, j'étais vraiment très idiote ! Après tout, je pouvais le laisser mourir, quand avais-je à faire ? Ce n'était pas moi, donc je m'en fiche. Mais non. D'un coup d'oeil, je jettai un regard à Jaïli, la pauvre faisait une tête d'enterement. Ces sourcils plissés prouver bien qu'elle ce faisait du soucis. Je devais me concentrer pour trouver un plan et ce n'était pas en regardant une femme inquiète que j'allais trouver quelque chose.
    A tout les coups, une garde très rapprocher devait le surveiller très sérieusement. Il fallait donc trouver un moyen de s'approcher de lui sans attirer trop l'attention. Toutes seules nous allions vraiment avoir du mal et il nous restait plus que quelques heures. Oui, il nous fallait de l'aide.


    -Jaïli avez-vous des connaissances avec Hellwind, nous permettant ainsi d'avoir de l'aide ? Car j'ai une idée qui pourrait nous permettre de le sauver sans trop prendre de risque. Avec une dixaine d'homme et femme ou même qu'avec cinq personnes. Ils pourraient faire diversions. Un scandale, n'importe lequel tant qu'ils en font un, pendant que tout le monde serra occuper à regarder autre chose que notre cher Hellwind il nous suffira tout simplement de le prendre à la vite. J'espère vraiment à ne pas avoir besoin de blaisser un des hommes de la garde pour la simple et bonne raison qu'ils sont tout de même mes collègues d'une certaine façon. Sache que, bien-sûr, si le besoin y est, je m'occuperais de me battre avec eux pour que tu puisses sauver Hellwind mais ça pourrait me coûter ma carrière... Et j'en ais pas vraiment envie ! Quand penses-tu ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: J'ai trouvé deux roses fleurs sur un tas de fumier [pv Hellwind/Roxanna]   

Revenir en haut Aller en bas
 
J'ai trouvé deux roses fleurs sur un tas de fumier [pv Hellwind/Roxanna]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Deux roses enlacées [ Déconseillé aux moins de 16 ans ]
» LE COMTE KEI - Le Maître de l'Ombre (Admin)
» Deux roses à épines tenues par une main gantée de velours | with Neme
» Les retrouvailles des deux roses [PV Flagello]
» Les retrouvailles de deux jeunes fleurs [pv Hikari]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Âmes Croisées :: Partie RPG :: La ville Cendre-
Sauter vers: