Les Âmes Croisées

Jeu de RPG pour ceux qui ont toujours voulu faire partie du monde Des Âmes Croisées de Pierre Bottero
 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Lors de la cérémonie des voeux... [pv Athénaïs]

Aller en bas 
AuteurMessage
Eric

avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 28/10/2011
Age : 21
Localisation : Dans ton coeur bien sur !

Personnage
Nom de famille: Redenlloh
Age: 27 ans
Fonction: Mage, Conseiller

MessageSujet: Lors de la cérémonie des voeux... [pv Athénaïs]   Ven 9 Aoû - 9:03

Eric lança un dernier regard dans le miroir, et sourit sans vraiment s’en rendre compte. Son reflet lui convenait et lui plaisait beaucoup. Il voulait aujourd’hui avoir l’air indulgent mais ferme, ouvert mais stricte, attachant mais lointain… Et il trouvait qu’il réussissait bien à vrai dire. Cette expression était si différente de celle qu’il avait habituellement, mais il la trouvait également intéressante. Cependant, aujourd’hui il ne pourrait pas afficher ces regards hautains qu’il affectionnait tant, ni ses sourires glaçants. Il n’aurait pas d’avis à imposer, de personne à terrifier ou faire plier, de grands discours travaillés à prononcer. Il aurait juste à s’assoir et à faire le beau mage, tels que les aspirants l’espéraient. Car oui, aujourd’hui était un grand jour ! Tous les aspirants allaient annoncer leurs vœux, pensés depuis bientôt cinq dures années, et recevraient la réponse décidant de leur avenir. Grand moment plein de surprises et de tensions ! *Stupidité…* Cette cérémonie n’avait même pas lieu d’être, puisqu’elle était truquée et injuste, dépendante uniquement du nom de l’aspirant. Mais pour un aspirant savant cela, c’était un bon moyen de se démarquer des autres.

Et pour lui, c’était un excellent moyen de montrer publiquement sa place élevée parmi les mages. Car il avait été choisi pour faire partit des trois mages qui décideraient des nouvelles recrues de l’année. *Enfin, pas exactement.* Normalement, c’était Donna Naztrys qui présidait le petit groupe des mages lors de la cérémonie, mais cette année, se faisant vieille, et à sa suggestion, elle avait décidé de lui laisser sa place. Personne ne le savait encore, et il avait hâte de voir leurs mines surprises. Pour l’occasion, il avait sorti ses plus beaux atours, et portait la robe caractéristique des mages, un rouge profond, agrémenté de fils d’or et d’une cape qui le rendait plus imposant qu’il ne l’était. Il n’avait aucune idée des deux autres mages qui seraient assis à ses côtés, et il était impatient à l’idée de le découvrir. Il y avait normalement un mage ancien et sage, qu’il remplaçait aujourd’hui, un mage tout jeune venant d’achever sa formation, doué à l’école mais inexpérimenté, et enfin un dernier mage s’étant illustré par sa très grande maitrise des arcanes. C’était l’occasion pour lui de connaître des confrères qui pouvait se montrer à sa hauteur.

Il quitta son reflet avec quelques regrets, mais il ne voulait pas être en retard. Alors qu’il se dirigeait vers la grande salle où se déroulerait la cérémonie, il vit de nombreux regards le suivre. *Comme au bon vieux temps.* Avant, c’était son audace et sa beauté qui attirait les regards, et maintenant, la prestance et le prestige avait remplacé l’audace. Pour la beauté, il pouvait sans trop d’hésitations dire qu’elle ne l’avait pas quitté au vu de son succès auprès des dames au palais. Il ne se lasserait jamais de cette réputation de séducteur qu’il avait, et qui faisait maintenant partie de lui. Eric tourna après la grande galerie, connaissant son chemin comme si il avait quitté l’académie depuis quelques années. Encore un couloir, et il arriverait devant la salle, là où tous les perles avaient rendez-vous. Sa démarche était altière, son port de tête parfait… Il arriva au bout du couloir, plaqua un léger sourire sur ses lèvres, et en avança vers l’entrée de la grande salle. D’un coup d’œil, il évalua immédiatement qui était déjà là, attendant l’ouverture des portes pour aller s’installer en attendant les Aspirants. Les trois gouvernants étaient déjà présents, mais un, ou plutôt une seule mage. Les trois armures étaient déjà présentes aussi, et pour le reste, il n’en avait cure. Pour lui, un historien ou un géographe n’était qu’un rat de bibliothèque, et un ingénieur un moins que rien. Il connaissait deux des gouvernants présents, qui siégeaient également au conseil, mais son regard restait attaché sur la seule mage présente…

Il ne l’avait jamais vu, mais en cela il n’y avait rien d’étonnant, puisqu’il ne fréquentait que très rarement l’académie des mages. Désormais, il s’entrainait au palais, mais dans la salle réservée aux mages du conseil, et ne voyait donc presque jamais de nouvelles têtes. Et en cet instant, il se prit à regretter de ne pas fréquenter plus souvent l’académie des mages. Il lui donnait environ son âge, mais n’avait aucun souvenir d’elle en tant qu’Aspirante. Et pourtant, elle était d’une beauté à couper le souffle. Tout en elle respirait la finesse et l’élégance, et elle dégageait une douceur qui aurait pu passer pour de la fragilité. Mais un mage choisi participer à la cérémonie des vœux ne pouvait pas être fragile, et il devinait que sous cette apparence, elle devait cacher autre chose. Ses traits étaient comme sculptés par un des plus grands artistes du royaume, la perfection transcrite sur un visage humain, encadré par de longs cheveux bruns… Eh bien, il serait en la plus charmante des compagnies en cette soirée ! Il était presque arrivé à la hauteur du groupe de perle, et ne se demanda même pas à qui il allait aller parler. Il connaissait déjà les gouvernants, et même s’ils s’entendaient à merveille avec eux, il voulait changer un peu de compagnie. Pourquoi ne pas se diriger vers celle qui portait la même robe que lui ?

Elle semblait perdue dans ses pensées, sortant de sa rêverie lorsqu’il approcha d’elle. Immédiatement, il s’inclina et prit sa main pour lui déposer un léger baisemain. Se redressant, ses yeux plongèrent dans ceux de la jeune mage. Il ne les avait pas encore vu de près, et il les trouvait magnifique, reflet de leur propriétaire. Des iris argentés brillants de vie, bien différents de ceux des cendres, sans couleur et ternes. Quel pouvait bien être son nom ? Venait-elle d’une famille aussi prestigieuse que la sienne, où était-elle une des rares qui avait réussi à obtenir la robe des mages par leurs qualités ? Le plus simple était surement de lui demander !

-Laissez-moi me présenter, je me nomme Eric Redenlloh, et j’avoue que je ne m’attendais pas à me trouver en si belle compagnie en cette soirée. Mais à ma plus grande tristesse nous ne nous sommes encore jamais rencontré, quel peut bien être le nom d’une mage si charmante ?
Revenir en haut Aller en bas
Athénaïs de Lathia

avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 04/08/2013
Localisation : Peut être derrière toi...

Personnage
Nom de famille: de Lathia
Age: 28
Fonction: Mage

MessageSujet: Re: Lors de la cérémonie des voeux... [pv Athénaïs]   Sam 10 Aoû - 14:30

Elle sortit de ses quartiers après avoir enfilé sa longue robe de Mage. Ses longs cheveux qu'elle avait laissés lâchés encadraient son visage doux. Pourtant, même si elle semblait sans défense une lueur de combativité dansait dans son regard couleur d'acier. Bien entendu, Athénaïs était arrivé bien en avance devant les portes de la salle. Personne à l'horizon. Elle resta donc seule dans son coin regardant sa robe d'un air lointain. La Mage se rappelait de sa visite ici, sa visite qui lui avait valu la robe qu'elle n'était pas censé porter d’après ses anciens camarades. L'Armure... Cette caste ne l'attirait pas particulièrement, mais elle savait qu'elle aurait aussi bien pu l'intégrer que la caste des Mage. Jamais la Mage ne regrettait son choix, mais elle n'aimait pas comme la plupart des autres Robes la regardaient. On voyait dans leurs yeux un mélange de pitié et incompréhension. Athénaïs espérait qu'avec le temps cette gène disparaîtrait...

C'est une salle vide qu'elle avait trouvé en entrant, mais cette déniére nota que de nombreuses personnes l'avaient rejointe. La salle était remplie de Perles et de différents membres des 10 castes. Cependant, Donna Pan restait à l'écart des autres. Quelques Géographes entrérent sous son regard calculateur. Cette castes n'était pour elle pas plus qu'un groupe de Perle de bas étage qui n'avaient pas eu le choix pour leurs voeux. Elle sursauta. Son regard s'attarda sur le Mage qui s’approchait d'elle. Ce dernier était un homme très séduisant : la peau uniforme, les cheveux bruns et les yeux noirs, sa démarche était celle d'un Perle de noble famille. Athénaïs sentit un courant électrique remonter le long de son bras où l'homme lui avait fait un baisemain. La voix douce du Mage vint lui chatouiller les oreilles

-Laissez-moi me présenter, je me nomme Eric Redenlloh, et j’avoue que je ne m’attendais pas à me trouver en si belle compagnie en cette soirée. Mais à ma plus grande tristesse nous ne nous sommes encore jamais rencontré, quel peut bien être le nom d’une mage si charmante ?

 Le rire cristallin de Pan sortit de sa gorge. C'était donc lui le fameux Eric Redenlloh? Le fameux Mage qui plaisait tant aux dames? Athénaïs se reprit vite ne voulant pas sembler impolie et lui offrit un de ses plus beau sourire. Elle aussi n'avait jamais eut si belle compagnie durant cette soirée, et comptait bien en profiter. Sa voix mielleuse vint répondre à la question de Don Redenlloh

-Je m'appelle Athénaïs de Pan, mais on m'appelle plus souvent Pan. Effectivement, je ne vous ai jamais rencontré: je n'aurais pas oublié si bel homme!

Elle le regardait avec attention sans trop insister pour le détailler encore mieux. Sous sa robe, il semblait avait un corps musclé, mais fin. Cela la surprit un peu: son visage lui donnait un air presque enfantin.
Revenir en haut Aller en bas
Eric

avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 28/10/2011
Age : 21
Localisation : Dans ton coeur bien sur !

Personnage
Nom de famille: Redenlloh
Age: 27 ans
Fonction: Mage, Conseiller

MessageSujet: Re: Lors de la cérémonie des voeux... [pv Athénaïs]   Dim 11 Aoû - 18:38

Son rire était si pur… Il sonnait comme une douce mélodie à ses oreilles, même si il lui rappelait beaucoup le rire de la jeune folle du roi. Enfin, la jeune folle du roi était, lorsqu’elle était présentable, toute aussi belle que son interlocutrice, et il n’y avait probablement aucune honte à comparer les deux rires. De nos jours, il était si rare de trouver des demoiselles rieuses. Certes, la situation du royaume ne prêtait pas à rire, mais tout de même ! Elle lui adressa un sourire resplendissant, et par réflexe il fit de même. Mais sa réaction lui prouvait en tout cas une chose : en découvrant son identité, elle s’était adouci et était devenue rieuse. Sa réputation le précédait donc probablement, et il n’était pas surpris. Il était en quelque sorte le prince charmant pour les jeunes demoiselles qui entendaient parler de lui. Un mage parmi les plus puissants, excellant dans la maitrise de l’arcane du feu, qui plus est issu d’une des familles les plus riches d’AnkNor… Et surtout, séducteur, charmeur, attirant, et libre. Cette réputation devait encore être amplifiée à l’académie des mages, puisque c’était avec des mages qu’il avait eu ses plus longues relations amoureuses, et surtout que ces mages en question avaient obtenu de belles promotions lorsqu’elles l’avaient fréquenté. Il arrivait un niveau dans la hiérarchie des mages où tout ne se jouait plus qu’aux connaissances et au piston, et pour celles qui avaient réussi à toucher son cœur, Eric pouvait être une très bonne aide.

Et puis, elle parla. Et il eut envie d’éclater de rire. Les mots qu’elle avait employés étaient tellement justes et bien choisis ! Il l’avait complimenté, elle lui rendait la pareille. Le pensait-elle ? Elle semblait l’examiner discrètement, et il tendait donc à croire qu’elle était intéressée par sa personne, et qu’elle était sincère. Mais sincère ou pas, le jeune mage n’était pas du genre à s’émouvoir au moindre compliment. Chaque personne qu’il croisait lui en faisait, et il n’y prêtait plus attention depuis quelques années. Hypocrisie, devoir, crainte, il savait bien que la sincérité était rare et toujours teinté d’autres émotions. Mais il s’égarait, et devait revenir à cette demoiselle. Elle lui avait donc révélé son nom, et il avouait être légèrement déçu. Il pensait qu’elle était issue d’une prestigieuse famille, et se trompait. Elle venait d’une famille perle à la fortune moyenne, honorable certes mais incomparable avec celle des Redenlloh. Mais son nom était pourtant magnifique. Athénaïs… Il avait beau chercher, il ne revoyait personne parmi les aspirants de son âge qui portait ce nom. Elle devait avoir un ou deux ans de moins que lui. Peut-être… Il chercherait sur les registres pour trouver son âge exact. Il voulait en apprendre plus sur elle, mais savait qu’avec les perles, il fallait passer par différentes couches successives pour découvrir petit à petit la personne. Inconsciemment surement, ses yeux laissèrent transparaître la lueur calculatrice qu’il avait toujours lorsqu’il réfléchissait. Il fallait déjà qu’il réponde à cette voix mielleuse qui avait si bien sur compléter sa sienne… Une touche de modestie, un autre compliment, et un sujet banal serait un cocktail parfait.

-Vous exagérez, si je possède la moindre beauté, elle n’est qu’une pâle imitation de celle qui vous illumine chère Athénaïs. Au passage, je tenais à vous signaler que je trouve votre prénom splendide. On m’a toujours dit qu’il fallait juger quelqu’un non pas par son nom et sa famille, mais plutôt par ses actes et sa personnalité, et avec votre accord je préférerais utiliser votre prénom qui vous va parfaitement, plutôt que ces titres pompeux tels que Donna Pan qui n’illustrent que l’appartenance à une famille.

Le jeune mage réalisa alors que les perles commençaient à arriver en un nombre plus important. Il ne manquait presque plus personne à présent, et un rapide regard lui permis de déduire qu’il manquait un historien, un mage et un gouvernant. Il connaissait le nom du gouvernant manquant, mais qui pouvait bien être le mage restant ? Et d’ailleurs, s’il voulait chercher à en savoir plus sur la jeune mage en face de lui, il fallait impérativement qu’il commence par savoir par quel moyen elle avait obtenu l’honneur d’être là aujourd’hui. Quel élément maîtrisait-elle le mieux ? Le feu, l’air, l’eau ou la terre ? Ces questions pouvaient tellement mieux l’aider pour cerner cette demoiselle… Traditionnellement, les maîtres assimilaient l’air à la pureté et à la douceur, la terre à la franchise et à la dureté, l’eau à l’esprit calculateur et à un côté froid, et enfin le feu à l’impulsivité et la ruse. Si il avait dû parier sur l’arcane qu’elle maîtrisait, il aurait hésité entre l’air et l’eau. Mais plutôt que parier, il fallait mieux questionner.

-Mais dites-moi, je présume que si vous êtes ici ce soir, c’est parce que vous avez brillé dans la maîtrise des arcanes. Mais quel arcane maîtrisez-vous le mieux ?
Revenir en haut Aller en bas
Athénaïs de Lathia

avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 04/08/2013
Localisation : Peut être derrière toi...

Personnage
Nom de famille: de Lathia
Age: 28
Fonction: Mage

MessageSujet: Re: Lors de la cérémonie des voeux... [pv Athénaïs]   Lun 12 Aoû - 1:35

-Vous exagérez, si je possède la moindre beauté, elle n’est qu’une pâle imitation de celle qui vous illumine chère Athénaïs. Au passage, je tenais à vous signaler que je trouve votre prénom splendide. On m’a toujours dit qu’il fallait juger quelqu’un non pas par son nom et sa famille, mais plutôt par ses actes et sa personnalité, et avec votre accord je préférerais utiliser votre prénom qui vous va parfaitement, plutôt que ces titres pompeux tels que Donna Pan qui n’illustrent que l’appartenance à une famille.

Une certaine pitié lui piqua le cœur . Ce sentiment disparut bien vite. Jamais on ne l'avait autant complimenter, et le rouge point bien trop vite à son gout sur ses joues. Que dire de plus? Eric lui faisait de l'effet. Honteuse de céder aux avances d'un coureur de jupons aussi facilement, elle ne cessa pas de sourire pour autant. Enfin quelqu’un l’appelait par son prénom... C'était rare. Apparemment, son vœux était "contre nature" et "non justifié". L'Armure et son choix le poursuivrait il toute sa vie? Si tel était le cas, alors les hommes étaient encore plus idiots qu'elle ne l'avait jamais pensé. Les Mages se devaient d'être prudent dans leurs actions, mais la jeune femme l'était encore plus: on n'hésiterait pas à la viser si besoin était. La vie d'un Mage était vraiment très peu de chose en ce bas monde...

-Je vous remercie, c'est tellement rare que l'on m'appelle par mon prénom... Ce titre est un moyen pour eux de fuir qui je suis, et ce que j'ai fais. Le choix que j'ai fais. Celui de me détourner de la vocation que l'on m'avait destiné. 

Sa voix mélodieuse semblait empreinte de tristesse. Pourtant, son sourire restait plaqué sur son visage sans se crisper ne serait ce qu'un instant. Le regard d'Athénaïs était aussi changeant que sa personnalité  et se teintait d'émotions à peine décelables. Les yeux qu'elle tournait vers le visage du Mage ne reflétaient que de la joie et de l'étonnement. Eric lui plaisait décidément beaucoup et trop de son avis. Pourtant elle se laissa aller à la fantaisie de se laisser courtiser sans pour autant ressembler à une Gouse. La plupart des femmes qu'elle connaissait auraient déjà fondu sous le charme du beau Mage. Elle, restait droite et farouche, indomptable robe Mage.


-Mais dites-moi, je présume que si vous êtes ici ce soir, c’est parce que vous avez brillé dans la maîtrise des arcanes. Mais quel arcane maîtrisez-vous le mieux ?

-Vous ne me connaissez pas? Je suis l'Aspirante qui a créer le scandale lors de sa cérémonie. Celle qui ne devrait pas porter la robe qu'elle détient.
 
Revenir en haut Aller en bas
Eric

avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 28/10/2011
Age : 21
Localisation : Dans ton coeur bien sur !

Personnage
Nom de famille: Redenlloh
Age: 27 ans
Fonction: Mage, Conseiller

MessageSujet: Re: Lors de la cérémonie des voeux... [pv Athénaïs]   Lun 12 Aoû - 15:07

Plus elle parlait, et plus il devinait qu’il lui manquait un élément, une clef pour comprendre la personnalité de la charmante mage avec qui il conversait. Lorsqu’elle parlait, même si elle restait droite et sereine, ses yeux et son ton laissaient transparaitre une mélancolie et une tristesse passée. Il était fort probable que son passé ne soit pas aussi lisse et rectiligne qu’il le pensait. *Tout comme le tiens…* Cependant, personne ne savait les méandres de son passé, et si un jour cela s’apprenait, il perdrait tout. Mais aujourd’hui, plus personne à par lui ne pourrait révéler le secret d’autrefois. Les deux seules personnes qui savaient, ses parents adoptifs, étaient mort d’une façon plutôt mystérieuse, et il était maintenant seul possesseur de la grande fortune des Redenlloh, et son secret était bien gardé dans leurs tombes. Quelle tristesse pour ces deux perles qui ne verraient jamais leur fils par l’esprit vivre sa vie, se marier, et arriver dans les plus hautes sphères du gouvernement. Cependant, son mariage attendrait un peu. Il en avait longuement discuté avec Naztrys, la doyenne de la robe des mages, et ils avaient conclu que pour le moment, aucune n’était assez bien pour lui, et surtout qu’un évènement heureux comme un mariage politique devrait avoir lieu à un moment stratégique. Et puis, se marier impliquait de devenir froid avec les autres demoiselles, et pour le moment il ne se sentait pas capable de quitter ses vieilles habitudes. Dans tous les cas, si son secret était parfaitement bien gardé et n’influençait pas sa vie, celui d’Athénaïs semblait être tout autre.

Mais quel pouvait-il être ? C’est alors qu’elle s’étonna qu’il ne la connaisse pas, et qu’elle lui révéla une information capitale, qui lui permit instantanément de répondre à plusieurs de ses questions. Son âge déjà. Elle avait un an et quelques mois de plus que lui. Il n’aurait jamais cru pourtant ! Elle avait la fraicheur et la grâce d’une femme sortant de l’adolescence, et il ne lui aurait pas donné vingt-huit ans. Il était finalement le plus jeune des deux et cela le faisait sourire. Elle avait plus d’expérience qu’elle ne le laissait penser. Mais surtout, plus que son âge, il venait de comprendre son secret, et de l’associer à un vieux souvenir.

Il lui restait encore un an avant d’annoncer son vœu, mais sa meilleure amie l’annoncerait ce soir, et il l’attendait dans le couloir, patiemment. Elle ne le disait pas, mais il savait parfaitement qu’elle demanderait la robe des ingénieurs, et que leurs chemins ne se croiseraient plus jamais. Les heures passaient, et finalement, elle sortit de la salle, toute chamboulée.
-Eric ! Tu sais quoi ? Pan a osé demander la robe des mages, alors que tous pensait qu’elle demanderait l’armure ! Quelle honte ! Les mages ont délibérés indéfiniment avant de finalement lui accorder, tu réalises ?


A l’époque, il n’avait pas prêté attention à ses paroles, profitant des derniers instants avec son amie. Mais il se souvenait des jours suivants, et du scandale parmi les aspirants. Tout le monde critiquait Pan, disait qu’elle ne méritait pas sa robe… En face de lui, elle semblait sur le qui-vive, craignant peut-être qu’il ne fasse comme tous à l’époque, et qu’il la condamne et se détourne d’elle… *Cela voudrait-elle dire qu’elle éprouve quelque chose ?* Ou alors, c’était du pur intérêt politique : il était toujours mauvais de déplaire à un membre du conseil. Dans tous les cas, il lui semblait qu’elle craignait qu’il réagisse mal en comprenant son identité.
Pourtant, dans l’esprit du mage, c’était tout le contraire. Il ne trouvait pas son choix honteux, scandaleux et contre nature… Choisir la robe des mages plutôt que l’armure était tout simplement un signe d’intelligence et de courage. Alors que la robe des mages offrait la puissance, le pouvoir politique et un des plus hauts grades dans la société, l’armure passait sa vie dans un dojo ou sur un champ de bataille, restant un simple soldat parmi tant d’autre, sans gloire… Si elle avait les capacités, et elle les avait puisque les mages avaient dit oui, elle n’avait aucune raison de choisir l’armure. A sa place, il aurait fait exactement pareil… Et d’ailleurs plus jeune, il avait également choisi de changer radicalement son destin.

-Athénaïs… Je suis persuadé que vous êtes faite pour porter la robe des mages, quoi qu’aient dit certains jaloux à l’époque. Après tout, si vous avez été choisi aujourd’hui pour présider avec moi la cérémonie, c’est que vous êtes une des mages les plus talentueuses du royaume ! Choisir la robe des mages est le choix le plus intelligent et le plus prometteur à faire, et il vous offre aujourd’hui une belle position dans le royaume. Et puis, si vous aviez préféré l’armure, nous ne nous serions jamais rencontrés, et j’avoue que rien que pour cet aspect, je remercie Kaiya de vous avoir poussé à choisir cette robe qui vous va à ravir, et qui vous a permis de vous épanouir. Je vous en prie, enlevez cette tristesse du passé de vos yeux, vous êtes bien plus ravissante lorsque vous souriez !
Revenir en haut Aller en bas
Athénaïs de Lathia

avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 04/08/2013
Localisation : Peut être derrière toi...

Personnage
Nom de famille: de Lathia
Age: 28
Fonction: Mage

MessageSujet: Re: Lors de la cérémonie des voeux... [pv Athénaïs]   Mar 13 Aoû - 3:51

Les yeux de la Mage brillèrent d'un éclat indéchirable. Le Mage l'avait reconnue. Elle aussi. Athénaïs savait désormais qu'elle était plus âgée que lui. Il était encore Aspirant lorsqu'elle avait annoncé qu'elle demandait la robe de Mage. Son visage lui rapellait ses années d'adolescence: Athénaïs l'avait croisé dans les couloirs de l'Académie. A l'époque il était déjà très populaire au près des Aspirantes, et très doué. Tout le monde se doutait qu'il allait choisir la robe de Mage. La voie d'Eric la tira de la rêverie

-Athénaïs… Je suis persuadé que vous êtes faite pour porter la robe des mages, quoi qu’aient dit certains jaloux à l’époque. Après tout, si vous avez été choisi aujourd’hui pour présider avec moi la cérémonie, c’est que vous êtes une des mages les plus talentueuses du royaume ! Choisir la robe des mages est le choix le plus intelligent et le plus prometteur à faire, et il vous offre aujourd’hui une belle position dans le royaume. Et puis, si vous aviez préféré l’armure, nous ne nous serions jamais rencontrés, et j’avoue que rien que pour cet aspect, je remercie Kaiya de vous avoir poussé à choisir cette robe qui vous va à ravir, et qui vous a permis de vous épanouir. Je vous en prie, enlevez cette tristesse du passé de vos yeux, vous êtes bien plus ravissante lorsque vous souriez !


Si Eric n'avait pas été membre du conseil, elle l'aurait embrassé. Se retenant de le faire en vertu des règles de bienséances, Athénaïs de contenta d'afficher un véritable sourire. Un sourire honnête, sincère et lumineux. Son  regard aussi avait changé. Il était beaucoup moins triste. S'inclinant légèrement devant Don Redenlloh, elle regarda sa robe d'un air lointain. Un air lointain certes, mais pas triste.


-Merci de votre considération... Je trouve cela immature des autres de me fuir, bien que j'ai choisis le destin qui me convenait... Mais c'est ainsi. Cela est très réconfortant de rencontrer quelqu’un qui vous apprécie pour ce que vous êtes. Qui en plus, Kaiya soit louée, est un bel homme. Pour répondre à votre question précédente, je ne suis pas spécialisée dans un domaine des arcanes. Encore une fois cela pourra vous paraître inhabituel. Je suis une femme faites d’éléments inhabituel.
Mais dites moi, et vous quel est votre domaine favoris? Ou plutôt celui où vous excellez, mis à part le fait de faire la cour aux damoiselles.
Revenir en haut Aller en bas
Eric

avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 28/10/2011
Age : 21
Localisation : Dans ton coeur bien sur !

Personnage
Nom de famille: Redenlloh
Age: 27 ans
Fonction: Mage, Conseiller

MessageSujet: Re: Lors de la cérémonie des voeux... [pv Athénaïs]   Mar 13 Aoû - 16:16

La demoiselle était bien plus que ce qu’elle paraissait aux premiers abords… Et sa réplique venait de le prouver. Le sourire d’Eric diminua légèrement, prenant sur lui. Elle venait de se montrer ironique et à la limite du sarcasme avec lui, et son orgueil en prenait un léger coup. Elle avait tout juste insinué qu’il mettait au même plan le faire de courir les jupons et de maîtriser les arcanes, et même si il savait que beaucoup de personnes le pensaient, l’entendre de la bouche d’une si ravissante mage ne le laissa pas indifférent. Il n’avait pas honte, et assumait parfaitement le fait d’être l’un de ceux qui avait connu le plus de femmes dans le royaume… Pourtant, il ne tolérait pas que certaines croient qu’il n’y avait que cette facette en lui-même. Avant tout, il était bien un mage, et les heures qu’il passait chaque jour à s’entrainer en témoignaient. Et surtout, malgré ces innombrables aventures d’un jour, il savait également être éperdument amoureux, et fidèle. *Les gens ne retiennent que ce qu’ils veulent…* Il avait déjà eu quelques longues relations, et même si ces dernières années on l’avait toujours vu seul, il regrettait cette réputation qui parfois l’éloignait du cœur de certaines. Surtout que ces derniers temps, il n’avait pratiquement plus d’histoire amoureuse. Il passait ses journées au conseil pour chercher des solutions pour redresser la situation à LunPé, profitant de l’absence de la jeune folle pour faire avancer les négociations, il s’entrainait de plus en plus, et devait de plus gérer la grande fortune que lui avaient légués ses parents. Quand il rentrait chez lui le soir, il n’avait pas le moindre temps à consacrer à une femme, et s’endormait dès qu’il touchait le lit. Peut-être qu’il avait murit, ou peut-être qu’il reprendrait ses vieilles habitudes quand la situation au conseil serait meilleure…

Mais véridique ou pas, il se sentait blessé par cette remarque légère. Un point pour elle, qui l’avait si bien situé après trois phrases échangées. Son sourire revint. Elle avait de la réparti et il ne l’a trouvait que plus charmante. Il ne voulait pas s’en faire une ennemie, au contraire, et si comme elle l’insinuait, il faisait la cour à chaque demoiselle, il avouait qu’elle serait probablement sur le haut de la liste de ses préférences. Avec Calypso. Mais il ne voulait Calypso que parce qu’elle l’avait repoussé, encore et toujours, et qu’il savait que le jour où il arriverait à la faire tomber sous son charme, elle aurait tout perdu, et lui serait enfin le plus puissant du conseil. En revanche, il était persuadé qu’avec Athénaïs, il aurait pu aller plus loin qu’une histoire d’une nuit. Mais elle était droite, forte et vertueuse, et il n’avait pas l’esprit et la volonté en ce moment d’essayer de courtiser des femmes comme elle. Il lui avait fallu des mois d’attentions, de gentillesses et de présence pour gagner le cœur de la dernière mage sur qui il avait porté son dévolu, et il n’avait plus le temps pour cela ces temps-ci. Pourtant, il se sentait le besoin de défendre sa version des choses devant la jeune mages, comme si il avait peur qu'elle croit des choses fausses sur lui...

-Oh vous savez, je n’excelle en rien. Celui qui excelle n’a plus rien à apprendre, et même si je pense avoir une très bonne maîtrise de l’arcane du feu, en ce qui est de courtiser les femmes, ces derniers temps j’ai manqué de pratique et je crains que mes facilités aient disparues. Tout mon temps est consacré au conseil, aux arcanes et aux affaires de famille, et au plus grand désespoir des dames de la cours je dois tout de même l’avouer.

Pas qu’aux dames de la cours d’ailleurs… Les jeunes servantes rougissaient toujours et replaçaient une mèche rebelle lorsqu’il passait près d’elles, espérant qu’il porterait son regard sur elles, leur parlerait, et même tomberait amoureux. Cependant, il n’y avait pas d’amour possible avec les cendres. Une cendre chercherait toujours à tirer profit de sa situation, et il était lassé d’être aimé pour sa position et ses privilèges, et non pour sa personne. Dans ces cas là, mieux valait ne pas être aimé du tout et se concentrer sur autre chose.

-Et puis, il faut dire que courtiser implique de conquérir le cœur d’une demoiselle, mais lorsqu’elles vous donnent directement leur cœur par cupidité, avidité ou intérêt, ce doux jeu perd son sens. Mais assez parlé de moi ! Vous me dites que vous êtes une femme pleine d’éléments inhabituels, et vous attisez ma curiosité. Je vous en prie, dites-moi en plus sur vous, vous feriez de moi un homme comblé.
Revenir en haut Aller en bas
Athénaïs de Lathia

avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 04/08/2013
Localisation : Peut être derrière toi...

Personnage
Nom de famille: de Lathia
Age: 28
Fonction: Mage

MessageSujet: Re: Lors de la cérémonie des voeux... [pv Athénaïs]   Mer 14 Aoû - 2:31

Le sourire charmeur du Mage déchanta un peu. Elle comprit que sa remarque l'avait blessé dans son amour propre. Même si elle trouvait cela un peu excessif de se sentir blessé pour si peu, Athénaïs maudit son manque de tact. Curieusement, Athénaïs se sentit un peu coupable de lui faire de la peine. Après tout lui était gentil avec elle. Le rouge lui monta aux joues sans plus de raisons. En se reprenant, elle attendit patiemment la réponse d'Eric.

-Oh vous savez, je n’excelle en rien. Celui qui excelle n’a plus rien à apprendre, et même si je pense avoir une très bonne maîtrise de l’arcane du feu, en ce qui est de courtiser les femmes, ces derniers temps j’ai manqué de pratique et je crains que mes facilités aient disparues. Tout mon temps est consacré au conseil, aux arcanes et aux affaires de famille, et au plus grand désespoir des dames de la cours je dois tout de même l’avouer.

Un nouveau sourire apparut sur le visage de la robe. Non, il n'avait pas perdu la main avec les femmes. Elle qui n’appréciait pas tellement qu'on la complimente, venant d'Eric cela lui faisait plaisir. Le cœur si froid de la Donna se réchauffa un peu. 

-Et puis, il faut dire que courtiser implique de conquérir le cœur d’une demoiselle, mais lorsqu’elles vous donnent directement leur cœur par cupidité, avidité ou intérêt, ce doux jeu perd son sens. Mais assez parlé de moi ! Vous me dites que vous êtes une femme pleine d’éléments inhabituels, et vous attisez ma curiosité. Je vous en prie, dites-moi en plus sur vous, vous feriez de moi un homme comblé

 -Je ne suis pas une de ces Perles fortunées qui savent déjà leur avenir tracé. J'ai vécu presque sans mes parents dans notre petit domaine, et rien ne me destinait à ce que je suis aujourd'hui. Ma famille n'est pas très riche voyez vous. Enfin plutôt n'était pas très riche.... Mes parents sont morts tout les deux au front : ils étaient des Armures.  Au moins, ils seront mort pour la bonne cause... Je ne devais pas avoir plus de 8 ans à l'époque.


Raconter une partie douloureuse de sa vie à un inconnu lui semblait bizarre, mais les mots sortaient seuls sans qu'elle ne puisse les retenir. 
Revenir en haut Aller en bas
Eric

avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 28/10/2011
Age : 21
Localisation : Dans ton coeur bien sur !

Personnage
Nom de famille: Redenlloh
Age: 27 ans
Fonction: Mage, Conseiller

MessageSujet: Re: Lors de la cérémonie des voeux... [pv Athénaïs]   Mer 14 Aoû - 21:23

Eric pris une mine attristée, même si à vrai dire sur ce point, il ne se sentait pas réellement touché par cette histoire tragique. *Tu as toujours eu du mal avec les relations sociales…* Enfin, les relations sociales réelles, profondes et sincères. Pour lui, un père ou une mère n’était qu’un outil très utile pour atteindre un but précis. Il avait quitté sa mère a huit ans parce qu’il ne lui était plus d’aucune utilité. Il avait été le parfait petit garçon pour que ses parents adoptifs lui lèguent tout. Il avait des amis, mais ils n’étaient là que par utilité encore une fois. C’était son caractère, et depuis toujours, il était quelqu’un de solitaire et de froid. Il se servait des gens tout en essayant que le moins de personne ne se servent de lui. Solution qui avait porté ses fruits, aux vues de sa position actuelle… Pourtant, alors qu’Athénaïs racontait cette tragique histoire, le mage se sentit légèrement perdu. Elle avait réellement aimé ses parents, et aujourd’hui encore cette mort lui causait du chagrin. Et même si il se fichait des parents de la jeune mage, il n’aimait vraiment pas la voir attristée. Alors qu’il avait cru qu’elle était une demoiselle distante, il réalisait qu’elle était probablement capable d’amour et de sentiments forts, et l’idée qui l’avait effleuré plus tôt d’une histoire avec elle ressurgissait.

Après tout, qui lui interdisait de tenter à nouveau sa chance ? Tout chez elle lui plaisait. Son caractère, ses manières, cette lueur qui éclairait ses yeux, cette beauté discrète… Non, il ne pouvait pas. Il n’avait pas le temps et la patience ces temps-ci de batailler contre le cœur d’une telle demoiselle. S’ils s’étaient rencontrés un mois plus tôt, il aurait fait mille et une courbettes pour attirer son attention, et chaque mot aurait eu pour but de toucher son cœur. Peut-être quand tout cela serait fini pourrait-il revenir la voir ? Que dirait-elle alors ? Dans le cœur des demoiselles, l’amour n’attend pas, et n’est pas programmable. Et puis, rien ne lui disait qu’Athénaïs n’était pas déjà fiancée ou en couple avec un autre perle ! Après tout, même si elle venait d’une famille sans grands titres, sa position actuelle était on ne peut plus intéressante ! Mais avant tout, avant d’extrapoler ou d’imaginer la situation de la robe, il lui fallait déjà réagir à ce triste récit.

-Je suis sincèrement désolé pour vos parents… J’ai également perdu les miens récemment, dans un assassinat commandité par un perle jaloux de mon ascension dans les plus hautes sphères du pouvoir. Je comprends votre douleur, et je compatis. Je ne les connaissais pas, mais je pense que s’il vous voyait aujourd’hui, ils seraient fiers de la femme que vous êtes devenue.

Eric ne mentionna cependant pas le fait que cet assassinat le servait plus qu’il ne le peinait. Il montrait une facette de lui à chacun, et pour le moment il devinait qu’Athénaïs n’avait aucune envie de découvrir sa facette calculatrice et sans cœur. Mieux valait jouer la carte du perle également attristé, endeuillé et compatissant pour gagner les faveurs d’une femme. D’ailleurs, restait encore à régler la question de savoir si oui ou non Domna Lathia était disponible ou pas… Il ne savait pas pourquoi, mais il aurait juré qu’elle était seule. Lorsqu’il était arrivé, elle était à l’écart, et il lui avait fallu quelques phrases pour lui faire perdre son air détaché et lointain. Et s’il n’avait pas usé de son charme légendaire et de légers compliments, il aurait certainement fallu toute une discussion… Bien trop au gout d’un perle cherchant une petite amie. Mais elle avait le don de le surprendre, et le surprendrait peut-être encore cette fois. De jeunes garçons inexpérimentés auraient certainement demandé sur un air de conversation : « Mais d’ailleurs, avez-vous quelqu’un dans votre vie ? ». Mais Eric était maître dans l’art de courtiser, avait passé l’âge de la jeune et possédait plus d’expérience que quiconque.

-Athénaïs, la cérémonie ne devrait pas tarder à commencer, et cette discussion prendra bientôt fin… Cependant, en quelques phrases, vous avez su me montrer à quel point vous étiez aimable et de bonne compagnie, et vous quittez sans savoir quand je vous reverrais me serre le cœur. Accepteriez-vous que je vous invite un soir à diner ?
Revenir en haut Aller en bas
Athénaïs de Lathia

avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 04/08/2013
Localisation : Peut être derrière toi...

Personnage
Nom de famille: de Lathia
Age: 28
Fonction: Mage

MessageSujet: Re: Lors de la cérémonie des voeux... [pv Athénaïs]   Sam 17 Aoû - 0:49

Même si le Mage jouait une comédie parfaite, Athénaïs n'était pas dupe: il n'était pas aussi peiné que ce qu'il prétendait. Bien que la raison de ce mensonge lui échappe , la Mage décida de jouer la comédie. Elle rentra dans le jeu d'Eric. Un jeu magnifiquement bien interprété. Presque parfaitement. Presque. Quelques brèches restaient ouvertes sur la vérité, et Athénaïs savait les exploiter. 


-Je suis sincèrement désolé pour vos parents… J’ai également perdu les miens récemment, dans un assassinat commandité par un perle jaloux de mon ascension dans les plus hautes sphères du pouvoir. Je comprends votre douleur, et je compatis. Je ne les connaissais pas, mais je pense que s’il vous voyait aujourd’hui, ils seraient fiers de la femme que vous êtes devenue.

-Toutes mes condoléances, Eric. Cela nous fait encore un point comment, bien que funeste. Je suis très heureuse de votre soutient par rapport à mon choix. C'est tellement nouveau, tellement que ma réaction doit être un peu disproportionnée.


Les commissures de ses lèvres fines se relevèrent en un sourire lumineux. Soudain, une clameur générale lui apprit que la cérémonie des vœux allait commencer dans quelques instants. Malgré elle, son cœur se serra de devoir quitter le bel homme qui lui faisait face. Mais quels sentiments naissaient à son égard? Amitié, amour ou bien simplement intérêt? De nombreuses questions se bousculaient en elle.


-Athénaïs, la cérémonie ne devrait pas tarder à commencer, et cette discussion prendra bientôt fin… Cependant, en quelques phrases, vous avez su me montrer à quel point vous étiez aimable et de bonne compagnie, et vous quittez sans savoir quand je vous reverrais me serre le cœur. Accepteriez-vous que je vous invite un soir à diner ?

-Ce sera avec un grand plaisir, cher Eric. Je serai libre n'importe quand pour un homme tel que vous, bien entendu.
Revenir en haut Aller en bas
Eric

avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 28/10/2011
Age : 21
Localisation : Dans ton coeur bien sur !

Personnage
Nom de famille: Redenlloh
Age: 27 ans
Fonction: Mage, Conseiller

MessageSujet: Re: Lors de la cérémonie des voeux... [pv Athénaïs]   Dim 18 Aoû - 20:21

Le sourire d’Eric apparut à nouveau, plus beau encore qu’avant. Et surtout, sincère. Il ne savait pas pourquoi, mais il était heureux de cette réponse. Si elle acceptait un diner avec tant qu’enthousiasme, c’est qu’elle n’avait personne dans sa vie, ou qu’au moins il avait ses chances. En revanche, cette joie qui imprégnait tout son être lui semblait étrangère, et il ne put s’empêcher de rire intérieurement de lui-même. Il se sentait comme lorsqu’à l’académie une aspirante acceptait ses avances… Comme il y a une dizaine d’année, lorsqu’il tombait amoureux d’un coup d’œil et vivait une romance intense qui finissait trop vite. N’avait-il donc pas grandi depuis ? Il était persuadé que si, puisque ces derniers temps il était désabusé en amour, préférant des histoires d’une nuit à de longues relations… Il fallait croire qu’il s’était trompé. *Eric, Eric, reviens sur terre.* Sa joie retomba. Elle n’avait pas dit oui pour une relation qu’il n’avait pas même encore commencée. Et surtout, même si un jour il lui demandait, Athénaïs était tout sauf une cendre innocente. C’était une puissante mage, qui était peut-être également ambitieuse…

Et il connaissait bien l’ambition, puisqu’il était lui-même quelqu’un de particulièrement ambitieux. Et qui disait ambitieux disait opportuniste. Qui lui garantissait que sous ses airs de jeune fille réservée, la Robe ne saisissait pas l’occasion pour se rapprocher de lui, membre du conseil et proche de Naztrys, actuellement considérée comme la mage la plus puissante du royaume ? N’avait-il pas usé de ces mêmes moyens pour arriver ici aujourd’hui ? Elle aurait eu toutes les raisons de profiter de son statut. Les perles étaient si calculatrices, et le cachaient si bien… Il savait mentir à la perfection, et elle savait probablement en faire autant. Après tout, ils avaient eu la même formation à l’académie des mages ! « Le mensonge n’est pas un vil, c’est le seul moyen de survivre en société. Retenez ces mots jeunes gens ! » Ses professeurs avaient dû lui dire également...

Mais qu’à cela ne tienne. Si elle était ainsi, il jouerait à un jeu, à celui qui serait le plus malin. Et si elle était sincère, alors il le deviendrait lui aussi. Mais il ne fallait en aucun cas qu’il baisse toutes ses barrières avant que savoir réellement ses sentiments. Et s’il n’y avait pas de sentiments, elle serait une très bonne amie assurément. De l’autre côté de la porte, la rumeur de la foule augmentait… Tous devaient être installés à présent, et ils allaient bientôt faire leur entrée. C’est cet instant que le troisième mage arriva à l’autre bout du couloir. Et Eric ne put retenir un petit rire. Il connaissait bien le dernier membre de leur trio, car ce jeune mage lui avait déjà demandé de nombreux conseils, fasciné par son parcourt. Se penchant doucement vers sa charmante amie, il lui murmura ces quelques mots avant que le retardataire n’arrive à leur hauteur :
-Votre réponse me remplis de joie… Puisque nous n’aurons pas le temps pour les présentations, le mage qui arrive s’appelle Démium, et même si il est très doué en théorie, il est comment dire… Assez mal à l’aise en société.

Et, comme si rien ne s’était passé, il s’avança vers le dernier mage pour lui serrer la main avec force. Celui-ci semblait embarrassé, mais ils n’eurent pas le temps de s’attarder. Presque tous ceux qui allaient présider la cérémonie des vœux étaient rentrés, et c’étaient leurs tours. Les discutions libres étaient finies, et à présent si il adressait la parole à Athénaïs, ce serait uniquement pour délibérer froidement sur l’admission ou non de tel ou tel aspirant… Mais il voulait faire encore un geste, un dernier…
-Me donneriez-vous votre bras ?

Après un instant d’hésitation, elle accepta, et c’est donc aux côtés d’Athénaïs de Lathia que le jeune mage franchit la porte ouvrant sur la salle grouillant de monde… Il ne regarda personne, le regard fixé au-delà comme il l’avait toujours fait. Laisser les gens le regarder, mais ne montrer d’intérêt pour personne en particulier. Les trois mages prirent place sur la grande estrade, où chaque aspirant passerait tour à tour sous les yeux de tous… Et tandis que l’un des professeurs entamait un long discours, Eric savoura enfin cet instant si attendu. C’était une grande étape dans sa vie et dans sa carrière. Il était parmi les trois mages présidant la cérémonie des vœux. Il se sentait soudain puissant et important… Sa vie était si parfaite. Il était dans les plus hautes sphères du gouvernement, paraissait en public, faisait reconnaître sa position et son rang… *Ne manque plus qu’une femme pour parfaire cette magnifique vie.*
Revenir en haut Aller en bas
Calypso
Admin
avatar

Messages : 2012
Date d'inscription : 14/05/2011
Age : 21
Localisation : Dans le monde bleu des rêves

Personnage
Nom de famille: Sinilger
Age: 20
Fonction: Cendre, fou du roi

MessageSujet: Re: Lors de la cérémonie des voeux... [pv Athénaïs]   Lun 19 Aoû - 21:14

Noté !

Eric +32 [ajoutés](détail;message+18,histoire+4,écriture+5,ortho+2,activité+3)
Athénaïs +30 [ajoutés](détail;message+15,histoire+4,écriture+5,ortho+3,activité+3)

_________________
Jeune blanc bec repue de ta gloire,
Victime de la mode !
Pauvre barbare fougueuse et tendre
Qui touche à mes lauriers...


Revenir en haut Aller en bas
http://danse-la-vie.skyrock.com/1.html
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lors de la cérémonie des voeux... [pv Athénaïs]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lors de la cérémonie des voeux... [pv Athénaïs]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hillary Rodham Clinton présente ses voeux à Haiti
» Meilleurs voeux a Pprikko
» Voeux de Michel J. Martelly
» LES VOEUX DU ROI AU PEUPLE.
» [MARIAGE] Cérémonie { Tous les invités }

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Âmes Croisées :: Partie RPG :: La ville perle :: L'académie-
Sauter vers: