Les Âmes Croisées

Jeu de RPG pour ceux qui ont toujours voulu faire partie du monde Des Âmes Croisées de Pierre Bottero
 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les mages dancèrent sur la piste [pv Athénaïs]

Aller en bas 
AuteurMessage
Eric

avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 28/10/2011
Age : 21
Localisation : Dans ton coeur bien sur !

Personnage
Nom de famille: Redenlloh
Age: 27 ans
Fonction: Mage, Conseiller

MessageSujet: Les mages dancèrent sur la piste [pv Athénaïs]   Mer 21 Aoû - 20:33

La plume d’oie se releva, pour atterrir à nouveau sur le parchemin, en un geste aérien. Elle n’y resta pas longtemps, juste le temps de dessiner cette dernière petite boucle… Et voilà. Désormais, elle reprendrait sa place dans l’encrier, qui brisait son harmonie et la pureté de sa couleur blanche. A moins que… Sa lettre était-elle parfaite ? N’y avait-il rien oublié ? La plume attendait encore quelques instants en lévitation, hésitant entre rectifier quelque chose sur le papier, ou reprendre sa place dans le noir de l’encre… A voix haute, l’auteur relu la missive, d’une manière si théâtralisée qu’on aurait dit qu’il parlait vraiment au destinataire, comme s’il était en face de lui.

-Très chère Athénaïs, je vous écris aujourd’hui suite à notre entrevue avant la cérémonie des vœux. Ce jour-là, je vous avais promis un diner, et même si quelques affaires pressantes m’ont empêché de réaliser immédiatement ma promesse, je suis un homme de parole. Demain soir, le roi donne un grand bal, où seront entre autre présents la plupart des membres du gouvernement et du conseil. Peut-être pourrions-nous nous y rendre puis diner ensemble ? Je ne pourrais rêver plus belle cavalière que vous, et même la princesse serait jalouse de vous. Ce serait une occasion de mieux nous connaître, dans un cadre bien plus festif. Dans l’attente de votre réponse, je vous fais également parvenir ces quelques fleurs, reflet de la très grande amitié que je vous porte. Comme vous, elles ont su captiver mon attention lorsque je les ai vus, et je pense par ailleurs qu’elles sont merveilleusement bien assorties à votre personne. Mon cœur se languit de vous revoir, et je ne peux qu’espérer vous voir demain dans la grande salle du château ! Avec toutes mes amitiés et mes humbles salutations, Eric.

Etais-ce assez bien ? Il trouvait que la lettre ne reflétait pas assez son désir de la revoir, de pouvoir approfondir cette première impression qui restait brûlante dans sa mémoire. Elle lui avait semblé la femme parfaite, et il voulait découvrir si il s’était juste trompé, ou si elle était bien la perle rare qu’il avait toujours cherché…. Alors qu’il faisait brûler légèrement le bâton de cire et fermait la lettre d’une infime pression, il se demanda quel serait sa réaction si elle ne venait pas. Se mettrait-il en colère ? Rirait-il ? Charmerait-il quelqu’un d’autre ? Insisterait-il ou au contraire l’oublierait-il ? Ne restait plus qu’à imposer le sceau des Redenlloh et du conseil sur la cire encore chaude, et tout serait prêt. Le sceau des Redenlloh représentait un grand phœnix s’enroulant autour d’une épée et avalant son pommeau, symbole qu’il n’avait jamais compris. De plus, comme il appartenait au conseil, il avait le droit de cercler son sceau du serpent d’argent, symbole de la monarchie. Enfin, il attacha cette missive au magnifique bouquet de fleurs alliant des tonalités passant du violet au rose pale, en passant par le rouge. Il l’avait fait cueillir ce matin par le jardinier dans l’immense jardin de sa propriété, et la gouvernante l’avait assemblé, lui assurant qu’il plairait à tous les coups. Et comme elle se trompait rarement, il lui faisait confiance une fois de plus… *J’espère qu’elle viendra !*

¤¤

Eric rigola légèrement une fois de plus, un verre à pied à la main, l’autre derrière son dos. Il discutait avec Naztrys et un gouvernant du conseil, et encore une fois le sujet venait de revenir sur Calypso. Même absente, elle hantait encore les conversations des conseillers ! Mais la puissante mage venait de suggérer de nommer un autre cendre au conseil pour la remplacer, et la proposition avait suscité un rire général. Enfin, le jeune mage ne tenait pas à s’éterniser sur ce sujet, et préféra détourner la conversation vers quelque chose de bien plus banal :
-Mais dites-moi, pourquoi n’irions non pas danser un peu ? La musique est particulièrement bien jouée, profitons-en !

Idée appréciées de tous, puisque le gouvernant partit demander à une demoiselle de danser, et Naztrys retourna au bras de son mari… Il était à nouveau seul. Aurait-il une cavalière ce soir ? Il n’en savait rien, et ne voulait pas se permettre de demander à une autre avant qu’Athénaïs n’arrive. Il était persuadé que si elle le voyait danser avec une autre, elle ne serait pas d’une humeur très agréable… Mais que faisait-elle ? De ses magnifiques habits d’apparts, le mage sortit une petite montre à gousset, et la regarda une fois de plus… Elle n’était pas en retard, dans la mesure où chacun arrivait quand il le voulait à un bal… Et pourtant, il s’impatientait, et ne put s’empêcher de murmurer pour lui-même :
-Athénaïs… Que faites-vous donc !
Revenir en haut Aller en bas
Athénaïs de Lathia

avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 04/08/2013
Localisation : Peut être derrière toi...

Personnage
Nom de famille: de Lathia
Age: 28
Fonction: Mage

MessageSujet: Re: Les mages dancèrent sur la piste [pv Athénaïs]   Ven 23 Aoû - 1:24

Lentement la main fine de la Mage alluma une bougie dans la pénombre. La douce lumière engloba le visage calme de la jeune femme. De nombreuses lettres étaient éparpillées sur sa table , et la plupart étaient des requêtes sans grande importance. Cependant le regard couleur d'argent d'Athénaïs s’arrêta sur un cachet. Un cachet qu'elle n'avait vu qu'une fois: c'était celui de la famille Rendelloh. Malgré elle, la Mage ne pu retenir un petit soupir de soulagement. Eric avait enfin tenu parole à ce qu'elle voyait. Ouvrant délicatement une boite de fer posée sur le meuble, elle sortit une petite dague qui était un fait juste un ouvre enveloppe et décacheta la sienne. Doucement le papier blanc se déplia et Athénaïs se plongea dans la lecture


-Très chère Athénaïs, je vous écris aujourd’hui suite à notre entrevue avant la cérémonie des vœux. Ce jour-là, je vous avais promis un diner, et même si quelques affaires pressantes m’ont empêché de réaliser immédiatement ma promesse, je suis un homme de parole. Demain soir, le roi donne un grand bal, où seront entre autre présents la plupart des membres du gouvernement et du conseil. Peut-être pourrions-nous nous y rendre puis diner ensemble ? Je ne pourrais rêver plus bellecavalière que vous, et même la princesse serait jalouse de vous. Ce serait une occasion de mieux nous connaître, dans un cadre bien plus festif. Dans l’attente de votre réponse, je vous fais également parvenir ces quelques fleurs, reflet de la très grande amitié que je vous porte. Comme vous, elles ont su captiver mon attention lorsque je les ai vus, et je pense par ailleurs qu’elles sont merveilleusement bien assorties à votre personne. Mon cœur se languit de vous revoir, et je ne peux qu’espérer vous voir demain dans la grande salle du château ! Avec toutes mes amitiés et mes humbles salutations, Eric.


Lentement Athénaïs posa la lettre sur le bois de son bureau après de longues secondes de réflexion. Un bal? Et pourquoi pas après tout? Les bals n'étaient pas son fort mais si l'invitation venait d'un si beau Mage, elle ne voyait pas l’intérêt à refuser. Se levant doucement, la Mage souffla sur la flamme vacillante de sa bougie. La nuit sombre et peuplée de mystère engloba comme un manteau de silence et d'ombre. La jeune femme se glissa dans ses draps pour se laisser glisser dans un sommeil dépourvu de rêves.




~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
La jeune femme rabattit sa capuche sur son visage aristocratique. Elle avait enveloppé son corps fin dans une robe bleu nuit à capuche. L'étoffe fine et coûteuse semblait n'être qu'un soupir qui épousait parfaitement ses courbes généreuse. La capuche de la robe rajoutait une touche de mystère et d'indécence à ce tableau digne d'un peintre d'Anknor. Exceptionnellement, la robe Mage avait laissé ses longs cheveux lui couler dans le dos telle une cascade de boucles soyeuses. Vous pensez peut être que le narrateur dans un élan de poésie soudaine ou bien parce qu'il avait envie d'exagérer la beauté de cette femme en fait une Déesse vivante? Mais non, vous auriez tort de penser cela. Années après années la petite fille qu'était Athénaïs avait grandit, et elle n’avait jamais perdu en charme. Bien au contraire. Cette femme avait tout pour plaire au plus haut placé des Gouvernants.


Sortant sans bruit, elle rejoint vite la salle de bal, toujours encapuchonnée. C'est alors qu'elle le vit, pendu  à sa montre à gousset l'air nerveux et impatient. Un petit rire s'échappa de la gorge d'Athénaïs devant cette attitude attendrissante. Il l’appréciait tant que cela? La joie la faisait rayonner. Laissant son visage paraître, la femme retira sa capuche d'un geste expert. Dans son décolté, se nichait un pendentif de pierreries verte. La jeune femme s’approcha du Mage d'une démarche façonnée après des années et des années d'expérience. S'inclinant un peu devant lui, elle lui sourit doucement


-Bonsoir Eric, veuillez m'excuser de vous avoir fait attendre mais... elle le fixe à nouveau dans les yeux J'ai eu un léger contre temps. Cependant je suis heureuse d'avoir reçu votre invitation!
Revenir en haut Aller en bas
Eric

avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 28/10/2011
Age : 21
Localisation : Dans ton coeur bien sur !

Personnage
Nom de famille: Redenlloh
Age: 27 ans
Fonction: Mage, Conseiller

MessageSujet: Re: Les mages dancèrent sur la piste [pv Athénaïs]   Ven 23 Aoû - 16:01

Comme si Kaiya avait entendu ses paroles, la grande porte s’ouvrit pour laisser entrer celle qu’il avait tant attendue… Mais était-ce bien elle ? Il ne voyait plus la jeune fille hésitante et timide, essayant de vivre avec ses doutes, ses douleurs passées et sa longue robe des mages. Ce n’était qu’une facette d’elle, et il avait été bien stupide de croire qu’Athénaïs de Lathia n’était que cela… A la place, aujourd’hui, il voyait une véritable femme, gracieuse et… *Divinement belle !* Elle l’avait vu et avançait vers lui, souriante… Remarquait-elle juste que la plupart des regards se tournaient vers elle ? Lui-même ne pouvait plus se détacher de cette silhouette se rapprochant. On aurait dit un être sur naturel, venant d’autre part. Elle avait choisi une robe d’un bleu nuit, qui mettait en valeur la couleur de sa peau claire, et qui moulait son corps comme une seconde peau. Corps d’ailleurs magnifique, dont les formes étaient mises en valeur, entre autre par un profond décolleté, que certains auraient même jugés indécent… Et comme si le tableau n’était pas parfait, la robe portait une capuche qui rajoutait un certain côté mystérieux et sombre. Eric se mit une claque mentale. Il devait rester objectif, il se l’était juré en l’invitant ce soir. Elle venait de lui prouver qu’elle savait s’adapter à toutes les situations et changer totalement en un clin d’œil, et il devait se méfier. Séduire cette créature divine était une chose qu’il pensait possible… Mais il ne devait surtout pas commencer à éprouver des sentiments pour elle, ou il serait perdu. Aussi belle, intelligente ou brillante soit-elle, elle était potentiellement quelqu’un qui pouvait profiter de lui.

Enfin elle arriva à sa hauteur, et s’inclina légèrement, laissant apparaître un peu plus si c’était possible son décolleté. Elle portait un pendentif, certainement en émeraude, et Eric eu quelques instants un choc. Calypso, son ennemie déclarée, portait le même pendentif la dernière fois qu’ils s’étaient vus, la dernière fois qu’elle avait essayé de le séduire pour mieux le poignarder dans le dos… Décidemment, Athénaïs savait également y faire de ce point de vue pour faire tomber les hommes sous son charme. Et maintenant, un sourire léger, et de douces paroles… Son retard était oublié bien sûr, il aurait été plus que mal poli de lui en tenir rigueur. Et puis, comment reprocher quelque chose à une telle Domna ? Il ne lui serait jamais venu à l’esprit de critiquer Naztrys, il en était de même pour sa charmante cavalière. Affichant le plus beau de ses sourires, il prit la main de la Robe et, la portant à ses lèvres, y déposa un léger baisemain, avant d’ajouter d’une voix charmeuse :
-Vous êtes bien sûr toute excusée Athénaïs ! Vous allez surement l’entendre toute la soirée, mais je voudrais être le premier à vous le dire… Vous êtes particulièrement en beauté ce soir ma chère amie, et vous rayonnez comme une étoile dans un ciel de minuit. M’accorderez-vous la prochaine danse, ou préférez-vous que je vous présente avant tout à quelques-uns de mes amis et au roi ?

A travers cette question anodine et tout à fait normale, le mage cherchait cependant une autre réponse… Si elle lui demandait de la présenter avant tout, il serait bien plus méfiant que si elle demandait une danse. Car même si son choix ne reflétait pas à coup sûr ses états d’âmes, ils en révélaient une partie. Sa seule réserve vis-à-vis de la jeune femme était la peur qu’elle ne s’intéresse que par intérêt, et par cette question il espérait éclairer un peu ce point. *Espérons qu’elle sera sincère et…*

-Eric !! Je ne t’avais pas vu ! Décidemment, plus le temps passe et plus tu deviens irrésistible ! Tu ne refuseras pas une danse j’imma…


La jeune gouvernante venait presque de lui sauter au cou, et les yeux du mage lançaient des éclairs. Conseillère également, elle était célèbre au château pour sa beauté et sa coquetterie… A une époque, ils avaient eu quelques aventures, et tout le château déclaraient qu’ils ne pouvaient mieux se trouver. Agathe et Eric, le couple parfait… Mais tout cela était fini depuis longtemps, et si l’intruse s’était coupée, c’était surement qu’elle venait de voir la main d’Athénaïs toujours dans la sienne. Il y a longtemps, il aurait lâché d’un air coupable la main de celle qu’il tentait de séduire pour succomber au charme de la gouvernante… Mais aujourd’hui, il afficha un regard plein de malice, inclina la tête en signe de salut, et déclara d’une voix rusée et calculatrice qu’il utilisait en conseil :

-Bonsoir à toi aussi Agathe. Laisse-moi te présenter Athénaïs de Lathia, une mage particulièrement talentueuse. Si tu n’y vois pas d’inconvénient, et je suis persuadé que tu n’en verras pas, je compte accorder autant de danses qu’il plaira à cette charmante demoiselle. Quant à toi, je crois tu n’auras aucun mal à trouver un autre cavalier ! Si tu veux bien à présent nous excuser…
Revenir en haut Aller en bas
Athénaïs de Lathia

avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 04/08/2013
Localisation : Peut être derrière toi...

Personnage
Nom de famille: de Lathia
Age: 28
Fonction: Mage

MessageSujet: Re: Les mages dancèrent sur la piste [pv Athénaïs]   Jeu 5 Sep - 17:26

Le Mage posa ses lèvres si attirantes et charnues sur la main fine d'Athénaïs. Elle sentit un léger picotement tout le long de son dos. Que d'attentions charmeuses...  Elle devait se méfier de cet homme. Cet homme qui semblait doux et charmeur était avant tout membre du conseil. Un membre du conseil puissant et un charmeur expert. Alors pourquoi la jeune femme aimait elle tellement tout ces petits gestes d'attention qu'il daignait lui accorder. La Mage lui offrit un magnifique sourire comme elle savait bien le faire pour enfermer un homme dans sa toile telle une araignée aux yeux d'argent.


-Vous êtes bien sûr toute excusée Athénaïs ! Vous allez surement l’entendre toute la soirée, mais je voudrais être le premier à vous le dire… Vous êtes particulièrement en beauté ce soir ma chère amie, et vous rayonnez comme une étoile dans un ciel de minuit. M’accorderez-vous la prochaine danse, ou préférez-vous que je vous présente avant tout à quelques-uns de mes amis et au roi ?

-Vous ne devez pas laisser indifférents les coeurs de ces dames dans  votre beau costume Eric. Quant à la danse ce serait avec grand plaisir! Pourquoi ne pas profiter de la valse?[/i][/font]

Ses lèvres rosées se relevèrent en un sourire plus énigmatique. Sourire qui disparu vite à l'arrivée de la Gouvernante. Le visage de la Mage devint froid, aussi froid que la glace d'un lac en hiver. 


-Eric !! Je ne t’avais pas vu ! Décidemment, plus le temps passe et plus tu deviens irrésistible ! Tu ne refuseras pas une danse j’imma…

-Il est avec moi en cette soirée. J’espère que cela ne vous dérangera pas?


-Bonsoir à toi aussi Agathe. Laisse-moi te présenter Athénaïs de Lathia, une mage particulièrement talentueuse. Si tu n’y vois pas d’inconvénient, et je suis persuadé que tu n’en verras pas, je compte accorder autant de danses qu’il plaira à cette charmante demoiselle. Quant à toi, je crois tu n’auras aucun mal à trouver un autre cavalier ! Si tu veux bien à présent nous excuser…
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les mages dancèrent sur la piste [pv Athénaïs]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les mages dancèrent sur la piste [pv Athénaïs]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Âmes Croisées :: Partie RPG :: Le palais-
Sauter vers: