Les Âmes Croisées

Jeu de RPG pour ceux qui ont toujours voulu faire partie du monde Des Âmes Croisées de Pierre Bottero
 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un rendez-vous raté... [pv Calypso]

Aller en bas 
AuteurMessage
Thalierya S'angaril

avatar

Messages : 96
Date d'inscription : 19/08/2011
Age : 24

Personnage
Nom de famille: S'angaril
Age: 20 ans
Fonction: Cendre, musicienne

MessageSujet: Un rendez-vous raté... [pv Calypso]   Dim 21 Aoû - 15:09

Aujourd'hui était pour moi un jour important. En effet, un serviteur m'avait dit qu'une famille plutôt riche, je crois même des perles cherchaient un ou une professeure de musique pour leur fille de 9 ans. Même si je n'étais pas professeure, je ne pouvais en aucun cas perdre une occasion en or comme celle-ci ! Le serviteur m'avait donné rendez-vous à 10h00 sur la place du marché. Vu que cette place n'était pas très loin de mon auberge, je partis vers 9h50, après avoir payé ma note. Hélas, dix minutes après être partie, je n'étais toujours pas arrivée à la place. Je commençai à accélérer, puis finalement, je me remis à marcher, car de toute façon, je me dis que le serviteur n'était pas à 10 minutes près ! Au moment où je tournais à une rue, je crus que quelqu'un m'appelait, car j'entendis un vague "Mademoiselle !", mais finalement, je me dis que la personne avait appelé quelqu'un d'autre que moi, et ainsi, je continuai ma route sans me soucier de l'appel.

Je tourne encore aux coins de trois rues, et je fus enfin sur la place du marché. Il y avait beaucoup de monde, et il serait dur de retrouver le serviteur, parmi toutes ces personnes... Ainsi, je fis le tour de la place, ce qui me pris pas mal de temps, car j'observais toute les personnes qui passaient à ma hauteur, espérant revoir le serviteur qui m'avait parlé hier après ma représentation de musique. Hélas, aucun homme assez aux cheveux roux et courts et bien habillé ne passa sous mes yeux... Aïe... Cela faisait à mon avis une bonne heure que j'étais partie de mon auberge, et à mon avis, le serviteur n'était plus là.

Puis, soudain, je me rappelai qu'il m'avait donné rendez-vous au pied d'une petite fontaine située sur la place. Alors, en courant, je rejoignis la fontaine, mais bien sûr, il n'y avait personne. Je pestai alors :

- Zut, zut, zut et zut ! Je l'ai loupé !

Je m'éloignai de quelques pas de la fontaine pour m'assoir sur un banc, un peu à l'écart de la foule se trouvant sur la place, et je me dis à moi-même :

- Mais comment je vais faire moi, sans ce petit travail ? Je ne vais pas pouvoir vivre éternellement comme ça, en jouant pour les gens, et en espérant qu'ils me donnent assez pour que je puisse manger à ma faim et dormir dans un bon lit ! Rah la la... Pourquoi suis-je aussi tête en l'air ?

Puis, je fouillai dans mon sac en bandoulière pour y prendre mon carnet, et y noter ce que j'avais vécu aujourd'hui, mais malheureusement, ma main ne toucha pas la texture si particulière de sa couverture. Je regardai alors à l'intérieur du sac pour constater qu'il ne s'y trouvait plus. Alors, je pestai une nouvelle fois :

- Rah ! Il ne manquait plus que ça ! Comment je vais faire pour le retrouver moi ?

Et, sans attendre de réponse à ma question, car de toute façon, je n'en attendais pas, je me relevai, et me mis en direction du chemin que j'avais pris pour venir jusqu'ici. Je croisai alors une jeune femme qui m'avait l'air plutôt sympathique, et qui avait de longs cheveux châtains bouclés et des yeux verts. Je lui demandai donc :

- Bonjour mademoiselle. Dites-moi, n'auriez-vous pas vu un carnet de taille d'un petit livre et à la couverture en cuir ?

[Fini !]
Revenir en haut Aller en bas
Calypso
Admin
avatar

Messages : 2012
Date d'inscription : 14/05/2011
Age : 21
Localisation : Dans le monde bleu des rêves

Personnage
Nom de famille: Sinilger
Age: 20
Fonction: Cendre, fou du roi

MessageSujet: Re: Un rendez-vous raté... [pv Calypso]   Lun 22 Aoû - 7:38

- Je vous propose un poste. Dans la cité de NanZar, même si ce n'est pas une cité royale telle que celle ou vous logez, nous apprécions énormément le talent, et nous avons tout fait pour estomper la différence entre les cendres et les perles. Contrairement à AnkNor, la ville n'est pas séparée en deux, et même si on peux tout de même distinguer des quartiers, nous essayons de mélanger la population. De plus, vous pourriez devenir perle en venant dans notre cité ! Nous avons mis en place une loi pour que les cendres doués puissent devenir des perles, et vous êtes douée mademoiselle ! C'est incontestable ! Ce serait vraiment un honneur et un plaisir que vous travailliez à mon service. Étant la deuxième ville du pays, les bals et banquets ne manquent pas, et nous manquons de bons fous pour nous divertir...

Elle n'avait rien répondu. Avait juste fait un petit sourire, une révérence parfaite dans sa robe bleue, puis s'était éloignée, en demandant un délai. Elle se faisait désirer, et elle le savait. C'était sa troisième offre en un mois. Et même si celle ci était particulièrement attirante, elle allait surement refuser. Elle n'avait pas encore décidé, mais elle ne voyait pas pourquoi elle irait là bas. Elle était dans la capitale, et avait le poste le plus prestigieux que l'on puisse trouver. Certes, il y avait un gouffre entre perles et cendres, mais elle savait que l'ambassadeur qui lui avait dit qu'à NanZar tout était bleu mentait. Elle discutait souvent avec des géographes, et savait que partout les cendres étaient telle une fourmilière méprisées et exploitée. Et puis, à quoi bon devenir perle si on est toujours à la botte de quelqu'un ? Quand on est fou, personne ne se préoccupe de savoir si vous êtes cendre ou perle. Déjà parce que c'est évident, et en plus parce que ça n'importe pas. Vous êtes de toute façon des êtes inférieurs. Un honneur et un plaisir... Cet ambassadeur ne méritait pas qu'elle quitte ses amis, sa ville, son combat pour venir trouver pire chez lui. Quand elle lui dirait, le roi serait encore ravi. Il était rusé, et savait très bien ce qu'il faisait. En laissant les ambassadeurs lui faire des propositions, en sachant qu'elle refuserait, il affirmait ainsi son pouvoir, et leur montrait que mes les cendres préféraient rester chez lui. Rien que pour voir sa réaction, juste une fois, elle aurait aimer dire oui...

Calypso trébucha contre l'étal d'un vendeur de sabots. Perle, elle aurait pu le faire fouetter et punir. Cendre, elle se confondit en excuse, et l'aida à tout ramasser. Perle, elle aurait continué son chemin sans se soucier de ce qu'on dirait d'elle. Cendre, pour faire bonne mesure, elle tira quelques sous de sa bourse et les offris au vendeur. Parfois, elle imaginait ce qu'aurait pu être sa vie si elle avait choisit de devenir ingénieur, ou mieux, gouvernante... Avec la princesse Aryane, elles auraient régner en despote sur la ville... Mais elle avait choisi la voix du talent, et maintenant, même si elle n'était pas perle, elle avait sa place, et conseillait le roi. Elle aperçu un groupe de danseurs sur la place du marché, et bifurqua pour aller les regarder. Voir ses « collègues » artistes était toujours pour elle un vrai plaisir, même si elle les dépassait souvent. Mais là, c'était des danseurs, avec un musicien, et elle ne possédait que très peu de talent pour la musique, et encore moins pour la danse. Ainsi, comme d'autre, elle se laissa envouter par les mouvements gracieux de la troupe. Lorsque les applaudissements retentirent, elle se leva et marcha vers une fontaine, non loin de là. Elle ne faisait rien, et laissait son esprit vagabonder. Ici, parmi ces cendres, elle se sentait protégée, et pouvait enfin se détendre avant la réunion de ce soir concernant la mission sauvetage des prêtres. Encore une corvée, encore une plaie...

Elle ne remarqua même pas la jeune femme qui se dirigeait vers elle, étant en train de regarder deux fillettes qui jouaient à la marelle. Elle n'avait jamais eu le droit à ce genre de distraction. Quand on naissait perle, on ne jouait pas à la marelle sur la place du marché. Non, étudiait dans sa chambre, et on pleurait dans son lit. C'est juste au moment où celle ci apostropha qu'elle releva la tête pour regarder son interlocutrice.
- Bonjour mademoiselle. Dites-moi, n'auriez-vous pas vu un carnet de taille d'un petit livre et à la couverture en cuir ?
Long cheveux noirs et bouclés, qui ressemblaient à ceux de la princesse Aryane. C'était assez rare dans cette ville, et c'était souvent des perles hauts placés qui en possédaient. Pourtant, cette inconnue ne semblait pas être une perle. Et pourtant, il y avait quelque chose en elle, peut-être sa démarche, ou je ne sais quoi, qui lui faisait penser qu'elle se ressemblait. Intriguée, elle répondit, d'un air désolé :
- Non, excusez moi... C'était important pour vous ? Si vous voulez, je peux vous aider à le chercher...

_________________
Jeune blanc bec repue de ta gloire,
Victime de la mode !
Pauvre barbare fougueuse et tendre
Qui touche à mes lauriers...


Revenir en haut Aller en bas
http://danse-la-vie.skyrock.com/1.html
Thalierya S'angaril

avatar

Messages : 96
Date d'inscription : 19/08/2011
Age : 24

Personnage
Nom de famille: S'angaril
Age: 20 ans
Fonction: Cendre, musicienne

MessageSujet: Re: Un rendez-vous raté... [pv Calypso]   Lun 22 Aoû - 8:44

-Non, excusez moi... C'était important pour vous ? Si vous voulez, je peux vous aider à le chercher...

- Oui, c'est vraiment important pour moi, il s'agit là d'un souvenir de famille qui me tient beaucoup à cœur ! répondis-je.

Zut, elle ne l'avait pas vu... Mais où pouvait-il bien être ? Rah, si je n'étais pas si tête en l'air, je ne l'aurais pas perdu... Ah, mais maintenant, ça me revenait ! Un homme m'avait interpelé, enfin, tout à l'heure, j'avais cru que c'était une autre femme, mais maintenant, ça collait parfaitement ! Il avait dû voir mon carnet tomber de mon sac et m'avait appelé pour me le remettre. Mais, quand quelle rue était-ce ? Euh... Je ne m'en souvenais plus... Flûte... Il allait vraiment falloir que je fasse le chemin inverse que j'avais pris pour venir ici... Et encore fallait-il que l'homme se trouvât encore dans cette rue et qu'il ait encore mon carnet en sa possession. Ah... Tout me faisait penser que mon carnet était perdu jamais. Non ! Je ne devais pas penser cela ! Je devais espérer le retrouver, car on ne sait jamais. Et puis, ne dit-on pas "l'espoir fait vivre" ?

Puis, soudain, je me rappelai que la jeune femme m'avait proposé son aide pour le retrouver. Alors, je lui dis :

- J'accepterais vraiment très volontiers votre aide ! Car, voyez-vous, j'ai beau habiter à AnkNor depuis maintenant un peu plus de vingt, je m'y perds encore... Mon sens de l'orientation est des plus pitoyable...

Puis je me tus, me disant qu'après tout la jeune femme n'en avait peut-être rien à faire que je ne sache pas me retrouver dans cette immense ville. Enfin bref... Et après, j'envisageais la possibilité que de m'aider allait la gêner, car peut-être qu'elle avait mieux à faire. Mais si, imaginons, elle n'en avait pas envie, pourquoi m'aurait-elle proposé son aide ? Raah, je m'y perdais dans toutes ces suppositions. Je secouai alors légèrement la tête de gauche à droite, comme pour me remettre les idées en place. Puis, je dis :

- Enfin, bien sûr, si cela vous dérange ou que vous avez quelque chose de plus intéressant à faire, ce n'est pas la peine de m'aider, après tout, ce n'est pas votre carnet...

J'espérais cependant que la jeune femme allait m'aider, car comme je lui avais dit, mon sens de l'orientation était pitoyable... D'ailleurs, en parlant de cette femme, celle-ci avait l'air, comme moi d'être une cendre, mais il y avait quelque chose en elle qui laissait à penser qu'elle ne l'avait pas toujours été, comme si, comme moi, un jour, elle avait été une Aspirante... Bizarre, car elle semblait avoir à peu près le même âge que moi, mais je ne me souvenais pas du tout d'avoir vu son visage dans les bancs de l’amphithéâtre... Bon, peut-être que ma mémoire me faisait défaut, ce qui serait tout à fait normal, ou peut-être que je me trompais, qu'elle n'était pas allée à l'Académie... Enfin bref, après tout, je n'en avais que faire, elle souhaitait m'aider et c'était le plus important.

Je m'éloignai de quelques pas et lui montrant la rue de la main, je lui dis :

- Si vous souhaitez vraiment m'aider, eh bien, nous irons dans cette direction.
Revenir en haut Aller en bas
Calypso
Admin
avatar

Messages : 2012
Date d'inscription : 14/05/2011
Age : 21
Localisation : Dans le monde bleu des rêves

Personnage
Nom de famille: Sinilger
Age: 20
Fonction: Cendre, fou du roi

MessageSujet: Re: Un rendez-vous raté... [pv Calypso]   Lun 22 Aoû - 17:40

- Oui, c'est vraiment important pour moi, il s'agit là d'un souvenir de famille qui me tient beaucoup à cœur !

Un cadeau de famille...Cette jeune cendre avait donc de la chance. Elle possédait encore une famille, à qui elle tenait, comme elle tenait à ce souvenir... Elle possédait ce que Calypso avait perdu trois ans plus tôt. Un père attentionné, et une mère caline. Une vraie famille. La famille qu'elle s'immaginait, en rêve. En fait, quand elle y pensait, son père n'avait jamais été attentionné, loin de là. En fait, elle ne se rapellait même pas de son visage, tant elle ne l'avait presque jamais vu. Qui aurait cru qu'un ingénieur pouvait être aussi dévoué à son travail ? Certes, il prétextait que c'était pour le bonheur de sa famille... Son travail n'avait rien apporté à sa fille. Il ne l'avait jamais consolée, ne lui avait jamais témoigné de l'affection... Il avait toujours été distant. Rentrant à minuit, partant à l'aube. Et à cause de lui, elle avait dû renoncer à son rêve le plus cher. A cause de son invention de malheur, il s'était mis les armures et les historiens à dos. Et à cause de son invention, sa jeune fille de seize ans était devenue une simple cendre... Pourquoi pensait-elle à son passé non de Kaiya ? Une jeune inconnue lui parlait d'un carnet ancien et elle faisait le line avec son imbécile de père ? Etait-elle donc à ce point rêveuse ?

- J'accepterais vraiment très volontiers votre aide ! Car, voyez-vous, j'ai beau habiter à AnkNor depuis maintenant un peu plus de vingt, je m'y perds encore... Mon sens de l'orientation est des plus pitoyable...

Se perdre dans AnkNor ? Etrange... Pour la jeune folle, cette ville était si simple, si ennuyeuse même parfois... Lorsqu'elles étaient à l'académie, leur professeur de géographie leur avait demandé de faire un exposé sur l'une des douzes villes, et avec Aryane, elles avaient étudié très particulièrement leur capitale... Pour se rendre compte qu'elle avait été battie sur un shéma très précis, qui ne laissait rien au hasard. Se repérer pour elle était simple, enfantin, et c'est pourquoi elle laissait maintenant ses pas la guider, tandis que son esprit vagabondait. Vagabondage, qui, si il n'avait pas été là, lui aurait peut-être permis de voir le fameux carnet... Elle aiderais volontiers cette cendre, et lui expliquerait même, si elle le désirait, comment se repérer...

- Enfin, bien sûr, si cela vous dérange ou que vous avez quelque chose de plus intéressant à faire, ce n'est pas la peine de m'aider, après tout, ce n'est pas votre carnet...

A ces paroles, Calypso laissa échapper un petit sourire sur ses lèvres, et ne pris même pas le temps de réfléchir avant de répondre. Elle n'avait rien de plus interressant à faire. Voyez vous, quand on est fou du roi, on est bien payé pour donner une représentation un jour sur deux... Mais elle était plus que folle du roi. Elle était en plus une de ses principales conseillères, comme l'était son maître avant elle. Elle écoutait, raportait les complots, participait à des missions secrète, et donnait son emble avis sur les décisions royales. Et donc durant cette journée d'été, elle n'avait rien d'autre à faire que de se promener dans la ville cendre. Qu'elle connaitrait bientôt par coeur. Ainsi, aider n'importe qui vallait mieux que de continuer à rêver. Rêves qui risquait finalement de l'entrainer vers la nostalgie et la dépression. Dépression que le roi et les membres convoqués ce soir prendraient surement pour une faiblesse. Faiblesse qu'elle ne pouvait en aucun cas se permettre.
- Non, voyez vous, je n'ai pas grand chose à faire ce matin, et ce sera un vrai plaisir de vous aider, surtout si grâce à cela vous retrouvez votre précieux carnet.
- Si vous souhaitez vraiment m'aider, eh bien, nous irons dans cette direction.
- Et bien soit, allons y. C'est la route que vous avez emprunté pour venir... D'ailleurs, à qui ai-je l'honneur ? Je remarque que j'ai moi même oublié de me présenter... Calypso, fou du roi, pour vous servir. J'ai l'étrange impression de vous avoir déjà vu, c'est vraiment étrange... Enfin, peut-être est-ce juste le destin, qui sait !

_________________
Jeune blanc bec repue de ta gloire,
Victime de la mode !
Pauvre barbare fougueuse et tendre
Qui touche à mes lauriers...


Revenir en haut Aller en bas
http://danse-la-vie.skyrock.com/1.html
Thalierya S'angaril

avatar

Messages : 96
Date d'inscription : 19/08/2011
Age : 24

Personnage
Nom de famille: S'angaril
Age: 20 ans
Fonction: Cendre, musicienne

MessageSujet: Re: Un rendez-vous raté... [pv Calypso]   Mar 23 Aoû - 7:47

- Non, voyez vous, je n'ai pas grand chose à faire ce matin, et ce sera un vrai plaisir de vous aider, surtout si grâce à cela vous retrouvez votre précieux carnet.

Cette réponse fut un réel soulagement pour moi. Je ne souhaitais vraiment pas me perdre dans AnkNor. Certes, au bout d'un moment, j'aurais réussi à arriver vers un endroit qui me serait plus ou moins familier, mais qui sait le nombre de détour que j'aurais fait pour m'y rendre ? Vraiment, le fait qu'elle veuille bien m'aider m'arrangeait beaucoup, et ainsi, je lui dis :

- Merci beaucoup mademoiselle !

Puis, après que je me fusse éloignée pour lui indiquer le chemin que nous prendrions, elle me dit :

- Et bien soit, allons y. C'est la route que vous avez emprunté pour venir... D'ailleurs, à qui ai-je l'honneur ? Je remarque que j'ai moi même oublié de me présenter... Calypso, fou du roi, pour vous servir. J'ai l'étrange impression de vous avoir déjà vu, c'est vraiment étrange... Enfin, peut-être est-ce juste le destin, qui sait !

J'avais devant moi le fou du roi ? Je n'aurais jamais pensé qu'une jeune femme comme elle puisse devenir le fou du roi, mais après tout, si elle l'était, c'est qu'elle le méritait bien, car à mon avis, ne devient fou du roi pas n'importe qui. Et puis, en faisant ce travail, la jeune femme, Calypso, donc, si on en jugeait par ses paroles, devait être plus ou moins proche du roi. Ce devait donc, à mon avis, être un grand honneur d'être fou du roi... Tiens, en parlant de son prénom, "Calypso", celui-ci ne m'était pas inconnu. J'avais l'impression de l'avoir déjà entendu, mais où ? Peut-être sur les bancs de l'Académie, comme je l'avais pensé précédemment. Et comme pour me conforter dans cette pensée, voilà qu'elle me dit avoir l'impression de m'avoir déjà vu. Là, vraiment, il y a trop de coïncidences ! A mon avis, nous étions toutes deux sur les bancs de l'Académie durant le temps où je l'ai fréquentée. Par contre, contrairement à elle, son visage ne me disait presque rien. Ça devait encore être un mauvais fonctionnement de ma mémoire...

Vu qu'elle acceptait de me suivre, je me mis en chemin dès qu'elle m'eut rejoint. Je lui dis alors :

- Oui, il me semble qu'il s'agit du chemin que j'ai pris pour venir, si ma mémoire ne me fait pas faux bond !

Enfin, après, je regardais attentivement la rue sous tous les angles, et finalement, je me souvins qu'il s'agissait bien là de celle que j'avais emprunté pour aller à la place du marché. J'ajoutai, comme pour rassurer Calypso sur le fait que je savais quel chemin je prenais :

- En fait, je suis sure et certaine que c'est ce chemin que j'ai pris tout à l'heure, je reconnais quelques détails que j'avais remarqué avant.

Je fis encore quelques pas, scrutant la rue sous toutes les coutures, dans l'espoir de revoir la couverture en cuir de mon carnet si précieux à mes yeux. Puis, me souvenant que Calypso s'était présentée, mais que moi non, j'informai en m'arrêtant :

- Moi non plus je ne me suis pas présentée, désolée ! Je suis Thalierya S'angaril, musicienne des rues en son état ! Et pour tout vous dire, certes votre visage ne me dit pas grand chose, mais votre prénom, Calypso, me dit vaguement quelque chose... Avez-vous fréquenté l'Académie il y a quelques années ?
Revenir en haut Aller en bas
Calypso
Admin
avatar

Messages : 2012
Date d'inscription : 14/05/2011
Age : 21
Localisation : Dans le monde bleu des rêves

Personnage
Nom de famille: Sinilger
Age: 20
Fonction: Cendre, fou du roi

MessageSujet: Re: Un rendez-vous raté... [pv Calypso]   Jeu 25 Aoû - 5:07

- Oui, il me semble qu'il s'agit du chemin que j'ai pris pour venir, si ma mémoire ne me fait pas faux bond ! En fait, je suis sure et certaine que c'est ce chemin que j'ai pris tout à l'heure, je reconnais quelques détails que j'avais remarqué avant...

Calypso haussa les sourcils. Si c'était bien cette rue, alors retrouver le chemin allait s'avérer assez difficile... Partout, des minuscules passages permettaient de se rendre dans les grandes rues parallèles, et on pouvait trouver un nombre impressionnant de vendeur dans chacune. Si elles ne trouvaient pas le carnet par terre, elles allaient surement devoir les interroger... Et dans ce cas, il faudrait mieux laisser faire la jeune femme. En effet, certains marchants dans les alentours la connaissaient, et parmi les cendres, elle avait le plus souvent mauvaise réputation. La plupart la classait dans la catégorie des perles, parce qu'elle vivait au palais, et la méprisait car eux ne vivait que dans des petites maisons qui tenaient à peine debout. D'autres la détestaient aussi car elle vivait au dessus de sa condition. Pour eux, un cendre est un cendre, et ça place n'est en aucun cas à la droite du roi, ni à danser dans les bals. D'ailleurs, à bien y réfléchir, de qui était-elle respectée ? Ni des perles, ni de la plupart des cendres. Il n'y avait donc que le roi, et encore, et certains cendres qui l'admirait car elle avait su surmonter sa condition. C'était peu. Très peu. Mais si elle suivait son raisonnement... Que pensait cette inconnue ? Avait-elle bien fait de se présenter ainsi ? Et si elle faisait partit des innombrables qui ne l'appréciaient pas ? Était-ce pour ça qu'elle ne se présentait pas ? Et, comme si elle avait lu dans ses pensées, la jeune femme déclara :
- Moi non plus je ne me suis pas présentée, désolée ! Je suis Thalierya S'angaril, musicienne des rues en son état ! Et pour tout vous dire, certes votre visage ne me dit pas grand chose, mais votre prénom, Calypso, me dit vaguement quelque chose... Avez-vous fréquenté l'Académie il y a quelques années ?

Parfois, dans sa vie, on préfère fermer certaines portes. Parfois, dans sa vie, il est obligatoire de fermer certaines portes. Mais faut-il les fermer à clé ? Ne peuvent-elle pas se rouvrir soudain ? Certains mots ne peuvent-ils pas le faire ? Et servir de clé ? Et les mots de Thalierya n'étaient-ils pas tout simplement une clé ? Un clé sur son passé. Un passé qu'elle avait voulu toujours oublier. Les seuls moments joyeux de sa vie. Cinq années de bonheur infinie. Pour la première fois, elle avait eu une amie. Même ce mot lui brûlait les lèvres. Elle ne souhaitait pas l'évoquer. Et pourtant, maintenant que la porte était ouverte, tout défilait à une vitesse impressionnante. Les heures d'études avec Aryane. Les sorties dans le désert. Les combats, ou à chaque fois elle battait sa camarade. Les cours, où toutes deux brillaient et se disputaient la lumière du savoir. Son père et sa mère qui étaient là tout en l'ignorant. Puis soudain, la chute... Non, elle ne voulait pas se souvenir de cette nuit là ! Il fallait trouver quelque chose, n'importe quoi, mais tout sauf ça. Elle commençait à trembler... Se ressaisir. Ne jamais montrer sa faiblesse. Parlez. Pour se concentrer sur autre chose.
- Et bien... Oui, je m'y suis rendue. Malheureusement, je suis née perle, et après cinq longues années d'études, me voilà là, dans le quartier des cendres, moi même cendre... Mais j'y pense, vous y êtes vous aussi allé pour me poser cette question ?

La porte était en train de se fermer. Tant mieux. Maintenant, elle reprenait courage, et c'est alors qu'elle se rappela que la jeune femme avait aussi dit qu'elle était... Musicienne ? Ainsi, elles étaient toutes les deux des artistes. Cependant, la situation de Thalierya semblait plus précaire que la sienne. Peut-être pourrait-elle parler d'elle au roi. A la cour, il n'y avait pas de très bons musiciens. Il y avait un petit groupe qui jouait lors des bals, mais sinon... Un peu de neuf ne ferait surement pas de mal...
- Et sinon, de quel instrument jouez vous ? En tout cas, je ne vois vôtre carnet nul part. Peut-être faudrait-il interroger les commerçants ?

[excuse moi du retard, pas eu trop le temps de répondre car je profiait de ma dernière jouréne en famille =) A et aussi cette réponse est un peu bizarre, je l'ai rédigée à 6h du mat, ce qui explique surement des choses...]

_________________
Jeune blanc bec repue de ta gloire,
Victime de la mode !
Pauvre barbare fougueuse et tendre
Qui touche à mes lauriers...


Revenir en haut Aller en bas
http://danse-la-vie.skyrock.com/1.html
Thalierya S'angaril

avatar

Messages : 96
Date d'inscription : 19/08/2011
Age : 24

Personnage
Nom de famille: S'angaril
Age: 20 ans
Fonction: Cendre, musicienne

MessageSujet: Re: Un rendez-vous raté... [pv Calypso]   Ven 26 Aoû - 12:59

- Et bien... Oui, je m'y suis rendue. Malheureusement, je suis née perle, et après cinq longues années d'études, me voilà là, dans le quartier des cendres, moi même cendre... Mais j'y pense, vous y êtes vous aussi allé pour me poser cette question ?

Oh... Elle aussi était née perle et était finalement devenue cendre. Je ne sais pas pourquoi, mais en disant cela, je trouvais que Calypso avait un ton triste. Peut-être que ses années à l'Académie lui faisait repenser à des évènements tristes, comme moi, l'Académie, ça me faisait penser à la mort de mes parents, et c'est pour cela que j'évitais au maximum d'en parler, mais là... Puisque Calypso m'avait posé une question par rapport à ceci, il allait bien falloir que j'en parle un minimum. Mais, rien que de penser à ces années, cela me fit frémir, et me donna la chaire de poule... Au moment où j'allais répondre, Calypso me posa une nouvelle série de questions.

- Et sinon, de quel instrument jouez vous ? En tout cas, je ne vois vôtre carnet nul part. Peut-être faudrait-il interroger les commerçants ?

Quoi? Interroger les commerçants ? Mais... Cela allait prendre un temps fou... Enfin, c'était le prix à payer pour réparer mon manque d'attention... Enfin bon... Je me décidai enfin à répondre à la première question de Calypso :

- Oui j'y suis allée... Tout comme vous j'étais née perle, et me voilà, après quatre ans passées en son sein redescendue au titre de cendre... Mais, si cela ne vous dérange pas, je souhaiterais ne pas parler plus longtemps au sujet de l'Académie, car il s'agit là pour moi de souvenirs bien tristes que je ne veux pas me remémorer...

J'avais dit cela d'une voix tremblotante, repensant sans cesse le jour où j'avais découvert le corps de mes parents, sans vie... C'était il y avait cinq ans, mais je m'en souvenais encore comme si c'était hier... Une petite larme coula le long de ma joue droite. Je l'essuyai de suite d'un geste rapide de la main, en espérant que Calypso n'ait rien remarqué. Je ne voulais pas qu'elle s'inquiète, me demandant si ça allait, ou que sais-je d'autre, car sinon, je serais obligée de m'expliquer un temps soit peu sur la raison de ma tristesse... Puis, j'enchaînai rapidement sur la réponse à ses autres questions, pour ne pas lui laisser le temps de dire quoi que ce soit :

- Je joue de la flûte traversière depuis un peu plus de cinq années.

Puis, je scrutai une nouvelle fois la rue de fond en comble pour dire à mon tour :

- Moi non plus, je ne retrouve pas mon carnet. Mais, avant d'interroger les marchands, je voudrais aller dans une rue où je pense qu'un homme m'avait interpelé. Peut-être était-ce parce qu'il a retrouvé mon carnet, enfin, je l'espère grandement !

Je fis quelques pas, avant de dire :

- Je ne sais plus exactement dans quelle rue il m'a interpelé, mais une chose est sûre, dès que je reverrais cette rue, je saurais qu'il s'agit bien d'elle.

Je continuai alors ma route, pour tourner enfin à droite, et ainsi déboucher dans une autre rue en tous points semblable à la précédente... Ce n'était pas dans celle-ci que l'homme m'avait appelé, non, car elle était bien trop grande la rue où nous trouvions actuellement. Là où je pensais avoir perdu mon carnet, la rue était bien plus petite, et légèrement lugubre à mon goût.

Pour le moment, la recherche se faisait en silence, car ni moi, ni Calypso ne disions mot. Alors, pour casser ce silence, je demandai :

- Dites-moi Calypso, comment devient-on fou du roi ? Enfin, bien sûr, si ce n'est pas indiscret !
Revenir en haut Aller en bas
Calypso
Admin
avatar

Messages : 2012
Date d'inscription : 14/05/2011
Age : 21
Localisation : Dans le monde bleu des rêves

Personnage
Nom de famille: Sinilger
Age: 20
Fonction: Cendre, fou du roi

MessageSujet: Re: Un rendez-vous raté... [pv Calypso]   Mer 31 Aoû - 10:51

- Oui j'y suis allée... Tout comme vous j'étais née perle, et me voilà, après quatre ans passées en son sein redescendue au titre de cendre... Mais, si cela ne vous dérange pas, je souhaiterais ne pas parler plus longtemps au sujet de l'Académie, car il s'agit là pour moi de souvenirs bien tristes que je ne veux pas me remémorer...

Et Calypso, alors que c'était la chose la moins probable après une telle annonce, afficha un grand sourire. Elle ne savait pas pourquoi, mais à l'annonce de Thalierya, qui lui disait pourtant qu'elle était triste à l'évocation de ses années d'académies, la rendait légère. Un peu comme si vous étiez seul sur une autre lune, et que soudain, on vous annonçait « vous n'êtes pas seul »... Tout sa courte vie, elle avait cru qu'elle était une exception, un défaut de la société... L'inverse de tout le monde, puisque tout le monde aspire en fait à devenir perle, et qu'elle était devenue cendre de son plein gré. Mais aujourd'hui, dans cette ruelle de la ville cendre, on lui annonçait que d'autres cendres avaient été des perles... Elle sentait son esprit s'envoler... Puis soudain, son esprit le ramena à la dure réalité : beaucoup de cendres étaient d'anciens magistrats, ou d'ancien scribes... Rien n'excluait que Thalierya soit la fille de deux anciens scribes, et qu'elle soit ensuite devenue une cendre... Dans ce cas deux choses s'imposaient à la jeune folle. De un, les deux filles étaient opposées, puisqu'elle avait choisi son exil parmi les cendres, tandis qu'elle avait était forcée et contrainte... Et puis de deux, c'était à cause de son père, donc de sa famille, donc un peu d'elle que cette musicienne subissait toute cette peine. Elle se sentait soudain misérable... Et dire qu'à cause de sa famille deux classes entières avaient disparu... Elle tuerait son père pour cela. Vraiment. Si d'un coup de couteau elle pouvait rendre le bonheur à deux classes de perles, elle le ferait.

- Je joue de la flûte traversière depuis un peu plus de cinq années.
Troublée dans ses idées noire, Calypso releva la tête. Il semblait qu'elle n'était pas la seule à ressasser des idées tristes, car Thalierya avait elle aussi une mine de circonstance, et elle avait aussi les yeux rouges. Avait-elle laissé s'échapper une larme pendant qu'elle pensait à tuer ? En tout cas ces mots, assez banales, firent un peu remonter la jauge de bonheur de la jeune cendre. Elle adorait la flute traversière. Les musiciens du palais lui en avait souvent joué pour ses spectacles, et ils lui avaient même conseillé d'apprendre, car selon eux, c'était « l'instrument qui lui correspondait le mieux ». Joyeux, dansant, sans arrière pensée... Quand elle entendait une flute, elle se disait qu'il était impossible de jouer un air triste avec. Et à chaque fois, elle était trompée, car à la fin des banquet, lorsque tout le monde était soit soul, soit fatigué, la troupe de musicien entonnait des airs tristes et mélancoliques, où la flute lui faisait à chaque fois penser à une petite fille pleurant à la lune...

- Moi non plus, je ne retrouve pas mon carnet. Mais, avant d'interroger les marchands, je voudrais aller dans une rue où je pense qu'un homme m'avait interpelé. Peut-être était-ce parce qu'il a retrouvé mon carnet, enfin, je l'espère grandement ! Je ne sais plus exactement dans quelle rue il m'a interpelé, mais une chose est sûre, dès que je reverrais cette rue, je saurais qu'il s'agit bien d'elle.
Sans attendre, Calypso suivit la jeune musicienne. Mais, alors qu'elles débouchaient sur une allée assez semblable à celle d'avant, celle ci eu l'air assez désespérée... Ce n'était surement pas là que ce trouvait l'inconnu qui avait peut-être le carnet... Calypso soupira. Elle n'étaient pas sorties de l'auberge... D'ailleurs, en parlant d'auberge, si Thalierya lui disait d'où elle était partie, ce serait peut-être plus simple... A, et elle pouvait aussi demander un peu de précisions sur la rue. Puis, avec ses connaissances, elle essaierait de voir où aurait put se trouver cet homme qui détenait un bien précieux...
- Excuse moi... D'ailleurs, je peux te tutoyer ? En tout cas, pourrais-tu me décrire la rue où tu pense avoir entendu cet homme ? A, et aussi, d'où es-tu parti ? Parce que nous ne pouvons pas continuer à avancer à l'aveugle, sinon demain nous y serons encore, ce qui est malheureusement impossible, puisque ce soir j'ai une réunion importante au palais.

- Dites-moi Calypso, comment devient-on fou du roi ? Enfin, bien sûr, si ce n'est pas indiscret !
Prise de surprise, la jeune folle sursauta. Personne ne lui avait jamais demandé. Et elle même ne s'était jamais penché sur cette question épineuse... Certes, elle pouvait lui répondre en se référant à son expérience... Mais au court des deux années passées à être folle, elle avait déjà réfléchit, et constaté qu'en fait elle n'en savait pas grand chose. Son cas n'était pas à prendre en exemple, et elle ne savait pas comment les les autres faisaient... Peut-être se présentaient-ils au palais, en demandant à devenir fou du roi... Mais cette idée était assez sotte, car si elle était à la place des gardes, elle renverrait le candidat dans la seconde. Peut-être qu'en fait il n'y avait pas de moyen pour devenir artiste du roi... Cependant, elle tenta une réponse.
- Et bien, je ne suis pas sûr du tout. Moi, j'ai un jour rencontré l'ancien fou du roi, Ol Hil'Junil, qui m'a prit sous son aile et m'a tout appris. Lorsqu'il a... Disons, disparu... Et bien je suis devenue à sa place fou du roi. Il avait déjà tout réglé avec le roi, et je n'ai rien eu à faire. Mais sinon je pense que de toute façon ce sont le roi ou les ambassadeurs qui se renseignent et cherchent si ils veulent dans les rues cendres des artistes ambulants... Mais je n'en sais rien. En fait, pour ne pas vous mentir, peut-être que le seul moyen de devenir fou du roi et de bien s'entendre avec l'ancien, d'être doué, et d'attendre qu'il parte. Donc pour l'instant c'est assez mal partit si quelqu'un veut prendre ma place. En revanche il y a des places de musicien...

_________________
Jeune blanc bec repue de ta gloire,
Victime de la mode !
Pauvre barbare fougueuse et tendre
Qui touche à mes lauriers...


Revenir en haut Aller en bas
http://danse-la-vie.skyrock.com/1.html
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un rendez-vous raté... [pv Calypso]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un rendez-vous raté... [pv Calypso]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un rendez-vous sanglant. [Faith]
» [Terminé] Premier rendez vous avec Samus
» rendez-vous a 2 setaka et elbastino
» rendez-vous mystérieux
» [I]l n'y a pas de hasard, seulement des rendez-vous.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Âmes Croisées :: Partie RPG :: La ville Cendre :: La place du Marché-
Sauter vers: