Les Âmes Croisées

Jeu de RPG pour ceux qui ont toujours voulu faire partie du monde Des Âmes Croisées de Pierre Bottero
 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les portes du Temps

Aller en bas 
AuteurMessage
Thalierya S'angaril

avatar

Messages : 96
Date d'inscription : 19/08/2011
Age : 24

Personnage
Nom de famille: S'angaril
Age: 20 ans
Fonction: Cendre, musicienne

MessageSujet: Les portes du Temps   Jeu 25 Aoû - 15:33

Vu que j'ai parlé de cette histoire dans ma galerie de dessins, et que Calypso m'a demandé si je vous ferais lire cette histoire, eh bien, la voici justement cette fameuse histoire, dont le titre est :

Les portes du Temps


Résumé : Thalierya Metherlence, une jeune Edil Raid tentant d'échapper à de cruels démons qui veulent utiliser ses pouvoirs pour régner sur le monde, fait la rencontre de deux autres démons, mais pacifistes, Wolfeart Onemi et Foxhell Lacryma. Comme elle, ils viennent d'un autre monde que celui dans lequel ils se trouvent actuellement. Ensemble, tous les trois vont tenter de retrouver une porte qui leur permettrait de rentrer dans leur monde. Durant leurs recherches, ils vont faire beaucoup de rencontres, certains amicales, et d'autres inamicales. Seulement, une fois qu'ils auront trouvé cette porte et qu'ils l'auront franchi, ne vont-ils pas regretter d'être revenu dans leur monde d'origine ?


Choses importantes à savoir : Dans cette histoire, je reprends plusieurs éléments de différents mangas que j'apprécie beaucoup, ainsi, il est peut-être important que vous sachiez un minimum d'information au sujet de ces dits mangas. Vous trouverez donc si dessous des liens vous permettant d'en apprendre plus sur les mangas auxquels je fais référence dans mon histoire :

Fullmetal Alchemist ~> Par ICI
Samuraï Deeper Kyo ~> Par
Erementar Gerad ~> Par ICI

Bon voilà, les présentations étant plus ou moins faites, voici l'histoire en elle-même, avec le prologue :

~~~~~
~~ PROLOGUE ~~

Voilà près d’une heure qu’elle courait, et elle était bien sûr à bout de souffle, au bord de l’épuisement. Lorsqu’elle était rentrée dans cette forêt, elle avançait plutôt rapidement, mais désormais, ses muscles étaient endoloris à cause de l’effort trop intense qu’elle leur demandait de fournir. Elle n’en pouvait plus, et elle pensait qu’à chaque fois qu’elle posait le pied, sa jambe de pourrait plus la soutenir, et qu’elle s’effondrerait. Malgré sa fatigue, elle ne devait pas ralentir ou sinon ils la rattraperaient. S’ils y parvenaient, alors, c’en était fini de son désir de retrouver cette porte, ainsi que de sa si courte vie un temps soit peu heureuse. Ils se serviraient d’elle afin de diriger ce pays, le continent, et qui sait ? Peut-être voulaient-ils en réalité diriger cette planète en entier. Une fois qu’ils auraient fait tout ceci, et qu’ils auraient usé complètement de ses pouvoirs jusqu’à ce qu’elle ne soit plus « fonctionnelle », ils se débarrasseraient d’elle pour ensuite utiliser une de ses semblables pour lui faire à elle aussi du mal. Mais elle, elle ne voulait pas que l’on se serve d’elle afin de gouverner cette planète et ainsi, elle courait pour éviter cela, et pour éviter à d’autres de ses semblables de souffrir à cause d’elle. Donc, elle fuguait face à ses ennemis, non seulement pour sa survie mais aussi pour celle de toutes les filles et femmes qui étaient comme elle.

Elle courait dans une forêt sombre aux nombreux arbres dont les branches étaient pour certains très basses, et elle devait sans cesse faire attention. Ses grands et beaux yeux violets aux paillettes dorées scrutaient sans arrêt la pénombre derrière elle, à l’affut du moindre éclat scintillant d’une de leurs armures. Elle était habillée d’un haut rouge, noir et doré et d’une jupe noir mi-longue par-dessus un leggings de même couleur. Ses vêtements étaient crasseux et déchirés à cause des ronces qui s’y étaient accrochées. Ses bottes, sortes de rangers mais beaucoup plus élégantes étaient elles aussi en mauvais état, mais elles à cause des nombreuses chutes. Son visage et ses mains étaient souillés par du sang, de la terre et des larmes séchées pour la figure. Une plaie à la taille et une autre située vers le haut de la cuisse droite, qui avaient presque finie de cicatriser, venaient tout juste de se rouvrir, il y avait à peine deux ou trois minutes, à cause de l’effort trop violet qu’elle faisait subit à son corps. Les deux blessures ne saignaient pas trop, mais elles la faisaient souffrir et elle boitait à cause de la douleur. Cela la ralentissait énormément, et plus les secondes passaient, plus elle entendait se rapprocher les chevaux de ses poursuivants.

Tout à coup, alors qu’elle regardait pour la énième fois derrière elle, elle se prit le pied dans une racine qui ressortait du sol et elle chuta. Une pierre aiguisée et pointue s’enfonça dans sa main gauche. Elle ressentit alors une importante douleur. D’extrême justesse, elle ravala un cri, de peur de dévoiler à ses ennemis sa position. Elle serra les dents tandis que des larmes montaient à ses yeux. Par contre, elles, elle ne les retint pas. Pour retirer sa main, elle y allait très doucement, mais comme cela la faisait souffrir plus qu’autre chose, elle souleva d’un coup sa main de dessus la pierre. Cette action aurait pu lui arracher un deuxième cri, mais elle se tut. Elle s’assit, se tint la main et basculait le torse d’avant en arrière. Son visage était déformé par une grimace de douleur. Elle déchira un bout de son haut et s’en servit afin de stopper l’hémorragie. Elle noua le tissu autour de sa main. Elle voulut se relever, mais son genou droit refusa de se déplier complètement. Elle râla, souleva sa jupe et son leggings et elle découvrit une pierre de taille moyenne fichée dans sa méca-greffe. Elle l’enleva rapidement et put se remettre debout. Elle se remit en route en courant aussi vite que le haut de ses hanches, seule partie où ses jambes étaient faites de chair et d’os, le lui permit.

Elle savait qu’elle avait perdu bien trop de temps à cause de sa chute, et elle se doutait que ses ennemis allaient bientôt la rattraper et ce, malgré le fait qu’elle courût assez vite. Soudain, la confirmant dans ses pensées, elle sentit un souffle chaud dans son dos. Elle se raidit d’effroi et d’épouvante. Elle se dit alors que c’en était fini d’elle et de son souhait de retrouver et de traverser la porte afin de retourner dans son monde où elle ne serait plus jamais traquée de la sorte. Elle baissa la tête, leur faisant ainsi croire qu’elle se rendait, mais c’était tout le contraire. Elle ne pouvait pas se permettre qu’ils se servent d’elle pour atteindre leur but. Pendant qu’ils descendaient de leur monture, elle réfléchissait à un moyen de s’enfuir. N’en trouvant pas, elle releva brusquement la tête, paniquée à l’idée de se faire enlever par euxIls étaient quatre, tous vêtus d’armures noires et rouge sang, et tenaient chacun une imposante épée tout de même effrayante. Elle devenait de plus en plus nerveuse, et tournait sans cesse la tête dans tous les sens. Alors qu’ils n’étaient plus qu’à un ou deux mètres d’elle, elle se souvint du chant de la téléportation. Le prononcer aller peut-être la tuer, à cause du trop peu d’énergie qui lui restait, mais elle s’en fichait. Elle préférait de loin mourir que de finir entre les mains de ces démons. Elle chanta donc :

« Lors d’une nuit d’une intense fraîcheur,
Je suis entourée d’une étrange lueur.
Avec elle, je disparais et m’enfuis,
Pour me retrouver en un autre lieu qu’ici ! »

Une intense lueur, qui les aveugla, l’entoura et l’instant d’après, elle et la lumière avaient disparu. Elle réapparut près d’un lac à l’eau bleu turquoise éclairé par la pleine lune. Elle leva ses yeux mi-clos vers le ciel et s’effondra dans l’herbe moelleuse, vidée de toute énergie à cause du chant…

Pix : la jeune fille qui court


~~~~~
P-S : N'hésitez surtout pas à me faire part de vos appréciations à la suite de ce message ou par MP, c'est comme vous voulez ^^ Si jamais certaines choses ne vous semblent pas clair, n'hésitez pas non plus à me poser des questions, car je me ferais une joie de vous répondre ^^

La suite viendra demain dans la journée. Et, les liens vers les informations pour chaque mangas viendront demain ou après demain, car : (ceci est du parfait copier/coller)

Les nouveaux membres ne sont pas autorisés à poster de liens externes ou des emails pendant 7 jours. Veuillez contacter l’administrateur du forum pour plus d’information.
Revenir en haut Aller en bas
Thalierya S'angaril

avatar

Messages : 96
Date d'inscription : 19/08/2011
Age : 24

Personnage
Nom de famille: S'angaril
Age: 20 ans
Fonction: Cendre, musicienne

MessageSujet: Re: Les portes du Temps   Mar 30 Aoû - 15:18

~~ Chapitre 1 : Le Treizième Trésor de l'Arbre Scintillant, Partie 1 ~~

L'ange Wolfeart observait amusé son compagnon et ami, le démon Foxhell, en train de séduire un petit groupe de belles jeune femmes. Tous deux, et bon nombre d'invité se trouvaient dans la salle de bal du château du roi Einrisch Fringeven. La pièce était plutôt longue (150 m) et large (20 m). Le sol était recouvert d'un superbe carrelage représentant le ciel. Actuellement, les invités marchaient sur les nuages. Les murs étaient faits en marbre blanc aux veinures dorées. Au plafond était accrochée un immense toile peinte où figurait toute l'histoire de l'ancien roi, Ulrich Fringeven, feu le père d'Einrisch, le jeune roi. Sur le mur de gauche (par rapport aux deux grandes portes de la salle) étaient disposés à intervalles réguliers de grands miroirs reflétant ce que l'on pouvait voir par les grandes fenêtres situées sur le mur de droite. En face des portes, sur une sorte de petite estrade tout au fond de la salle, étaient disposés trois imposants fauteuils en velours rouge et aux complexes broderies dorées. Celui du milieu appartenait au roi et était par conséquent beaucoup plus prestigieux et grand que les autres, qui étaient à Foxhell et à Wolfeart. Ces deux dernier avaient le privilège d'être assis à côté du roi, car ils étaient ses meilleurs amis, mais aussi et surtout ses conseillers. Au mur du fond était accrochée une grande peinture représentant la victoire d'Einrisch sur les vampires il y avait environ cinq ans. Le roi était peint au milieu, entouré de Wolfeart, Foxhell, d'un bout de son armée, et de l'autre côté, celle des vampires, morts et vaincus. Pour le moment, le roi n'était toujours pas présent, mais son arrivée ne saurait tarder. Ses convives, qui étaient tous présents commençaient à s'impatienter de la venue de leur bon roi.

Wolfeart était entre deux fenêtres. Il se tenait debout, le pied gauche appuyé sur le mur, au niveau de son genou droit, les bras croisés sur le torse. Pour ce bal, l'ange avait revêtu un élégant manteau bleu aux bordures dorées et qu'il avait laissé ouvert. Sous cet habit, on pouvait voir une simple chemise blanche et un pantalon beige. Par dessus ce dernier vêtement était passée une paire de bottes en cuir marrons. Wolfeart avait laissé ses longs cheveux blancs aux reflets argentés ou dorés selon la lumière, détachés et ses grandes ailes blanches également d'une envergure totale d'environ cinq ou six mètres étaient pour le moment repliées. Ses magnifiques yeux verts émeraude trahissaient son appartenance à la longue lignée des Onemi, une famille d'anges démoniaques à laquelle il ne se vantait pas du tout d'appartenir. Wolfeart était tout de même d'une très rare mais extrême beauté. Son fin visage, sa souplesse et sa démarche gracieuse et féline lui donnaient un côté plutôt efféminé. Si quelqu'un le voyait de dos, il ne pouvait déterminer si l'ange était un homme ou une femme. Seules sa voix, son absence de poitrine et sa carrure prouvaient qu'il était bel et bien un homme. Wolfeart était un ange très réservé, timide, perfectionniste (ce qui lui causait des fois quelques torts), solitaire et légèrement ochlophobe*.

Foxhell, lui, était au beau milieu de la salle, entouré d'une dizaine de femmes qui riaient toutes à gorges déployées. Le démon était vêtu d'un manteau violet très foncé, presque noir, aux bordures argentées, qui lui aussi était ouvert. Dessous, on pouvait distinguer une chemise noire ainsi qu'un pantalon de même couleur. Foxhell était chaussé de bottes mi-hautes noires à lacets, sortes de rangers, mais étant plus élégantes, même pour un homme. Ses longs cheveux rouges étaient détachés, et certains retombaient devant ses yeux rouges sang qui eux trahissaient l'appartenance du démon à la lignée des Lacryma, une famille de démons dont certains, et c'était le cas de Foxhell, étaient pacifiques, mais juste un peu car sinon, ils auraient perdu l'appellation "démon". Foxhell était malgré tout d'une grande beauté, mais tout de même moins que Wolfeart. Son visage était tout ce qu'il y avait de normal, mis à part une petite cicatrice sous l'oeil gauche. Il avait entièrement l'apparence d'un homme, c'est-à-dire des épaules bien carrées, un corps très musclé, etc... Sa voix était grave et sensuelle et charmait presque toutes les femmes. Ce démon était très extraverti, arrogant, sanguinaire, mais aussi solitaire. Bien sûr, il l'était beaucoup moins que son compagnon, Wolfeart.

Thalie'
Pix : Foxhell & Wolfeart


~~~~~
*ochlophobie : Fréquemment confondue avec l'agoraphobie, elle n'a pourtant rien à voir, les ochlophobes préfèrent justement les grands espaces afin de moins ressentir le poids qu'ils ressentent face à une foule. Si l'agoraphobe peut avoir peur de la foule en tant que masse (en lien avec l'espace), l'ochlophobe voit dans la foule une densité ou une compression, voire une oppression (également, parfois, dans la peur du regard d'autrui). ~> Source : Wikipédia
Revenir en haut Aller en bas
 
Les portes du Temps
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un Temps pour chaque chose:Le Choix Judicieux
» "Ô temps ! suspends ton vol, et vous, heures propices ! ..."{Frédérick & Milena}
» Prix du petrole a travers le temps
» Arrêter le temps...
» Lit sa si t'a du temps a perdre mon chou =D

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Âmes Croisées :: Bibliothèque :: Création-
Sauter vers: